eFinancialCareers

Bons résultats pour Natixis, moins bons pour Crédit Agricole qui va réduire ses bonus de 20 %

Paying bonuses

Après BNP Paribas et Société Générale la semaine dernière, c’était donc au tour de Natixis et Credit Agricole de publier ce matin leurs résultats annuels. La filiale de BPCE a plutôt bien résisté en dégageant en 2011 un résultat de 2,6 milliards d’euros, faisant mieux que la Société Générale (2,4 milliards de bénéfice) et que le groupe Crédit Agricole (812 millions). “Les résultats 2011 sont de bonne qualité et démontrent la capacité de Natixis à générer des performances récurrentes dans un environnement difficile“, a indiqué son directeur général Laurent Mignon dans un communiqué.

L’activité BFI de Natixis se maintient, avec un bénéfice en baisse de 10% à 1,6 milliards d’euros. Les revenus des activités Taux, Change et Crédit font preuve d’une bonne résistance sur l’ensemble de l’année, et les revenus des Financements Structurés sont quasiment stables. Par contre, les revenus de l’activité Financements (Financements Structurés et Banque Commerciale) reculent de 8%. La banque poursuit son effort de recentrage sur les activités au service de ses clients. À cette fin, elle va abandonner peu à peu des activités de marché jugées non stratégiques. 280 postes devraient en parallèle être supprimés.

De son côté, le groupe Crédit Agricole affiche un bénéfice net de 812 millions d’euros, bien que Credit Agricole SA dégage sa première perte nette annuelle (1,47 milliard d’euros) depuis sa cotation, rejoignant ainsi Credit Suisse et Nomura sur le podium des banques d’investissement qui ont enregistré une perte nette en 2011. Ce résultat “intègre surtout un impact lourd de la dépréciation des titres publics grecs et de la situation d’Emporiki et notamment des dépréciations d’actifs“, indique son directeur général Jean-Paul Chifflet dans un communiqué. La BFI, en phase de restructuration depuis septembre 2011 et qui poursuit son recentrage géographique et la sortie de certaines activités (dérivés actions et trading de commodities), affiche une perte de 147 millions d’euros en 2011.

A chaque banque sa politique de bonus

A l’heure où nous publions cet article, Natixis n’a pas encore donné d’indications sur l’enveloppe des bonus qui sera versée à ses traders, le Credit Agricole s’est laissé allé à quelques confidences. “Nous avons entrepris une baisse de 20 % de la rémunération variable des opérateurs de marché“, a déclaré ce matin lors d’une conférence de presse téléphonique Jean-Paul Chifflet, le directeur général de Crédit Agricole. A titre de comparaison, BNP Paribas a annoncé qu’elle allait diviser par deux l’enveloppe des bonus et que la Société générale a également évoqué une réduction de 50 % des bonus de ses opérateurs de marché versés en 2012.

Cette baisse “peut paraître peut-être relative par rapport à d’autres“, ajoute Jean-Paul Chifflet, mais en termes de valeur absolue des rémunérations variables des opérateurs de marché, “nous avions déjà un large temps d’avance et (…) nous nous situons aujourd’hui dans des positions de rémunération en dessous de celles de certains de nos confrères”. Pour preuve, eFinancialCareers a effectué l’an dernier classement des principales banques françaises, de la meilleure à la plus mauvaise payeuse en matière de bonus, qui confirme que Credit Agricole paye moins que ses concurrentes, avec un bonus moyen par tête de 130k€, contre un bonus moyen de 160k€ pour Natixis, 195k€ pour SocGen et 290k€ pour BNP (évidemment, il ne s’agit que de moyennes !).

Quoiqu’il en soit, le moral des traders n’est pas au beau fixe. “Beaucoup sont détruits et épuisés, ils subissent une pression infernale, raconte Francis Vergnaud, un ancien trader devenu délégué syndical SNB (Syndicat national de la banque et du crédit) chez Natixis. Hier, ils étaient les rois du monde, aujourd’hui, ils ne sont plus rien” (Le Monde.fr).

commentaires (4)

Comments
  1. pour information, le résultat de CACIB est plus que positif… il faudrait peut être vérifier vos sources avant de rédiger vos articles!

  2. Bonjour,

    Nos sources sont on ne peut plus officielles puisqu’elles figurent dans le communiqué de presse de Credit Agricole. Voici ce que l’on peut y lire dans la section POLE BANQUE DE FINANCEMENT ET D’INVESTISSEMENT : “Le quatrième trimestre 2011 est marqué par les coûts du plan d’adaptation présenté le 14 décembre 2011, qui se montent à – 1 432 millions d’euros. Le résultat net part du Groupe ressort ainsi en perte de 1 243 millions d’euros sur le trimestre, et – 147 millions d’euros sur l’année 2011 entière.”

    Bien cordialement
    La rédaction

  3. C’est bizarre car ce n’est pas ce qui est diffusé en interne… en tout cas les résulats net du groupe CACIB sont positifs, ça je peux vous le garantir! avez-vous seulement le bilan détaillé du groupe CACIB?

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici

Vous avez un scoop ?

Envoyez un e-mail à la rédaction avec vos remarques, infos, astuces ou propositions de sujets.

Vous avez un scoop ?

Please fill out the following form:
First Name:

Last Name:

Adresse e-mail:

Your Story:


Thank you. Will contact you shortly.
A server error occurred. Please try