☰ Menu eFinancialCareers

Pourquoi les banques s’apprêtent à recruter des associates plutôt que des VP confirmés…

associate

Les recruteurs en banque d’investissement sont unanimes, à Londres comme à Wall Street : les embauches de vice-présidents (VP) sont de nouveau d’actualité. Après avoir négligé de former suffisamment de collaborateurs en 2007-2008, les banques doivent gérer la cohorte de ceux qui atteignent aujourd’hui l’âge idéal pour les postes de VP. Bonne nouvelle si c’est votre objectif, à condition cependant d’y parvenir rapidement.

Michael Karp, managing partner du cabinet de recrutement de cadres Options Group à New-York, indique que « la période de préavis pour les postes de vice-président et au-delà est d’environ 90 jours, et peut atteindre six mois pour le niveau Managing Director (MD) ». Au niveau associate en revanche, elle serait plutôt d’un mois. Voilà qui justifie selon lui que les banques fassent de l’œil aux ‘associates’ expérimentés plutôt qu’aux VP confirmés à mesure que la fin d’année approche.

Les banques ont sans doute déjà publié des annonces pour intégrer des ‘associates’ à leurs divisions banque d’investissement (IBD). Chez J.P. Morgan, par exemple, 80 postes d’associates sont actuellement ouverts, contre 27 postes de VP. Cela peut être dans la nature de la hiérarchie bancaire, ou simplement dans l’air du temps – mais si c’est la dernière option, cela n’est sans doute pas prêt de s’arranger…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici