☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : L’espace qui fait se rencontrer un dirigeant de banque, un jeune auditeur et un étudiant en finance

La dernière rencontre organisée la semaine passée par Savoirs Partagées Luxembourg sur le thème la Banque Privée : mythes et réalités n’est pas passée inaperçue. L’association française qui a lancé une antenne luxembourgeoise en janvier a ainsi fait écho de la nécessité d’attirer de nouveaux talents dans ce secteur.

Au-delà, Savoirs Partagées Luxembourg entend bien créer un pont entre les générations, tous secteurs confondus, pour relever les défis posés à la place financière luxembourgeoise. Son fondateur Yacine Diallo nous éclaire sur les missions de l’association au slogan “Faisons réseauter les talents” !

eFC : Quelle est la raison d’être de Savoirs Partagés Luxembourg ?

Yacine Diallo : Comme le nom l’indique, Savoirs Partagés est le rendez-vous du donner et du recevoir. Nous avons l’ambition de constituer un espace de rencontre et de dialogue entre des profils très expérimentés et à haute responsabilité et des profils plus juniors, non moins talentueux.

Au fond, il s’agit d’encourager des interactions et une synergie fortes entre les différentes composantes générationnelles de la Place de Luxembourg dans le but de créer de la valeur . En effet, nous sommes convaincus que le partage de connaissances ainsi que la confrontation d’idées sont de nature à créer de la richesse.

En un mot, nous sommes l’espace qui fait se rencontrer chaque mois un dirigeant de banque internationale, un jeune financier employé d’un cabinet d’audit et un étudiant en Master 2 de Finance, tous intéressés par les grands enjeux qui sous-tendent le développement de la Place financière Luxembourgeoise.

Votre association vient-elle combler un manque sur la place luxembourgeoise ?

Il existe nombre de réseaux et d’associations professionnelles très actifs à Luxembourg mais je ne connais pas de communauté intergénérationnelle tournée vers les enjeux structurants de la Place. Ce besoin d’échanges entre générations est vrai aussi ailleurs.

Ce qui nous semble intéressant à Luxembourg est de tirer profit d’une place petite mais qui a tout d’une grande pour créer un espace commun, et ce, afin de réfléchir au présent et à l’avenir de la Place. La situation économique actuelle le nécessite plus encore qu’avant. L’affluence dans nos évènements atteste que notre action, qui se résume en 3 lettres – FYF: Finance, Young & Fun – répond à une attente et comble sans doute un manque.

De quelle manière votre réseau peut-il aider les jeunes professionnels en finance dans leur carrière ?

Savoirs Partagés est un outil puissant mis à la disposition de ce public pour deux séries de raison. Tout d’abord, cette association leur permet de prendre part à des débats de fonds relatifs à l’avenir de la Place de Luxembourg. En outre, il s’agit d’un espace leur permettant de développer leur réseau professionnel en liant de premiers contacts avec des profils très expérimentés.

Pouvez-nous donner des exemples de rencontres récentes ?

AXA Luxembourg, Arendt & Medernach, Garanti Bank, HSBC, BIP Investment Parner, Mangrove Capital, Ernst & Young, ATOZ, IFBL, ADA Luxembourg sont autant de structures de référence dont des dirigeants ont participé aux évènements passés de Savoirs Partagés.

En effet de janvier à mai, le réseau a réuni ses membres autour de thèmes tels que le Private Equity, la Finance Islamique, la microfinance ou encore la Banque Privée. Ce dernier est l’objet d’un cycle de conférences, dont la première a été organisée le 4 octobre.

Savoirs Partagés est supporté par de nombreux partenaires. Pouvez-vous nous en dire plus à leurs sujets ?

AXA Luxembourg est la première entreprise Luxembourgeoise à avoir soutenu l’initiative de Savoirs Partagés via son CEO Paul de Cooman et sa DRH Anne Jacquemart. Ils ont notamment sensibilisé certains de leurs professionnels expérimentés à rejoindre le réseau dans l’idée de partager leurs expériences avec des profils plus juniors.

Dans un second temps des personnes influentes comme Fouad Rathle (CEO de Garanti Bank et Président du Conseil d’Administration de l’IFBL) ou Guy Harles, Anne Contreras et Gilles Dusemon tous trois Partners du cabinet d’avocats Arendt & Medernach nous ont témoigné leur soutien.
Enfin, Tom Rasqué de l’ABBL a été très intéressé par l’initiative de l’association et a supporté le lancement du cycle de conférence 2011 sur la Banque Privée. Désormais, l’association bénéficie ainsi du support bien veillant de l’ABBL mais également de la LFF.

Qui peut adhérer à votre réseau ? Et comment ?

Pour l’instant, l’une de nos particularités est d’être un réseau gratuit et ouvert à un public large. Notons que le rayonnement de l’initiative est transfrontalière puisque des étudiants en Master de l’Université de Metz (notamment de l’IAE de Finance) rejoignent très souvent le réseau.

Pour nous rejoindre il suffit de nous envoyer un email (à info.savoirspartages.lux@gmail.com). Nous adressons une fiche de renseignements à nous retourner en format électronique. Je tiens à souligner que l’état d’esprit est primordial : il faut être disponible au partage de… savoirs !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici