☰ Menu eFinancialCareers

Quatre petites sociétés jouent sur leurs particularités pour séduire

C ‘est un peu l’histoire de David et Goliath. Les indépendants en gestion de patrimoine sont face à deux types de sociétés de gestion, schématise Patrick Giry, directeur commercial chez Carmignac Gestion, d’un côté les structures importantes, majoritairement anglo-saxones, qui proposent un style de gestion très benchmarkée, et de l’autre, des petites structures indépendantes, sans contrainte d’allocation d’actifs ou de tracking error, avec un style de gestion opportuniste et un discours opérationnel. Fières de ces particularités et dopées par leurs résultats financiers (lire encadré), Carmignac Gestion, DNCA Finance, la Financière de l’Echiquier et Tocqueville Finance ont décidé, sans pour autant communiquer sur le sujet, de s’allier pour certaines opérations à destination des indépendants du patrimoine. Nous souhaitons leur expliquer nos modes de gestion, nos produits qui sont à la fois concurrentiels et complémentaires. Un client qui investit sur nos quatre maisons obtient à la fois des performances et une diversité des styles de gestion , résume Joseph Châtel, directeur général de DNCA Finance.

Un tour de France des indépendants
Première action en ce sens : l’animation commune d’une table ronde à l’occasion du dernier salon Patrimonia, dont le thème était Marchés et valeurs : les recommandations de quatre sociétés de gestion indépendantes . Cet atelier a été suivi d’un vaste dîner au prestigieux restaurant La Cour des loges, où 120 des plus importants cabinets en gestion de patrimoine étaient conviés. Mais les actions communes ne s’arrêtent pas là.

Depuis septembre dernier, les quatre sociétés participent, à l’initiative de la plate-forme Thema, à un tour de France des CGPI. Au programme, dix déplacements en régions qui se termineront le 4 décembre prochain par une table ronde chez Axa à Paris.

Enfin, pour l’anecdote, un stylo bille métallique quatre couleurs a été fabriqué avec, sur chaque face, le nom des sociétés de gestion. Les avantages de cette alliance sont doubles : outre une mutualisation des coûts, ces événements permettent d’attirer un plus grand nombre de visiteurs. Ainsi, 400 personnes sont venues assister à la table ronde de Patrimonia. Nous nous donnons d’ici à la fin de l’année pour effectuer le bilan de notre cohabitation. Il n’est pas impossible que d’autres sociétés de gestion rejoignent la troupe , précise Olivier Bourdelas, directeur commercial de Tocqueville Finance.

Indépendance absolue
Si les actions communes ne sont pas anodines, les sociétés de gestion tiennent à garder leur indépendance. Il s’agit de relations amicales entre nous et non d’un club ou d’une association, observe Stéphane Toullieux, responsable commercial de la Financière de l’Echiquier. Concrètement, nous sommes libres d’adhérer ou non à un projet commun. Les quatre structures précisent qu’elles se rencontrent une fois par mois.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici