☰ Menu eFinancialCareers

Les prévisions de recrutement dans les Big Four en 2011

Vous souhaitez travailler dans un grand cabinet de conseil ou d’audit ? Sachez que c’est le bon moment pour postuler, les principaux acteurs du secteur présents dans l’Hexagone ayant fait connaître leurs plans de recrutements pour 2011. Et comme chaque année, les jeunes diplômés représentent le gros des recrutements (jusqu’à 75 % chez Deloitte et 80 % chez KPMG). Les stagiaires (3 mois, 6 mois, année de césure, alternance) sont eux aussi les bienvenus, sachant que bon an mal an, 30 à 40 % des offres de stage débouchent généralement sur des embauches.

KPMG : Expérimentés 210 / Jeunes diplômés 840 / Stagiaires 350

Deloitte : Expérimentés 250 / Jeunes diplômés 750 / Stagiaires 450

Ernst & Young : Expérimentés 350 / Jeunes diplômés 450 / Stagiaires 500

PWC : Expérimentés 310 / Jeunes diplômés 450 / Stagiaires 380

À quelques nuances près, les Big Four recrutent dans les mêmes secteurs, à savoir l’audit et le conseil. Même si chez KPMG, l’advisory (dans une moindre mesure) est à l’honneur, tandis que chez PricewaterhouseCoopers, les activités de service aux entrepreneurs, juridique et fiscal recrutent également, de même que l’expertise comptable, activement recherchée chez Deloitte.

Profils et compétences les plus demandés

Outre un excellent niveau d’anglais (pour ne pas dire bilingue) eu égard le contexte international de certaines missions, les candidats doivent avoir de bonnes capacités rédactionnelles, d’analyse et de synthèse, sans oublier une bonne culture de l’entreprise, une grande ouverture d’esprit et des capacités relationnelles, car ils sont amenés à rencontrer des interlocuteurs différents et issus de secteurs variés.

Dans ces conditions, pas toujours facile de dénicher le candidat idéal. Certains recruteurs se sont même spécialisés sur le segment. Nous aidons nos clients à identifier et recruter les meilleurs consultants, managers et associés du marché , explique Nathalie Nahon, associée chez NC Partners, un cabinet de recrutement exclusivement dédié aux métiers du conseil.

Côté jeunes diplômés, les bac+5 sont à la fête. Nous recherchons des candidats issus de grandes écoles de commerce, d’ingénieurs et d’universités : masters spécialisés dans la finance, la fiscalité, l’audit, l’analyse des risques, le contrôle de gestion… , relève Sylvie Bernard-Curie, associée et DRH chez KPMG Audit (JeunesDip.com).

Contrairement aux grands cabinets de conseil en stratégie et en organisation, les candidats issus de l’université peuvent donc venir tenter leur chance. Mais, l’offre composée par ce type de candidats reste en deçà de la demande , prévient Marlène Ribeiro, manager responsable de la division audit conseil et expertise chez Michael Page (Les Échos).

Une différenciation qui se retrouve parfois au niveau des salaires qui varient selon la taille et la notoriété du cabinet, mais aussi le diplôme. Dans le secteur de l’audit, les salaires proposés aux jeunes diplômés oscillent entre 25 000 et 40 000 €. Dans l’expertise, les jeunes peuvent espérer entre 27 et 35 K€ , confirme Géraldine Bizard, manager exécutif senior chez Page Personnel.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici