☰ Menu eFinancialCareers

Les étudiants en commerce préfèrent désormais l’audit à la BFI

L’institut d’études suédois Universum vient de publier son classement mondial des employeurs les plus attractifs en 2010, basé sur les retours de plus de 130 000 jeunes diplômés issus d’écoles de commerce, de management et d’ingénieurs.

World’s Top 10 – Commerce / Management

1. Google (rang 2009 : 1)

2. KPMG (8)

3. Ernst & Young (5)

4. PricewaterhouseCoopers (2)

5. Deloitte (10)

6. Procter & Gamble (6)

7. Microsoft (3)

8. The Coca-Cola Company (13)

9. J.P. Morgan (7)

10. Goldman Sachs (4)

Si chez les étudiants en école de commerce, Google conserve la première place, elle doit désormais faire face à la concurrence grandissante des Big Four qui occupent quatre des cinq premières marches du classement. Les entreprises de l’audit sont en train de reconquérir leurs groupes cibles de talents, après que ceux-ci aient eu un bref coup de cceur pour l’IT , analyse Michal Kalinowski, PDG d’Universum.

Il faut dire que les géants de l’audit n’hésitent pas à déployer de nombreuses ressources pour attirer les talents, ni à développer et renforcer leur marque employeur , explique Lovisa Öhnell, directrice de la Recherche et du Conseil chez Universum. Un exercice nettement plus difficile pour les banques d’affaires, perçues par les étudiants comme responsables de la crise financière, ainsi que pour les entreprises du conseil, souvent affiliées aux banques et aux banques d’investissement, et vues comme étant l’une des causes de leurs mauvaises gestions financières passées.

Guère étonnant dès lors que les banques d’affaires aient perdu de leur attractivité auprès des étudiants en école de commerce, notamment en tant qu’entreprises où il fait bon démarrer rapidement une carrière prometteuse. Il en va de même chez les élèves ingénieurs, pour qui la désaffection du secteur de la banque d’investissement semble se confirmer : Morgan Stanley, JP Morgan et Goldman Sachs rétrogradent ainsi respectivement de 20, 11 et 13 places dans le classement 2010 des élèves ingénieurs.

Grandes absentes, les banques françaises

Chez les étudiants en commerce et management, travailler chez Goldman Sachs n’est plus la panacée. La Firme n’arrive qu’à la 10e position (Goldman Sachs), devant Morgan Stanley (17e), Deutsche Bank (20e), BoA (22e), Citi (29e), UBS (30e), Credit Suisse (31e), Barclays (36e) et ING (49e). Malgré le défi de suprématie que se sont fixée les entreprises anglo-saxonnes afin de régner sur le modèle capitaliste, il semble que les entreprises américaines soient davantage encore, la destination préférée pour un talent aux ambitions internationales, analyse Michal Kalinowski. Elles sont régulièrement perçues comme étant les seules varies entreprises internationales, dans lesquelles votre nationalité ne sera pas un frein à votre ascension professionnelle .

On ne peut vraisemblablement pas en dire autant des banques françaises, grandes absentes du classement mondial mais également du classement européen ! Par contre, elles demeurent attractives auprès des étudiants français puisque avant l’été, Universum avait réalisé un classement spécifique aux étudiants français des écoles de commerce et de management dans lequel il ressortait que parmi les trois premières banques d’affaires figuraient BNP Paribas, HSBC et Société Générale, respectivement à la 9e, 11e et 21e place, tous secteurs confondus. Comme quoi l’expression nul n’est prophète en son pays ne s’applique pas aux banques françaises…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici