☰ Menu eFinancialCareers

Le Luxembourg se tourne vers le virtuel pour son recrutement

Le 28 novembre prochain, le premier salon virtuel de l’emploi ouvrira ses portes sur l’île Luxembourg Business de Second Life…

GAX Technologies, société informatique spécialisée sur le secteur financier, a souhaité développer une approche innovante en matière de recherche de nouveaux talents. Ce Working Worlds , premier salon virtuel de l’emploi du Luxembourg, accueillera différents chasseurs de tête, agences, entreprises privées et institutions financières parmi lesquelles le groupe Dexia.

Ce salon est important en termes de notoriété et d’image. En tant que l’un des premiers employeurs du Grand-Duché, nous tenons à promouvoir l’image de la Place financière comme celle de Dexia et ce type d’initiative peut y contribuer. Il s’agit aussi d’un nouveau moyen de recrutement à tester, relève Caroline Polani, responsable de la division People Management de Dexia. Le recrutement sur Second Life en est à ses balbutiements et nous souhaitons être présents pour nous faire notre propre idée de la pérennité de ce type d’événements .

Grâce à Working Worlds , les candidats pourront établir des contacts avec la/les société(s) de leur choix, enregistrer gratuitement un CV et participer à des entretiens ponctuels. L’aspect virtuel est un élément permettant à de nombreux candidats de se présenter aux recruteurs plus facilement : le candidat n’a pas à se déplacer, ni à prendre une journée de congé. Une simple connexion à Internet pendant une demi-heure permet de faire plus ample connaissance avec les entreprises y tenant un stand.

Un éclairage différent de la simple lecture d’un CV

Pour Cornelia den Hartog, directrice générale de GAX Technologies, ce salon est une aubaine pour les chercheurs d’emploi : Pour trouver de nouveaux talents, les entreprises luxembourgeoises recrutent au niveau international. Working Worlds donne aux professionnels la chance de démarrer la recherche d’un nouvel emploi dans un pays auquel ils pourraient ne pas pouvoir accéder autrement que par le biais de Second Life .

Pour les employeurs, ce type d’évènement est l’occasion de découvrir les candidats sous un autre visage, celui de leurs avatars, probablement plus à l’aise et décontractés qu’à la normal… Cette première rencontre ne peut pas remplacer les étapes classiques du recrutement, prévient Caroline Polani. Elle peut toutefois nous permettre de faire un premier tri en nous donnant un éclairage différent de la simple lecture d’un CV .

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici