eFinancialCareers
A La Une :Banquiers starsMOOC Corporate Finance30 compétences clés en Finance

BNP Paribas va réduire de moitié l’enveloppe de bonus de ses traders

Pay cut

Cure d’amaigrissement en vue concernant les rémunérations variables des traders de BNP Paribas : « les bonus vont être réduits de moitié en 2011 », a indiqué son Directeur Général Jean-Laurent Bonnafé dans une interview à Bloomberg TV, sans fournir davantage de détails sur la taille de l’enveloppe de bonus qui sera versée en mars 2012. Pour ses 3 000 traders, BNP Paribas devrait donc allouer une enveloppe d’environ 500 millions d’euros, contre 1 milliard l’an passé. La banque française rejoint ainsi Credit Suisse, UBS et Deutsche Bank qui, en plus de tailler dans leurs effectifs, ont décidé de réduire de moitié ou plus leur « bonus pool ».

« Quoiqu’il en soit, ces rémunérations demeurent en phase avec les résultats financiers », a tenu à préciser le nouveau DG de BNP Paribas. Cette annonce n’est en effet guère surprenante au vu des résultats annuels publiés ce matin par BNP Paribas. Certes, le groupe français a dégagé 6 milliards d’euros de profits en 2011, en recul de seulement 22,9%, ce qui est meilleur que prévu. « En 2011, dans un environnement économique et réglementaire en profonde mutation, le Groupe a réalisé de très bonnes performances opérationnelles, notamment dans la banque de détail », explique Jean-Laurent Bonnafé dans un communiqué.

Mais si tous les métiers de banque de détail ont réalisé de bonnes performances commerciales, on ne peut pas en dire autant de la division Corporate & Investment Banking (CIB) dont les revenus ont baissé de presque 20% par rapport à 2010. Et aucune activité n’a été épargnée, à commencer par les Marchés de Capitaux dont les revenus sont en recul de 26,7%. Ce n’est guère mieux pour le Fixed Income (-18,8%), les métiers de financement (-8,1%) ou le métier Actions et Conseil (-7%). A l’instar des autres banques, BNP Paribas devrait différencier à outrance les primes entre les salariés. Comme partout, les bonus suivent les résultats…

Votre bonus, c’est d’avoir un job en avril !

Cette phrase circule en boucle ces temps-ci dans les couloirs des salles de marché. « Tout le monde s’interroge. Il devient indécent de parler d’argent », confirme Denis Marcadet, qui dirige le cabinet de recrutement spécialisé dans la finance Vendôme Associés (Le JDD.fr).

Ceci étant dit, le résultat de BNP Paribas reste plus qu’honnête par rapport aux pertes enregistrées par nombre de grandes banques européennes qui ont déjà publié leurs comptes. Son conseil d’administration proposera même à l’Assemblée Générale des actionnaires de verser un dividende de 1,20 euro (Le Figaro.fr). Plus rassurant encore, la banque affiche un coefficient d’exploitation de 63%, son plan d’adaptation des effectifs ayant été déjà engagé à plus de 40% au quatrième trimestre 2011.

Surtout, la banque qui avait annoncé en novembre dernier la suppression de 1 400 postes en banque d’investissement dans le monde (dont 373 en France) semble vouloir s’en tenir là. « BNP Paribas n’a pas prévu de suppressions de postes supplémentaires dans la division CIB » a précisé Jean-Laurent Bonnafé, qui a par ailleurs indiqué que la banque allait présenter un plan de développement pour 2013.

commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici

Vous avez un scoop ?

Envoyez un e-mail à la rédaction avec vos remarques, infos, astuces ou propositions de sujets.

Vous avez un scoop ?

Please fill out the following form:
First Name:

Last Name:

Adresse e-mail:

Your Story:


Thank you. Will contact you shortly.
A server error occurred. Please try