☰ Menu eFinancialCareers

Sélection des tweets les plus provocs d’un banquier embusqué chez Goldman Sachs

Avec son célèbre compte Twitter Goldman Sachs Elevator  (@GSElevator), le banquier anonyme qui alimente le monde d’anecdotes embarrassant Wall Street, s’apprête à monétiser son immense notoriété (plus de 600.000 followers). Le mystérieux « Goldmanite » – ou, qui sait, ancien employé de la Firme  – qui, depuis plus de deux ans a tweeté à propos de toutes sortes de conversations volées ineffablement insipides, sexistes ou encore racistes qu’il a pu entendre tout en travaillant au sein banque, recherche un éditeur pour être publié.

Le projet d’édition, d’abord rapporté par le New York Magazine, est assez révélateur d’un milieu. Et l’auteur derrière @GSElevator se dit être prêt assumer publiquement son identité si celle-ci devait être révélée (quoiqu’il ne semble pas prêt lui-même à se démasquer). L’ouvrage titré Straight to Hell: True Tales of Deviance and Excess in the World of Investment Banking devrait prendre la forme d’un recueil d’histoires écrites dans la même veine que ses tweets, mais qui tiendraient cette fois en 4.000 mots plutôt qu’en 140 caractères.

De son synopsis, on a pu apprendre quelques petites choses. 1 –  Le banquier anonyme travaille – ou a travaillé – dans les métiers de taux (fixed income). 2 – Il a été basé à New York, Londres et Hong Kong. 3 – Il assume complètement sa notoriété et va même jusqu’à livrer aux maisons d’édition les noms de certains de ses famous followers pour se faire mousser.

Il n’y a plus qu’à attendre de voir si cette autopromotion agressive lui permettra de séduire un éditeur. En attendant, nous avons pensé pouvoir attiser votre curiosité avec une sélection de quelques-unes de ces petites phrases les plus délirantes et provocatrices prétendument entendues dans les couloirs de Goldman.

Voici notre top 10 de ses tweets (en version originale, accompagnée d’une traduction). Au plaisir (ou pas) de les lire !

10. “Some chick asked me what I would do with 10 million bucks. I told her I’d wonder where the rest of my money went.” => “Une nana m’a demandé ce que je ferais avec 10 millions de dollars. J’ai répondu que je me demanderais où le reste de mon argent est passé”.

9. “If you brag about starting at the bottom and making it to the top, you are probably still closer to the bottom.” => “Si vous vous vantez d’être parti d’en bas pour arriver au top, c’est que vous êtes probablement encore assez près de la base”

8. “’Just be yourself’ is good advice to probably 5% of people.”  =>  ” ‘Soyez vous-même’ ‘est un bon conseil pour probablement seulement 5% des gens” (sous-entendu : seulement 5% des gens méritent de se montrer tels qu’ils sont)

7. “I’ll take a girl with a sharp wit. Wits never sag.” => “Je choisirai une fille avec un esprit vif. L’intelligence, elle, ne fane pas”.

6. “Why would I marry? It’s betting some chick half my net worth that I will love her forever.” => “Pourquoi devrais-je me marier? Ça revient à parier la moitié de ma fortune que j’aimerai une nana toute ma vie”

5. “My 7 is your 9 bro.” => “Une fille à qui tu donnes un 9/10, mon frère, ne mérite qu’un 7 pour moi” (sous-entendu, mes standards sont bien plus élevés que les tiens)

4. “Is that a brown suit? The back office is in Jersey City, pal.” => “Tu portes un costard marron ? Le back-office est à Jersey City, mon pote“

3. “Tattoos aren’t my thing. That’d be like putting a bumper sticker on a Lamborghini.” => “Les tatouages, c’est pas mon truc. Ce serait comme mettre un autocollant sur le pare-chocs d’​​une Lamborghini“

2. “If you can only be good at one thing, be good at lying… Because if you’re good at lying, you’re good at everything.” => ”Si vous deviez être bon au moins à une chose, soyez bon menteur … Parce que si vous êtes un bon menteur, vous êtes bon en tout”

1. “If there is a chick behind me, I always leave my receipt in the machine so she can see the balance.” => ”S’il y a une minette derrière moi, je laisse toujours mon reçu dans le distributeur pour qu’elle puisse voir le solde de mon compte”

 

LIRE AUSSI :

CV Twitter : le CV de demain ?

Twitter : les banquiers français sont-ils technophobes ?

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici