☰ Menu eFinancialCareers

Les salaires déclarés par les écoles collent-ils vraiment à la réalité ?

Le salaire de sortie, c’est ce qui justifie de payer cher pour une école. Pour la première fois, le magazine Challenges a comparé les salaires déclarés par les écoles de commerce dans l’Hexagone avec ceux observés sur le terrain par le cabinet de recrutement Hewitt Associates.

Pour les deux tiers des écoles, les deux données sont proches, ce qui est rassurant. Par contre, pour une dizaine d’entre elles, la différence dépasse 4 000 € par an, ce qui n’est pas négligeable. C’est notamment le cas pour les plus prestigieuses d’entre elles comme HEC ou Essec Paris qui annoncent un salaire moyen de 47 k€ à la sortie de l’école, tandis que le cabinet Hewitt indique pour sa part un salaire médian de 40 k€ pour chacune d’elles. Autre exemple : EM Lyon annonce un salaire moyen de 44 k€ contre 38 k€ de salaire médian pour Hewitt.

Des salaires de cadres expérimentés

Certes, Hewitt donne un salaire médian (autant de diplômés qui gagnent plus que de diplômés qui gagnent moins) et les écoles un salaire moyen (les hauts salaires, même peu nombreux, font monter la moyenne). Il n’empêche, les salaires annoncés par les écoles sont plus proches des salaires médians obtenus par les étudiants au bout de 3 ans d’ancienneté, qui avoisinent les 48 k€ pour les grandes écoles de commerce, si l’on se réfère au palmarès 2009 publié par L’Expansion.

Enfin, une autre étude menée par le cabinet Towers Perrin qui a interrogé un panel de 240 entreprises pour connaître la rémunération des jeunes diplômés de chaque école, montre clairement que parmi ceux qui font carrière dans la banque, les élèves issus d’écoles d’ingénieurs sont mieux payés que ceux issus d’une école de commerce ou de l’Université (voir tableau ci-dessous).

Mais comme le résume si bien Christian P. Gury, directeur des carrières de l’association des centraliens de Paris, il n’y a pas que le salaire, il faut aussi ouvrir le champ des recherches ! . À bon entendeur…

GRS

commentaires (3)

Comments
  1. Notons qu’une médiane n’est pas la même chose qu’une moyenne ! L’article compare donc des torchons et des serviettes…

  2. Les salaires moyens (à ne pas confondre avec médians!) donnés par les écoles de commerce calculent les moyennes à partir des chiffres donnés par ceux qui répondent aux sondages. En général, lorsque l’on ne gagne pas très bien sa vie, on ne répond pas à ce genre de questionnaire d’où les chiffres un peu biaisés à la hausse.

  3. C’est vrai que cela n’a rien à voir, et c’est aussi vrai que le salaire médian est vraisemblablement moins vendeur mais plus objectif et réaliste comme indicateur. On résoudra probablement difficilement le problème des maigres salaires qui sont peu représentés (à moins d’ajouter une pondération par secteur et par rôle / type de poste) mais au moins on évite l’impact significatif des quelques alumni qui travaillent en Front Office ou en M&A et pour lesquels l’école sur le diplôme a assez peu d’importance en général – en particulier si l’on parle du salaire après 2-3 ans

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici