☰ Menu eFinancialCareers

Audit-Conseil : Les 3 JOBS phares des grands cabinets pour les jeunes diplômés

550216285

Vous voulez faire carrière dans l’audit et le conseil ? Cela tombe bien car les Big Four ont annoncé vouloir recruter plus de 4.000 jeunes diplômés pour l’année fiscale 2016-2017. Deloitte prévoit ainsi d’en recruter 1.460, KPMG 1.000, EY 980 et PwC 700. Surtout, ces cabinets sont prêts à déployer le tapis rouge pour attirer les meilleurs.

« Les candidats Issus de la génération Y sont exigeants à l’égard de trois critères essentiels à leurs yeux : l’intérêt de la mission, le salaire et l’équilibre vie professionnelle-vie personnelle », rappelle Laurent Bellaïche, manager de l’activité Conseil au sein du cabinet Robert Walters. « Dans ce contexte où la demande est plus forte que l’offre, certains cabinets, notamment dans le secteur des services financiers, proposent des rémunérations de 10 à 20% supérieures au marché. D’autres insistent sur la pluralité et la richesse des missions proposées au consultant, orientées davantage vers la stratégie ».

Mais encore faut-il savoir à quelle fonction postuler. Vous trouverez donc ci-dessous les 3 postes types à pourvoir le plus fréquemment au sein de ces grands cabinets.

Auditeur junior

L’auditeur junior participe à des missions variées : audit légal et missions spéciales dans différents secteurs, tant auprès d’importantes sociétés cotées à dimension internationale qu’auprès de PME à fort potentiel de croissance, et selon différents référentiels : français, IFRS, US GAAP. Sur le terrain, les auditeurs juniors sont très souvent amenés à suivre une formation interne pour appréhender les méthodes de travail propres au cabinet recruteur.

Ainsi, Deloitte poursuit sa volonté de diversification des talents en ouvrant ses recrutements aux contrats de professionnalisation en audit. “Destinées à faciliter l’insertion dans le monde professionnel, ces formations permettront à ces collaborateurs de se prévaloir d’une expérience de travail et de préparer leur diplôme dans les meilleures conditions“, explique Sami Rahal, associé membre du Comité Exécutif et responsable Financial Advisory chez Deloitte France.

La rémunération de départ dépendra du niveau de l’école. D’après l’enquête rémunération 2016-2017 du cabinet Hays, un auditeur junior avec moins de deux ans d’expérience pourra espérer toucher entre 29 et 40 k€ en fonction de la taille du cabinet. Et pour un junior confirmé (plus de deux ans d’expérience), la fourchette se situera entre 36 et 48 k€.

Consultant junior digital

Si le conseil ‘traditionnel’ dans les services financiers ou le secteur public mobilise encore majoritairement les cabinets, ces derniers vont chercher de nouveaux leviers de croissance en France ou à l’étranger“, explique-t-on chez Robert Walters, en citant le digital. “Le digital est au cœur des problématiques clients des cabinets de conseil“, rappelle pour sa part le cabinet Hays.

Pour preuve, le cabinet EY entend recruter en 2016 davantage d’ingénieurs, qu’ils soient data analysts, data scientists, consultants en business analytics ou bien consultants en stratégie opérationnelle, technologies et systèmes d’information. “Ces profils sont appelés à développer les activités de conseil et les nouvelles expertises du cabinet en transformation digitale, data analytics et cybersécurité“, précise le service RH.

A noter que les cabinets de conseil en stratégie et organisation s’intéressent eux aussi à ce genre de profils. Et si la prime est donnée aux candidats expérimentés, les juniors peuvent toujours tenter leur chance, sachant que les cabinets conseils en stratégie ont la réputation de légèrement mieux payer (aux alentours de 40k€ pour un consultant junior) que les cabinets conseils en organisation (environ 38 k€).

Auditeur ou consultant débutant en Systèmes d’Information (SI)

La mission de conseil en SI consiste à assister les directions générales et financières des entreprises, les directions métiers ou les DSI dans leur gestion de leurs systèmes d’information et leurs éventuels projets de refonte de leur système. Pour ce faire, EY recommande d’avoir “une bonne connaissance de l’informatique et des acteurs des projets IT (rôles et responsabilités), de bonnes notions de programmation, de la gestion de projet et de la modélisation de processus, ainsi qu’une vraie fibre pour le contrôle et les chiffres“.

Pour mieux répondre aux besoins de ce métier à la jonction de deux domaines de compétences (la gestion et l’informatique), certaines écoles comme Dauphine, Télécom Ecole de Management ou Skema Business School, pour ne citer qu’elles, proposent des Masters en Audit et Conseil des Systèmes d’Information. Rémunéré aux alentours de 40k€ lorsqu’il débute, un auditeur ou consultant SI pourra prétendre à 50-65 k€ au bout de trois ans d’ancienneté d’après l’étude de rémunérations 2017 du cabinet Robert Walters.

Crédits photo : Ezra Bailey / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici