☰ Menu eFinancialCareers

Le secteur financier où les salariés sont heureux de travailler

L'assurance, un petit paradis pour ses salariés ?

L'assurance, un petit paradis pour ses salariés ?

Rares sont les cadres aujourd’hui à se sentir épanouis dans leur travail, de surcroit dans l’industrie financière. L’assurance semble pourtant faire exception, si l’on en croît la première édition du baromètre mis en place par Michael Page pour sonder l’état d’esprit et le niveau de satisfaction des cadres français de l’assurance, publiée aujourd’hui.

« Satisfaits de leurs conditions de travail, se sentant reconnus, les cadres de l’assurance affichent une solide confiance dans leurs perspectives professionnelles au sein d’un secteur qu’ils sont peu nombreux à avoir envie de quitter », indique le communiqué.

« Le secteur de l’assurance, tiré par les grandes compagnies, a toujours été attentif au bien-être et à l’évolution de ses salariés, et ils le lui rendent bien. Dans un contexte général maussade, l’assurance se porte bien et, en outre, n’a pas cessé de recruter. Ceux qui ont envie de bouger pour évoluer le font d’autant plus facilement qu’ils sentent que le marché est actif », commente Pierre-Emmanuel Dupil, Directeur Général de Michael Page France.

Un secteur porteur

L’assurance affiche environ 12.000 recrutements chaque année et une hausse constante de la part des cadres dans les effectifs, qui constituent près de 45% des salariés à fin 2011, soit dix points de plus qu’en 2002, selon la dernière étude de Observatoire des métiers de l’assurance.

Les salariés du secteur se montrent ainsi optimistes quant à l’évolution du marché de l’emploi dans l’assurance : 69% se déclarent confiants ou très confiants et 62% se disent à l’écoute du marché de façon active, selon l’enquête de Michael Page. Seuls 6% envisagent de quitter le monde de l’assurance.

Une image très positive de leur secteur

En outre, 89% des cadres de l’assurance ont une image positive du secteur, qu’ils jugent à la fois dynamique et responsable. « Ce score est nettement plus élevé que celui observé dans d’autres secteurs, en particulier la banque (69%) », relève Anne-Sophie Luçon, Manager Exécutif Senior au sein du département Banque & Assurance chez Michael Page.

Le secteur a su traverser haut la main les deux dernières crises et se serait « révélé comme un acteur incontournable pour pallier aux disfonctionnements de la société et en accompagner les mutations auprès du grand public et, par ricochet, des salariés des compagnies d’assurance », commente cette spécialiste. Conséquence de quoi, l’assurance est perçue comme un secteur beaucoup plus attractif qu’il y a encore quelques années lorsque les jeunes diplômés n’avaient d’yeux que pour les métiers paillette de la banque d’investissement. 

Des salariés motivés

Enfin, l’assurance est un environnement où il fait bon vivre. Pour preuve, 72% des sondés de l’enquête Michael Page déclarent majoritairement travailler dans de bonnes conditions et 71% se disent motivés.

Baigné dans un environnement nettement moins anxiogène que les banquiers, « les employés de l’assurance sont nettement moins sous pression que leurs confrères en banque », explique Anne-Sophie Luçon. Une convention collective avantageuse, un package social attractif (notamment via des systèmes de mutuelle très intéressant) et une riche offre de formations constituent ici des outils efficaces de rétention des salariés.

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici