☰ Menu eFinancialCareers

Analysts, associates, VP, MD… qui fait quoi dans les banques d’investissement ?

Hierarchie

Que signifient réellement les intitulés de poste en banque d’investissement ? La déferlante d’acronymes est pour le moins déstabilisante pour les profanes. Généralement, on considère qu’une société n’a qu’un seul dirigeant – son directeur général ou managing director (MD), à la rigueur assisté de quelques vice-présidents ou VP ; que les associates sont des partenaires extérieurs, et les analysts des collaborateurs qui font toute leur carrière à analyser des résultats d’entreprises ou des process. En banque d’investissement, ces noms recoupent une réalité différente.

Fort heureusement, les banquiers sont là pour nous aider à décrypter ce jargon obscur. Alexandra Michel, ex-banquière chez Goldman-Sachs devenue universitaire, décode pour nous, dans son dernier rapport sur les banquiers workooliques, cette drôle de hiérarchie au sein des banques. Et commence par une contre-vérité : les banques ne sont pas des entreprises comme les autres, avec une hiérarchie « normale ». Les titres à rallonge semblent au premier chef destinés à travestir la réalité : la carrière type en banque d’investissement  (M&A et marchés de capitaux) dure en moyenne moins de dix ans. Alors oui, vous obtenez plus rapidement qu’ailleurs un titre bien ronflant, mais à durée de vie limitée…

Que font les analysts en banque d’investissement ?

Si vous rejoignez la banque à un niveau Master, vous entrez au poste d’analyste – un doux euphémisme qui vous place ni plus ni moins au bas de l’échelle ! Et que fait donc un analyste ? Il s’attache à construire les modèles financiers permettant de valoriser les entreprises qu’il suit. Il réunit ensuite ses résultats dans une magnifique présentation PowerPoint.

« Les banquiers juniors sont des experts en modélisation financière », remarque Alexandra Michel. Ils sont experts en Excel et VBA, ou encore en PowerPoint – le format utilisé pour présenter les idées/réflexions des banques à leurs clients. Mark Hatz, ancien analyste de Goldman Sachs qui prépare aujourd’hui les étudiants aux entretiens dans la banque, précise pour sa part : « En fusions/acquisitions, plus on est junior, plus on passe de temps sur les modèles Excel et les présentations PowerPoint », explique un ex-banquier M&A.

Pour Alexandra Michel, les analysts apprécient peu qu’on leur rappelle leur statut. Elle cite le cas de cet analyste rencontré au cours de ses recherches dans les banques de Wall Street, et qui a fondu en larmes après avoir été présenté comme tel à un client. « Vous m’avez présenté comme analyst !» pleurnichait-il auprès de son vice-président.

Combien de temps serez-vous analyst ?

En général, les gens sont analysts pendant trois ans. Cependant, cela est en train de changer : Goldman Sachs a mis en place en novembre 2015 un programme accéléré d’analyst, permettant de promouvoir des analysts au poste d’associé au bout de deux ans au lieu de trois. UBS a lancé un programme similaire.

Combien serez-vous payé en tant qu’analyst ?

Bien qu’en bas de l’échelle, les analysts en banque d’investissement sont plutôt bien payés. A Paris, par exemple, ils peuvent espérer toucher entre 52 et 70 k€ (bonus inclus) les trois premières années, selon le site de benchmarking de salaires dans le secteur financier Emolument.com.

Combien d’heures travaillerez-vous en tant qu’analyst ?

L’inconvénient d’être analyste, ce sont les horaires. Quand certains font mention de 80 heures de travail par semaine, c’est aux analysts qu’ils pensent. La plupart des banques ont bien mis en place des politiques pour raccourcir les horaires des analysts, mais la norme reste de travailler entre 9h00 et minuit, voire plus tard.

Que font les associates en banque d’investissement ?

Au bout de deux ou trois ans à un poste d’analyst, les banquiers sont généralement promus au rang d’associate, poursuit Alexandra Michel. Très semblables aux analysts, les associates sont juste un cran au-dessus. Ils gèrent le volume de travail des analysts. « Les associates donnent des directives de modélisation aux analysts et vérifient qu’ils font correctement leur job. Ils en réfèrent directement aux vice-présidents », précise Guillaume Tardy-Joubert, co-fondateur de CoachingAssembly.com.

Combien de temps serez-vous associate ?

Si vous allez jusqu’au bout, vous serez associate pendant trois ans.

Combien serez-vous payé en tant qu’associate ?

Toujours selon Emolument.com, un associate pourra espérer toucher, bonus inclus, 145 k€ à Wall Street et à la City de Londres, contre 125 k€ à Paris.

Combien d’heures travaillerez-vous en tant qu’associate ?

Souvent, mais pas toujours, les associates travaillent quelques heures de moins que les analysts. « Vous verrez souvent les associates rentrer chez eux vers 23 heures au lieu de minuit, note un analyst. Mais cela dépend de la personne et de la qualité des analysts. Si vous êtes un associate paresseux avec un bon analyst, vous pouvez partir plus tôt. Si vous êtes un associate ambitieux avec un mauvais analyst, vous travaillerez jusqu’à deux heures du matin ».

Que font les vice-présidents (VPs) en banque d’investissement ?

Un VP contribue à la gestion des clients au quotidien, indique Alexandra Michel. Il gère aussi les associés, et, par défaut, les analysts, et s’assure de la bonne réalisation des modèles financiers et des présentations PowerPoint. La plupart des associates accèdent à des postes de vice-président en trois ou quatre ans. Certains d’entre eux le restent des années durant. Goldman Sachs ne propose qu’environ 300 promotions à des postes de MD tous les deux ans, et compte 12.000 VP au total

« Le VP a beaucoup plus de contacts avec les clients, poursuit Guillaume Tardy-Joubert. Mais il est également en prise directe avec l’analyste et l’associé – il peut même être à l’origine du pitchbook [la fameuse présentation PowerPoint dans laquelle les banques exposent leurs idées à leurs clients.]

Aucun doute pour Mark Hatz : « Les VP ont la main mise sur les présentations. Il est de leur responsabilité que les documents nécessaires au pitch soient rassemblés en temps et en heure, et ils ont également un rôle actif au quotidien dans l’exécution des deals qui en découlent. »

Combien de temps serez-vous VP ?

Une fois que vous avez atteint ce niveau, le processus de promotion à l’intérieur des banques d’investissement devient plus erratique. Si certains restent VP ad vitam aeternam, l’usage veut cependant qu’un VP soit généralement promu director au bout de trois ans. Une fois director, Alexandra Michel indique qu’il faut – idéalement – deux ans pour passer ensuite MD, pour ceux bien sûr qui sont toujours dans la course.

La plupart des banques tentent de réduire le nombre de personnes les plus onéreuses qui sont en haut de la pyramide, ce qui rend plus difficile les promotions. Goldman Sachs, par exemple, ne promeut que 400 personnes au rang de managing director tous les deux ans, sur un total de 12.000 vice presidents !

Combien serez-vous payé en tant que VP ?

Parce qu’il y a beaucoup de différences d’un VP à l’autre en termes d’expérience, les salaires ont eux aussi une amplitude élevée. A Wall Street, un VP pourra espérer toucher, bonus inclus, 300k€, contre 270 k€ à Londres et 200 k€ à Paris. Les différences de salaires d’une place financière à l’autre sont donc nettement plus élevées au rang de VP que d’associate ou d’analyst (ce qui s’explique surtout par le montant des bonus).

Combien d’heures travaillerez-vous en tant que VP ?

En règle générale, vous devriez travailler quelques heures de moins qu’un analyst ou un associate. « L’associate élabore le process pour le VP, si bien que théoriquement ce dernier peut partir plus tôt », note l’analyste. Ce qui ne signifie pas qu’il le fait dans la pratique : notre VP rentre chez lui vers 22 heures ».

Que font les directeurs et les managing directors (MDs) en banque d’investissement ?

Certaines banques ont un niveau de direction intermédiaire – des directeurs intercalés entre VP et MD. Mais que font donc exactement les directeurs et les MD ? Alexandra Michel révèle que leur principale responsabilité est de ramener de nouveaux clients. Leur fonction implique donc de nombreux déplacements, sans être pour autant aussi glamour qu’on l’imagine. Les MD supervisent également toutes les équipes qui travaillent pour eux et s’assurent que leurs chers clients sont satisfaits de leurs services.

Guillaume Tardy-Joubert confirme que la fonction de MD est bien moins glamour qu’il n’y paraît. « Un MD, c’est comme un chef d’entreprise – c’est un commercial. Il doit aller sur le terrain, voir les clients et fait rentrer du business. C’est une autre forme de stress. Les meilleurs MD travaillent autant que les analystes ».

Combien serez-vous payé en tant que Director ou MD ?

Les salaires des directors et managing directors peuvent varier beaucoup d’une personne à l’autre, mais aussi selon les secteurs couverts. En tant que MD à Paris, vous pourrez toucher 236 k€ annuels (bonus compris) si vous travaillez dans les ventes institutionnelles et plus de 330 k€ dans les M&A et le leveraged finance, et autour de 500 k€ à Londres ou New York.

En conclusion :

Pour Alexandra Michel, le résultat est sans ambages : le principe d’équité est en réalité assez bien appliqué en banque d’investissement. La plupart des employés en banque de financement et d’investissement bénéficient de promotions régulières, en fonction des notes qu’ils obtiennent suite à des évaluations à 360°. Certes le milieu est compétitif mais les différentiels de pouvoir sont réduits et selon elle, chacun travaille pour l’intérêt commun. Malheureusement, conclue-t-elle, cette émulation collective conduit à des charges de travail monstre et parfois au burnout.

commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici