☰ Menu eFinancialCareers

Londres chassée par New York au top de la finance mondiale. Quid de Paris ?

CARDS

Après sept ans de règne sur les places financières mondiales, La City vient de perdre sa couronne au profit de New-York dans le dernier classement des Global Financial Centres (GFCI 15) établi par Z/Yen. Cela s’est joué à un cheveu : l’avance de 2 points de New-York est « statistiquement insignifiante » (2 points sur une échelle de 1.000 points), relève l’étude.

La finance en mode “House of Cards”

That’s how you devour a whale. One bite at a time”* : c’est une citation de Francis Underwood alias Kevin Spacey dans House of Cards qu’a choisie le professeur Michael Mainelli, Executive Chairman du groupe Z/Yen pour illustrer dans son édito la lutte incroyable que se livrent les 2 places leaders de la finance dans le monde.

En réalité, Londres n’avait jamais réussi à distancier durablement Wall Street. En revanche, Hong Kong et Singapour semblent, elles, bel et bien parvenues à gagner du terrain sur les deux grandes places anglo-saxonnes. Bref, le top du classement est plus vulnérable que jamais.

Top-10-GFCI15

Il n’en demeure pas moins que Londres reste, cette fois-ci, la place financière de cet index 50 dont les notes ont le plus dégringolé en 6 mois. Sont montrées du doigt par une partie croissante des 2.000 répondants issus de l’industrie financière interrogés dans le monde pour cette étude : les incertitudes concernant la volonté de Londres d’appartenir à l’UE, l’indépendance envisageable de l’Ecosse, la forte implication de la place dans les derniers scandales de manipulation des cours (Libor, Baleine de Londres, marché des changes) et de nouveaux soupçons (sur le marché des matières premières notamment), l’incapacité des autorités à réformer efficacement la réglementation,  l’ambiguïté fiscale… Au point que Zurich, deuxième place en Europe, et 5e dans le classement international gagne progressivement du terrain et réduit son écart avec Londres.

Paris aux oubliettes ?

L’étude montre que les places financières européennes continuent globalement de souffrir, au profit des principales places asiatiques surtout (Hong Kong, Singapour, Tokyo, Seoul, Shenzhen). Ainsi 23 des 27 centres financiers du continent européen ont chuté dans l’Index 2015. Paris perd 7 places et continue de s’enfoncer dans le classement pour se retrouver à la 36e place. La politique offensive de Paris Europlace en matière de communication en janvier un mois après la mise en place du « Comité Place de Paris 2020 » par Bercy n’a soit pas convaincu, soit n’a pas été assez audible. En revanche, les deux autres places francophones Genève et Luxembourg resistent bien, respectivement à la 9e (-1) et 12e (+1) place du classement.

TOP20-Europe-GFCI15

LIRE AUSSI :

Et voici les 10 places financières de demain…

Genève reste la première place financière francophone devant Paris et Luxembourg

*“C’est ainsi que vous dévorez une baleine. Une bouchée à la fois “.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici