☰ Menu eFinancialCareers

Combien est payé un “quant” à New York, Londres et Paris ?

Geeky businessman looking at camera

Nous avons l’habitude de parler beaucoup des rémunérations en banque d’investissement, beaucoup moins des salaires des professionnels des marchés. À cela, au moins deux explications : les données pour les premiers se trouvent en bien plus grand nombre que pour les seconds, et la rémunération des banquiers d’affaires est souvent aussi plus prédictible. Heureusement, de nouvelles études apportent un éclairage neuf sur le monde obscur des rétributions faites aux employés de la finance quantitative.

Commençons par les places financières anglo-saxonnes, qui ont toujours eu un petit faible pour les quants français et la qualité de leur formation. L’étude de Selby Jennings offre de nouvelles données pour le marché new-yorkais. D’après ce cabinet, les salaires des quants à NYC ressembleraient à ça :

  • Managing Director (MD) : 350 – 450 k$. Bonus : 100-200%
  • Executive Director (ED) : 200 – 350 k$. Bonus : 70-100%
  • Director/SVP :  175 – 300 k$. Bonus : 50-90%
  • VP : 140 – 200 k$. Bonus : 35-70%
  • AVP/Associate : 85 – 140 k$. Bonus : 20-40%
  • Analyst : < 80 k$. Bonus : 10-25%

Ces chiffres s’appliquent également assez bien aux professionnels employés à la City, d’après un chasseur de têtes londonien. Même si « le marché a tendance à devenir plus hétérogène. Des banques comme RBS versent des bonus beaucoup plus bas que d’autres, par exemple », explique-t-il. En outre, le variable est fortement corrélé aux produits : « la plupart des équipes fixed income ont enregistré une mauvaise année, tandis que les dérivés actions ont plutôt bien performé. Cela va conditionner les prochains bonus des uns et des autres. Mais dans l’ensemble la synthèse de Selby Jennings vaut également pour Londres », assure le chasseur.

Sur le marché français, enfin, il n’existe pas d’étude salariale spécifique tournée vers cette population, néanmoins la plupart des grands cabinets de recrutement y font référence. C’est le cas de la nouvelle étude de Robert Half, sortie la semaine dernière, qui évoque le sort des « analystes quantitatifs ». Quel que soit le niveau de séniorité, le cabinet indique un variable compris typiquement entre 10 et 30% du salaire fixe, tout en précisant que les quants appartiennent à la famille des postes d’expertise et qu’à ce titre ils bénéficient dans le marché actuel d’un « pouvoir de négociation », surtout si le poste a une forte connotation gestion des risques.

Analyste Quantitatif (fourchette médiane des salaires, à l’exclusion du bonus) :

  • 1 à 3 ans d’expérience : 40 50 k€
  • 3 à 6 ans : 50 – 70 k€
  • 6 à 10 ans : 60 90 k€
  • Au-delà de 10 ans : Plus de 80 k€

Chacun saura apprécier le « gap » salarial entre le marché français et les marchés londoniens et newyorkais. Pour en avoir toutefois le cœur net, nous avons jeté un œil à la dernière étude de rémunération de Robert Walters et voici les repères salariaux indiqués pour les professionnels de la recherche quantitative à Paris, qui comprennent la partie fixe uniquement.

Recherche quantitative (hors bonus) :

  • 3 à 6 ans d’expérience : 50 – 85 k€
  • 7 à 12 ans : 65 – 95 k€
  • 12 ans et plus : 80 – 120 k€

Au-delà des opportunités professionnelles qu’offrent respectivement ces 3 places financières, on comprend mieux à la lecture de ces chiffres la motivation des jeunes quants français à rejoindre Londres ou New York.


LIRE AUSSI

Les financiers français et la City : ”je t’aime, moi non plus” 

Futur diplômé en finance, faîtes-vous remarquer avec ce concours

Voici combien vous devriez gagner si vous êtes trentenaire dans la finance à Paris

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici