☰ Menu eFinancialCareers

Vingt astuces de banquiers (et de leurs conjoints) pour faire des économies

Si vous cherchez des pistes pour économiser de l’argent, un banquier d’affaires ne semble pas à première vue être le meilleur conseiller qui soit. Pourtant, nombreux sont les banquiers qui ont changé leur train de vie depuis que leurs bonus ont fondu comme neige au soleil. Sans compter que leur versement est désormais différé sur plusieurs années. Jusqu’ici dépensiers, les banquiers et leurs conjoints se familiarisent soudainement avec l’art de la frugalité.

Nous avons donc interrogé pour vous plusieurs professionnels de la finance (encore en poste ou pas) ainsi que leurs conjoints afin de savoir comment ils avaient réduit leurs dépenses personnelles. Vous trouverez leurs réponses ci-dessous.

1. Allégez votre garde-robe

Alors comme ça, vous êtes persuadé que ni vous ni votre conjoint ne pouvez économiser sur les dépenses vestimentaires ? Détrompez-vous. « Je ne pense pas être un acheteur boulimique de vêtements, mais l’an dernier j’ai carrément cessé d’en acheter pendant six mois et réalisé combien j’avais pu être dépensier en achetant une paire de chaussures par-ci ou un foulard par-là », explique Heather McGregor, ex-banquier devenu chasseur de têtes au sein du cabinet Taylor Bennett.

D’autant plus que dans certains cas, les dépenses vestimentaires peuvent être vertigineuses, comme l’atteste l’ancienne banquière d’investissement Marie Douglas-David qui l’année 2009, en pleine procédure de divorce, reconnaissait dépenser rien qu’en vêtements quelque 4.500 dollars… par  mois !

2. Impliquez toute la famille

Faire des économies ne se limite pas à réduire vos seules dépenses. « Quand j’ai quitté la banque il y a plus de dix ans, c’est toute la famille qui a dû se contenter de vivre avec moins. Il est difficile de changer de train de vie si toute la famille ne s’y met pas », poursuit McGregor.

Un ex-trader qui a rejoint un petit hedge fund nous indique qu’il a informé ses enfants de la réduction du train de vie de la famille, ce qu’ils ont étonnamment accepté. « Le seul qui semblait ne pas réaliser est mon dernier de cinq ans. Ses aînés en ont accepté l’idée, sans doute parce que leurs copains avaient reçu les mêmes consignes de leurs parents ! ».

3. Inscrivez vos enfants à l’école publique

L’enseignement privé constitue souvent la plus grosse dépense récurrente de tout banquier bien rémunéré. « Vous pourrez être amené à prendre des décisions difficiles, notamment du fait que votre bonus soit plus mauvais que vous ne l’aviez anticipé. Et cela ne vaut pas que pour cette année, mais pourrait concerner le reste de votre vie professionnelle : c’est la nouvelle donne », constate McGregor. Un autre ex-banquier indique qu’il a retiré ses deux fils de l’école privée pour les mettre dans le public. « Ils se sont étonnamment bien adaptés », commente-t-il.

4. Persuadez vos étudiants de payer leur études

Certains voient d’un mauvais œil le fait que vos enfants paient eux-mêmes leurs frais de scolarité à l’université ? « Les gens oublient que l’Etat propose des prêts étudiants qui couvrent ce genre de frais », indique un ex-banquier qui a persuadé son fils de financer ses études supérieures. En France, un système de prêts bancaires garantis par l’État a été mis en place pour tous les étudiants, sans faire l’objet d’aucune demande de caution ou de conditions de ressources. En outre, les petits boulots peuvent faire la différence et sont tellement formateurs, n’est-ce pas chéri?

5. Voyagez autrement

Eli Lederman, ex-managing director de Morgan Stanley devenu écrivain, indique qu’il a  renoncé aux vols en classe affaires. « Je me rends toujours à New York, cinq ou six fois par an, mais maintenant je renonce à la classe affaires pour voyager en classe éco. Lorsque vous avez la possibilité de planifier à l’avance – ce qui était impossible quand j’étais banquier – vous pouvez obtenir de bons tarifs. Et en s’y intéressant de près, les compagnies vous accordent un tas d’avantages », explique t-il.

Il en va de même pour les voyages en train, beaucoup moins chers dès que vous pouvez être flexible sur les horaires de vos déplacements. « Quand vous faites un trajet de la City vers la Campagne, les trains sont remplis de voyageurs – y compris d’anciens banquiers – qui aiment voyager en dehors des heures de pointe à des prix compétitifs », témoigne Eli Lederman.

6. Mettez-vous au repassage

Cela peut paraître anecdotique, mais pendant qu’ils travaillent la plupart des banquiers ne repassent pas leurs chemises. Ce n’est que lorsqu’ils arrêtent de travailler ou perdent de l’argent qu’ils s’y mettent. « A présent, je repasse toutes mes chemises. Si je ne le faisais pas, c’était par faute de temps, non pas parce que je n’aimais pas ça – c’est en fait une activité qui m’apaise », nous a confié un ex-banquier.

Un autre banquier, qui travaillait chez Goldman Sachs avant de se mettre à son compte, indique qu’il a convaincu son épouse de repasser ses chemises. « Chez Goldman, il y avait un service payant au sous-sol où je laissais mes chemises sales, mais à présent je demande à Jane de le faire pour moi. Un autre banquier reconnaît lui aussi que c’est sa femme qui fait désormais le repassage. « Elle n’aime pas particulièrement cela, mais comme elle ne veut pas aller travailler, elle a bien dû l’accepter », relève-t-il.

7. Evitez d’avoir trop de cash sur vous

Plus d’argent vous aurez dans votre portefeuille, plus vous serez enclin à le dépenser.

« Arrêtez de transporter tout ce fric en liquide partout avec vous. Cela réduit la tentation de vouloir le dépenser », conseille l’ancien banquier de chez Goldman Sachs.

8. Faites l’école à la maison

Certes, le fait de donner vous-même des cours à vos enfants peut être chronophage et (parfois) exaspérant, mais au final cela peut vous faire économiser une petite fortune.

« Un de mes amis dépense 250 livres par heure de cours de soutien pour son fils, alors que cela ne m’en coûte que 35 livres », nous précise un gestionnaire de hedge funds à Londres.

9. Arrêtez de skier… ou skiez moins cher

Dans un monde idéal, les professionnels de la finance partent skier chaque année dans une station de renom. Malheureusement, cela coûte un peu cher. « L’an dernier je suis parti skier avec la famille dans une station huppée et j’ai dépensé dans les 15.000 euros. C’était génial – ils s’occupaient des enfants du matin au soir mais vous payez pour ce genre de service », explique un gestionnaire de hedge fund qui cette année recherche des alternatives moins chères avec des offres promotionnelles de dernière minute. « C’est ce que tout le monde fait, même les plus riches ! », relève t-il.

10. En vacances, séjournez chez des amis

Lorsque vous partez en vacances en été (ou à Pâques), plutôt que payer votre hébergement, séjournez chez des amis. « Je suis parti en famille aux Maldives six fois d’affilée, mais l’an dernier, nous sommes allés chez des amis à New York, ce qui m’a fait économiser près de 15.000 euros », reconnaît notre gestionnaire de hedge fund.

11. Vendez votre résidence secondaire

Ce n’est pas un phénomène encore très répandu mais il pourrait être amené à se développer rapidement. « La résidence secondaire est l’endroit où les dépenses sont les plus onéreuses. Parmi mes connaissances, nombreux sont ceux qui envisagent de revendre leur maison de campagne même si personne n’est encore passé à l’acte », déclare le gestionnaire de hedge fund.

12. Réglez vos problèmes de santé… avant de perdre votre job

C’est une piste à explorer pour les banquiers en quête d’économies qui ont une bonne couverture santé qu’ils ont négligé pendant qu’ils travaillaient d’arrache-pied. La rumeur veut qu’un banquier ayant été licencié a profité de sa période de préavis pour faire passer sur sa mutuelle une opération dans le privé d’une hernie et d’un genou, sans quoi il aurait été obligé de passer par le système public ou payer de sa poche la différence.

13. Faites vos courses sur Internet

Faire les courses en ligne est une méthode reconnue pour réaliser des économies. « Nous nous faisons tout livrer sur Internet. Cependant, le week-end dernier nous sommes allés faire les courses nous-mêmes et nous sommes retrouvés avec un énorme morceau de saumon frais bio ! Tout est beaucoup plus tentant quand c’est là, en face de vous. Lorsque nous achetons en ligne nous commandons moins et évitons le superflu », admet le gestionnaire de hedge fund.

14. Cuisinez vous-même

Maintenant que les banquiers travaillent moins dur, ils rentrent à la maison plus tôt, et ont donc plus de temps pour cuisiner. « Je cuisine à présent tous les soirs, se vante un ex-trader. Depuis que j’ai quitté la banque, je suis devenu un vrai cordon bleu ! J’avais l’habitude de cuisiner un peu, mais à la banque j’étais toujours dehors, à dîner avec des clients. Cela a beaucoup changé : aujourd’hui je rentre à la maison bien plus tôt et je peux faire la cuisine avec ce qu’il y a dans mon frigo. C’est beaucoup moins cher… ».

15. Mettez-vous au Vélib’

Les rues de Paris sont (réputées) pleines d’hommes d’affaires se déplaçant en Vélib’. Cinq ans après la mise en service à Paris de ce système de vélos en libre service, il s’avère que les utilisateurs sont surtout des personnes actives, plutôt aisées, tout comme les utilisateurs des ‘Boris bike’ à Londres qui ont été une vraie révélation pour économiser de l’argent. « Je dépensais 150 euros par semaine en taxis avant que je ne découvre ce nouveau moyen de transport. A présent, je pédale plusieurs kilomètres chaque jour. Ma femme prend désormais le taxi plus que moi… », indique un gestionnaire de fonds.

16. Assurez-vous que votre couple travaille

Convaincre votre épouse de travailler ne vous permettra peut-être pas de faire plus d’économies mais au moins cela aura le mérite de rapporter plus d’argent. Les banquiers hommes avec qui nous nous sommes entretenus sont plutôt réticents à l’idée de convaincre leur femme de trouver un job (« de toute façon il n’y a pas de travail », a indiqué l’un d’entre eux).

A contrario, les femmes de banquiers sont plutôt séduites par l’idée de travailler. « Je travaille. Les bonus de mon mari sont moindres, mais avec deux revenus nous avons encore suffisamment d’argent», explique Adele (le nom a été modifié), femme d’un banquier européen installé à Londres et qui a cessé de travailler pendant quelques années quand elle a eu ses enfants. Elle s’est reconvertie et est devenenue paysagiste. « Être un travailleur autonome et avoir ma propre entreprise signifie que je peux gérer mon travail en fonction de mes enfants. Nous avions l’habitude d’avoir une nounou, mais ce n’est plus nécessaire : je peux travailler quand les enfants sont à l’école », explique-t-elle.

17. Incitez vos adolescents au travail

Une ex-banquière nous a confié qu’elle avait encouragé ses adolescents à trouver un job le week-end.Tout mineur de 16 ans au moins peut être salarié, quel que soit le type de contrat (CDI, CDD, contrat temporaire). Il doit cependant y être autorisé par son représentant légal (père ou mère, par exemple), sauf si le mineur est émancipé.

En, France, les jeunes ne sont pas autorisés à travailler avant l’âge de 16 ans. Cependant, dans certains cas particuliers, il est possible de commencer à travailler avant cet âge. Avec l’accord de l’inspection du travail, un mineur peut travailler dès 14 ans durant les vacances scolaires, pour des travaux adaptés à son âge.

18. Vendez vos vieux vêtements

Gigi, une employée de Salou Dress Agency, une boutique londonienne qui achète et vend des vêtements de marque d’occasion, reconnaît qu’il y a beaucoup de femmes de banquiers parmi sa clientèle. « Les gens peuvent vraiment économiser de l’argent avec nous, à partir du moment où cela ne les dérange pas de porter des vêtements de seconde main et qui ne sont pas de la dernière collection », nous indique t-elle. Et d’ajouter : « Beaucoup de femmes gagnent ainsi de l’argent en se débarrassant de leurs vieilles robes ». Si vous voulez gagner encore plus d’argent en vendant vos vêtements, mieux vaut alors passer par des sites Internet type eBay plutôt que par ces boutiques qui prélèvent des commissions de l’ordre de 50%.

19. Résiliez votre abonnement à Canal+ ou aux chaînes du câble

Un simple abonnement Canal+ coûte 40 euros par mois, et la facture grimpe très vite avec l’ajout de chaînes ciné, de chaînes pour les enfants, de chaînes sportives.

L’ancien banquier de chez Goldman Sachs à Londres a réalisé qu’il payait 90 livres par mois. Il a depuis résilié son abonnement Sky. « Désormais, j’irai au pub pour regarder un match de foot ! », assure-t-il.

20. Roulez en Prius

Pour finir, un banquier nous fait remarquer que vous pouvez économiser beaucoup d’argent si vous possédez une voiture qui consomme peu de carburant. « J’ai troqué ma Volvo contre une Toyota Prius il y a des années. Depuis, j’ai économisé une fortune dans la carte grise, le carburant et les assurances », explique t-il.

commentaires (1)

Comments
  1. this is good for ex bankers… Let bankers enjoy their live the way they can…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici