☰ Menu eFinancialCareers

Quand les parcours atypiques s’illustrent dans la finance

Démontrer que ceux qui sont sortis un temps des sentiers battus peuvent offrir aux entreprises des compétences humaines et professionnelles aussi rares que précieuses, tel est le défi de Thomas Grimaux, directeur du site Internet ParcoursAtypique.com qui verra le jour fin janvier 2010. Les parcours atypiques n’ont pas un parcours linéaire et ont un “blanc” ou une rupture dans leur vie professionnelle : ancien officier supérieur, ancien patron, victoire sur une maladie grave, expérience humanitaire, ancien gendarme ou prisonnier, changement de voie, changement de vie personnelle ayant une conséquence immédiate sur le travail ou les horaires, besoin de challenges réguliers, handicap reconnu ou non, jeunes de banlieue… , explique-t-il.

Dans la finance, les exemples abondent, notamment chez les jeunes diplômés. Titulaire d’un Master d’histoire contemporaine, Boris Thomas est ainsi devenu analyste crédit PME à la Société Générale, grâce à l’opération Phénix. À partir de la licence, indépendamment de mon parcours universitaire, je me suis mis à travailler en agence bancaire avec l’idée, un jour, de travailler dans une banque. Mais je ne m’imaginais pas devenir cadre avec le niveau de responsabilité correspondant, immédiatement après mon diplôme. Surtout dans le contexte de crise actuel.

Double formations à l’honneur

Professionnellement, j’ai commencé par des stages en mécaniques dans l’industrie automobile, puis un projet de développement d’un espace de travail collaboratif pour la Fédération du Freestyle Motocross Français, et enfin, après avoir choisi comme dominante Finance lors de mon Master, j’ai effectué un stage dans une entreprise de hedge funds à Londres , explique pour sa part Richard Cantabella, qui travaille actuellement comme ingénieur conseil junior chez Accenture.

En termes d’évolution professionnelle, rien n’empêche aux parcours atypiques d’accéder à des postes à responsabilité, bien au contraire. À la tête de Richelieu Finance, Gérard Augustin-Normand s’occupe personnellement du recrutement : une chance pour des profils atypiques ! J’aime les gens curieux, les esprits libres. Pour preuve, dans cette société de Bourse, le directeur général est un ancien… journaliste.

commentaires (2)

Comments
  1. Bonjour, je suis à la recherche d’un stage ou d’un emploi de fin d’études dans le domaine de la banque privée. Votre article m’a fait réagir car j’ai justement un parcours atypique dans le sens où avant de commencer mon master en gestion de patrimoine j’avais travaillé pendant 5 ans dans le milieu du marché de l’art, de l’événementiel et quelques expériences en tant qu’indépendante en courtage dans l’art et dans l’immobilier. Je souhaiterais savoir si vous avez des conseils à me donner quant à la démarche pour mettre en valeur ma candidature atypique
    Merci

  2. “les exemples abondent”?? Je suis sceptique pour moi on entretient la légende urbaine, comme celle de trouver un poste en trading a londres avec un cap charcutier (j’ai rien contre les charcutiers je précise) Je vois plutot une tendance a la reproduction des élites et une proportion d’ingé de plus en plus importante en finance.

    Mais je peux faire erreur

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici