☰ Menu eFinancialCareers

Le private banking affiche une bonne résistance dans les banques

Au quatrième trimestre, les métiers de banque privée ont affiché des performances satisfaisantes, a indiqué la Société Générale (Les Échos.fr). D’une manière générale, la banque privée résiste plutôt bien aux crises comme nous avions pu déjà le constater en 2002-2003, avec le maintien des emplois et, en grande partie, des salaires, car il faut reconnaître que, globalement, le “pool” des bonus a décru , explique Raphaël Czuwak, consultant au cabinet de chasse Egon Zehnder International. À cette bonne résistance, deux raisons : une certaine récurrence des revenus dans une activité de gestion de stocks plutôt que de gestion de flux. Mais également le besoin croissant de conseils de la part des clients dans un environnement financier plus opaque et complexe , poursuit-il.

Des acteurs inégalement touchés

Si les banques ont dans l’ensemble bien résisté, le bilan des sociétés de gestion est plus nuancé. Certaines ont affiché de mauvaises performances et fait chuter la confiance de leurs clients privés, qui n’hésitent pas à se tourner vers des établissements plus sûrs. Les professionnels suivront ce mouvement, quittant leur établissement pour un autre dans lequel les clients ont une confiance totale. Leur mission sera de rassurer la clientèle tout en trouvant de nouvelles sources de rentabilité pour augmenter le chiffre d’affaires , explique Peter Dolan, associé au sein du chasseur de têtes Amrop France.

L’heure n’est toujours pas aux embauches. Le début 2009 n’est pas vraiment favorable au recrutement dans la gestion privée au sein des banques françaises. Certaines ont d’ailleurs stoppé leurs plans de développement. Nous aurons une meilleure visibilité d’ici quelques mois. Tout dépendra de la performance des marchés , note Peter Dolan, avant de terminer sur une note d’optimisme : un certain nombre de banques helvétiques sont en train de se renforcer à Paris, ce qui pourrait créer quelques opportunités en matière d’embauches.

commentaires (1)

Comments
  1. Malgré des performances satisfaisantes pour les Private Banking du fait d’une répartition des risques maîtrisés, force est de constater que les axes de renforcement s’orienteront inévitablement vers les contrôles pré et post marchés au sein de ces strutures ainsi que dans les autres filières. Il est inévitable que les autorités de tutelles quant a elles devront faire évoluer à court terme leurs process de contrôle.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici