☰ Menu eFinancialCareers

Les ingénieurs, nouveaux chouchous de la finance ?

La finance encense les ingénieurs, mais il semblerait que ces derniers le lui rendent mal…

La finance offre plus d’opportunités aux managers qu’aux ingénieurs. Voilà la conclusion que l’on peut tirer à la lecture de la dernière enquête annuelle de la Conférence des Grandes Ecoles*.

Les quelques 18.400 ex-étudiants ingénieurs (promotion 2006), ayant participé à l’étude, rapportent que seulement 4,3% d’entre eux occupent une fonction dans la finance/banque/assurance. En revanche, pour les quelques 8.700 professionnels issus d’une école de management, le secteur financier, audit inclus, constitue le premier débouché avec près d’un emploi sur trois (30,8%).

Besoin criant d’ingénieurs

De plus en plus, la finance demande à ses collaborateurs de se tourner vers la satisfaction des clients. Ce qui n’est pas la première ambition des ingénieurs , explique Vincent Picard, chasseur de tête au cabinet de recrutement Fed Finance.

Paradoxalement, les besoins en finance portent désormais plus sur les profils ingénieurs que sur les managers, relève Patricia Bravin, chasseur de tête chez FMT Consulting. Le secteur connaît d’ailleurs une pénurie d’ingénieurs . Une large proportion des ingénieurs informatiques sont recrutés par les SSII et leur savoir-faire mis à disposition des établissements financiers. Une information qui n’est pas recoupée par l’étude.

Industrie vs finance : la bataille des talents approche

L’industrie comme la finance anticipent de nombreux départs à la retraite. Face à une potentielle aggravation de la pénurie d’ingénieurs, la finance doit être capable de faire valoir ses atouts. Le monde industriel paye moins que celui des services , rappelle Vincent Picard. Ainsi les salaires des ingénieurs en finance se situent largement au-dessus de ceux de leurs homologues d’autres secteurs comme celui de l’automobile. Tous secteurs confondus, les ingénieurs débutent en moyenne leur carrière avec un salaire annuel d’environ 32K€ contre 33K€ pour les managers.

Mais le salaire ne saurait suffire. L’industrie s’appuie, de son côté, sur des partenariats, qui assurent un emploi aux ingénieurs avant même la fin de leurs études. Les établissements financiers, avec l’appui du pôle de compétitivité, devraient suivre cette voie.

*La Conférence des Grandes Ecoles regroupe les 200 plus Grandes Ecoles françaises et forme près de 40% des diplômés Bac+5 en France.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici