☰ Menu eFinancialCareers

Banque de réseau : SG et BNP Paribas sur le pont

La saison des campagnes de recrutement reprend. Car en dépit de la crise financière, les banques françaises ont besoin de cadres, notamment du fait de 4 000 départs à la retraite prévus d’ici à fin 2009. Sans surprise, la majorité des recrutements concernent la banque de détail et les services financiers (crédit à la consommation, assurance…) avec d’importants besoins en commerciaux (conseillers en agence, directeurs d’agence et adjoints, chargés de gestion de patrimoine) qui ont représenté plus de 60 % des embauches l’an dernier.

Internet, mobile, Second Life, rencontres physiques… tous les canaux de recrutement sont sollicités. Nous devons être à la fois visibles et innovants pour attirer chez nous les meilleurs profils , explique Bénédicte Monneron, responsable Recrutement Groupe chez BNP Paribas.

Après le Stade de France, la Grande Arche de la Défense

Cette rentrée, Société Générale et BNP Paribas, qui embauchent chacune près de 5 000 personnes chaque année, ont été les premières à communiquer sur leur prochaine campagne de recrutement. L’opération de la SG a été baptisée SOGÉlive, et le coup d’envoi aura lieu le 23 septembre à la Grande Arche de la Défense où 600 postes seront proposés. L’opération sera ensuite déclinée dans les principales villes de province jusqu’à début novembre.

De son côté, BNP Paribas reconduit son opération Entretien Immédiat, lancée en 2006, visant à recruter des commerciaux en CDI pour ses agences à Paris et en région parisienne. Les portes de son agence Paris-Opéra seront ouvertes durant quatre samedis consécutifs, du 20 septembre au 11 octobre inclus. Les candidats sont invités à se rendre directement et sans rendez-vous dans l’agence pour passer un premier entretien.

Pour l’heure, nous n’avons pas pu obtenir d’informations auprès des autres banques contactées. Pourtant, elles continuent bel et bien à recruter (Le Figaro). Si l’on en croît Le Figaro, le Crédit Agricole envisagerait de recruter 6 500 personnes en 2009, alors que 2 500 embauches sont prévues dans les Caisses d’Épargne, 2 000 dans les Banques Populaires, 1 200 au Crédit du Nord et enfin 400 au Crédit Mutuel. Par ailleurs, des centaines de postes sont encore à pourvoir d’ici à la fin de l’année, les prévisions d’embauches n’étant pas encore atteintes chez la plupart de ces banques.

commentaires (1)

Comments
  1. Des milliards dépensés pour sauver des banques, et des créations d’emploi souvent factices. Honte à ces banques qui font de la publicité avec leur promesse d’embauche.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici