☰ Menu eFinancialCareers

Quelles sont les chances de Paris face à La City ?

Après le lancement du Haut Comité de Place, destiné à booster la place financière de Paris, Christine Lagarde nargue les Anglais dans le FT…

Le Financial Times rapportait début octobre dans ses pages que la ministre française de l’Economie, Christine Lagarde, avait l’intention de défier la suprématie de La City.

Les derniers efforts de la ministre pour dynamiser la place parisienne étaient salués par le quotidien financier britannique. Rappelons notamment la création d’un nouveau compartiment sur la bourse Euronext pour attirer de nouveaux capitaux, la modernisation de l’environnement juridique de la place financière, et l’amélioration du cadre réglementaire applicable à la gestion d’actifs. Surtout, la ministre s’est dite favorable à la suppression de la taxation des transactions boursières.

Profiter de l’impact de la crise estivale sur La City pour attirer les investisseurs étrangers

Ces déclarations font suite à la publication d’un rapport relatif à la compétitivité des diverses places financières plaçant Londres à la première marche du podium, alors que Paris arrivait seulement à la onzième place…

Pour autant, Paris ne se déclare pas vaincu et souhaite tirer partie du resserrement du crédit à Londres pour dérouter les investisseurs étrangers de Londres vers Paris. Ainsi, Christine Lagarde commentait, non sans ironie, dans le FT : On ne doit pas se réjouir du malheur des autres. Depuis la mi-août, les événements sur les marchés financiers prouvent que la force d’un marché, et sa réputation, ne comptent pas beaucoup .

Madame Lagarde ne se réjouit-elle pas trop tôt d’une victoire encore à gagner ? Paris a-t-elle les moyens de ravir la place de sa rivale britannique ? Votre avis nous intéresse !

commentaires (97)

Comments
  1. Londres a un passé financier que Paris n’aura jamais. L’essentiel des plus grosses banques d’affaires anglosaxonnes sont présentes à Londres contrairement à Paris.

  2. tant que paris aura la culture du stage à outrance (y a qu’a regarder ce qu’on propose ici comme offre sur Paris) et des salaires nettement inferieurs la ministre pourra faire ce qu’elle veut rien ne changera.
    Il faut aussi se demander si dans le monde les gens ont envie de travailler avec des francais qui ont l’etiquette justifiee d’etre arrogant et sans pragmatisme..

  3. Comme d’habitude l’Etat Francais se croit tout puissant…

  4. Sans compter que vu l’augmentation des investisseurs qui quittent la france de par sa fiscalité “avantageuse” de je ne sais où ??? , le dynamisme français ne sera jamais avantageux, juste à regarder l’état des sociétés françaises et leur “dynamisme” .
    En bref en France on voit tout en petit (ambition, salaire, précarité des postes etc!!!) et en grand (charges patronales etc !!! ) qui rebutent les investisseurs etrangers, ce que tarde à appliquer la france, à l’étranger pour bons nombres de pays , les avantages sont présents et réels (Angleterre, Luxembourg). Donc crise ou pas, la france n’est pas un pays où “pousse l’argent” et ne le sera sans doute jamais, mis à part les délits d’initiés qui vu l’état des choses, nous sommes loin d’être au bout de nos surprises …..

  5. On ne manque pas d’humour à l’Etat français…

    Déjà, si Paris était le second centre financier européen derrière Londres, on pourrait comprendre la volonté affichée de passer numéro un. Mais là, Paris est loin derrière bon nombre d’autres villes européennes, alors sauter directement à la place de numéro un…

    Ensuite, et surtout, vouloir faire d’un pays où le mot “libéral” est un tabou honteux et où on “n’aime pas les riches” le premier centre financier de l’UE, excusez-moi mais je me marre!

    D’autant plus que les promesses c’est bien joli mais aucun banquier ne viendra à Paris pour payer 70% d’impôts et se confronter aux diktats des syndicats, au plaisir des grèves ou des manifs… De plus, je travaille en Suisse et je vous promets que les compatriotes de Mme Lagarde rêvent de travailler à Londres, Genève ou même New York. Alors si même les Français ne veulent pas travailler à la Défense, comment prétendre y faire venir le monde entier ?!!

    Enfin, la France n’est pas un pays de culture financière et ce même si elle essaie de se convaincre que les meilleurs financiers sont ses ingénieurs de polytechnique.

    D’ailleurs, et même si c’est dommage, à Londres on parle Anglais et personne ne va apprendre le français uniquement pour venir travailler à la Défense… surtout que les parisiens parlent généralement anglais comme moi je parle le roumain classique !

  6. de vrais blagues carambar …

    c’est vrai que la France qui est très loin derrière bon nombre de place financière avec son gouvernement croit que la finance c’est comme le football ou actuellement le rugby, vous recrutez un “chabal” et “un laporte” de la finance qui, sorti de polytechnique, finira dans les institutions financières de l’Etat à scruter le moindre citoyen qui aura essayer de se faire 10€ et comme signe exterieur de richesse, une logan avec pour option, et c’est un crime, “la climatronic” et des jantes chromées de 15 pouces…

    Et ont pour ambition de faire venir des capitaux et investisseurs étrangers en agitant le drapeau de 1ère place financière sauf que le rêve de “second life” en réalité est l’oubli de leur part que la seule progression n’est qu’à la 10ème place , voyons mme Lagarde garder vous bien de parler de chose irréalisable, chez nous en Suisse on en rigole et tous les matins lorsque l’on parle de changement positif pour la France, c’est le pays où le nombre de fonctionnaires est équivalent au deficit budgétaire.

    ou encore qu’à voir la tête des contrôleurs des impôts, on dirait des clônes, ils arpentent les rues à la recherche de la concierge du coin pour lui donner des infos en échange de “réduction d’impôt” sur une quelconque acqusition.

    Le jour où la France comprendra que le bénéfice et les métiers de l’argent ne sont pas fait pour eux, ça fera du bien à tout le monde car de la défense il n’en restera qu’une rue et jusqu’à présent c’est pas avec le français qu’on travaille dans les places financières mais l’anglais.

    et ce n’est pas avec cette politique que leur johnny national reviendra !!!

  7. Si les salaires et le niveau d’imposition etaient les memes à Paris qu’à Londres, qui resterait a Londres?
    Le qualite de vie y est tellement miserable.
    Il suffirait d’une légère révision de salaire pour faire revenir les français et autres de la City a paris pour fuir londres.
    Qui peut pretendre etre a Londres par plaisir??
    Je suis anglais et travaille dans la City, je prendrais un baisse de salaire de 30% pour ne plus jamais revenir dans ce pays.
    J’espere que Sarkozy fera tout pour faire revenir ses exilés.

  8. Bon, je viens lire tout et n’importe quoi dans les commentaires: 70% d’impots en France? renseignez-vous un peu avant d’écrire des bêtises pareilles! oui on gagne plus d’argent à Londres (j’y vis et travaille), mais oui la qualité de la vie est meilleure à Paris.
    Est-ce que l’on veut les parisiens devenir obsédés par l’argent comme les londoniens? ici ton intelligence est évaluée à ton salaire. On pourrait peut-etre trouver un juste milieu. Mais en tout cas, Paris place financiere numéro 1 en Europe, c’est vrai que c’est tres drole.

  9. Je me permets quelques précision : oui, on paye 70% d’impôts en France : dans mon métier je dois connaître les dispositions fiscales et si vous additionnez les impôts directs aux diverses charges sur la propriété, les successions, etc, vous arrivez même à 75% !

    Ensuite, Londres certes ce n’est pas la joie question qualité de vie… Mais vous m’excuserez, Paris n’est guère mieux. Paris, c’est magique pour les touristes, pour la culture et pour l’histoire. De ce point de vue, elle n’a pas de concurrents!

    Mais pour y travailler, non, ce n’est pas mieux qu’une autre grande ville, c’est même spécialement sale par rapport aux autres (bien que des progrès soient en cours, je le reconnais). Et disons que les Parisiens sont mondialement célèbres… (à vous de voir dans quel sens!) Sinon, vous avez raison, l’argent ce n’est pas tout!

    De toute façon, le classement des villes avec la plus grande qualité de vie place invariablement Zurich et Genève aux deux premières places… Eh oui, mon pseudo fausse mon objectivité… ;->

  10. Il faut arreter de rever mes chers compatriotes gaullois, La City restera la City (le must européen) et Paris restera Paris (Loin dérrière les grandes villes europeènnes).

    Je ne remets pas en cause la volonté politique de Christine Lagarde et encore moins ses compétences pour stimuler la place parisienne. Mais le gros problème vient des entreprises et institutions de la place parisienne, en france le secteur de la finance est un secteur ou une bande de petit copains de promo (grandes ecole d’ingénieurs et de commerce) se partagent les meilleurs job et se prennent pour des “Warren Buffet” et sans oublier leur arrogance, prétention, jalousie et je ne parle pas de leur racisme.

    Comment peut on relancer la place parisienne et attirer des financiers chevronnés venu d’ailleurs et ouvert d’esprit en face de cette secte franco-francaise renfermée sur elle même et qui se prend pour l’intelligencia de la nation? Et je ne parle pas des “tests ADN”, de la connaissance de l’histoire de France ainsi que la maîtrise de la langue de Molière qui sont requis à l’entrée. Je souhaite un grand courage a Mme Lagarde, pauvre France ……

  11. effectivement Mme Lagarde est très drôle….

    tout d’abord, pour donner envie aux grandes banques étrangères de venir en france et d’y investir massivement, il faut leur garantir que bernard thibault et l’ami besancenot ne vont pas faire descendre le peuple dans la rue tous les 3 mois en montrant du doigt ces institutions financières, qui selon eux représentent l’essence même du capitalisme et de la mondialisation…..

    Ensuite, il va falloir que les francais redescendent un peu de leur petit nuage. en effet, c’est bien beau d’avoir une armée de profiles x ou-Mines, mais ca ne suffit pas pour être le meilleur; un seul exemple : la SG, le temple des polytechniciens, est numéro 1 sur les produits dérivés et structurés, ce qui montre quand même leur valeur, mais quand on parle de grandes banques, la SG n’est pas citée….. GOLDMAN SACHS fait rêver, tout comme LEHMAN BROTHERS, MERRILL LYNCH et les autres, mais certainement pas la SG ou la BNP…. à méditer Mme la ministre!!!!!

  12. Il me semble qu’en parcourant certains commentaires que pour quelques uns d’entre vous l’intelligence, la culture et la connaissance se mesurent au débit d’inepties éjecté à la seconde… Please stay where you are, France does not need you.

    Pour ma part, une rivalité et des objectifs ambitieux sont sains. Londres première place européenne oui certes. Mais comme l’a souligné un intervenant, la qualité de vie y est différente. Il faudrait aussi s’attacher au rapport revenu/coût de la vie qui somme toute en France reste très au-dessus de bon nombre de capitales européennes. On gagne plus, mais on trime plus et en plus sans pour autant faire montre de plus d’efficacité et accroitre le niveau de rentabilité (on brasse beaucoup d’air et on frime beaucoup plus à Londres, l’expérience il n’y a que ça de vrai).

    Il me semble que travailler en France ne veut pas dire parler uniquement le français, n’en déplaise a certains et leur archaïsme culturel… le niveau de richesse de la population c’est autre chose tout se cultive. Il faut juste se doter des moyens de ces ambitions… c’est plutôt dans ce sens que Madame Lagarde et le gouvernement français devront travailler…à bon entendeur…

  13. pour compléter ce que vient de dire POLO, mieux vaut sortir de Wharton (connu dans le monde entier) et entrer chez Goldman Sachs, que sortir de l’X (qui n’est connu qu’en france et dans les pays francophones) et attérir à la SG. La france aime à croire qu’elle est le centre du monde, elle n’arrive même pas à être le centre de l’europe….. le microcosme parisien devrait essayer de gagner en humilité, et se remettre en question….

  14. un paradoxe génial qu’est la france

    les Français se prennent pour le centre du monde , demandent des compétences étrangères, de plus racistes et arrogant en se prennant pour la jet set de la finance avec l’armée de branquignole issue de chaque promotion qui ont les meilleures postes, qui sortent de différentes grandes écoles et qui était et sont toujours des têtes à claques et que de surcroît en tant qu’étranger vous gagnez un salaire assez conséquent mais que l’on vous refuse un logement de par vos origines et/ou votre nom, la france non merci

    Parce que pour info , ce ne sont pas les français qui ont appris aux autres civilisations qu’ils qualifient d’inférieur, la fonction élémentaire de l’eau ,

    on m’a refusé un poste , parce que j’étais mieux habillé et avait une plus belle voiture que le responsable avec qui j’ai eu l’entretien, en me garant , il m’avait vu et à fait une tête , car en france vous n’avez pas le droit d’avoir mieux que ces personnes

    durant tout l’entretien, il a cherché à me déstabilisé en me lançant des pics et mon sang – froid l’a détruit si bien qu’il ne m’ pas donner le poste sous prétexte que j’étais trop qualifié

    de mon point de vue , je travaille pas pour une misère et surtout dans ce secteur où les salaires sont conséquents parce que sinon devenons fonctionnaire avec un misérable smic

    quelle hypocrisie de ce pays et sa mentalité, de toute façon vu leur état économique ce n’est pas prêt de s’amélioré et c’est un gouffre dans lequel ils vont continuer a s’enfoncer

  15. Je suis Francais, de surcroit Parisien d’origine, et suis le premier a reconnaitre que nous pouvons manquer de modestie et meme de realisme. D’ailleurs je travaille depuis plusieurs annees a New York et y suis tres bien.

    Mais, a lire la plupart des commentaires laisses ici, on peut se demander qui, des Francais ou des lecteurs reagissant sur ce site, sont les plus arrogants, les moins tolerants, et les moins objectifs ! Vous avouerez que nombreuses sont les reponses qui transpirent le dedain voire la haine envers la place parisienne.

    La France n’a pas la culture de la finance, soit. Mais qu’elle cherche a former des elites et que ses elites occupent des places importantes dans ses grandes entreprises, ou donc est le scandale ? La Ivy League et quelques autres universites jouent le meme role aux Etats-Unis.

    Quant aux efforts de Mme Lagarde : les objectifs manquent peut-etre de realisme, mais il faut etre ambitieux pour reussir – je suis sur que les lecteurs de ce site savent tres bien cela. D’autre part, se fixer comme but de concurrencer les meilleurs, c’est aussi admettre, au moins implicitement, qu’on n’en fait pas partie…

  16. Etant très en verve aujourd’hui je voudrais rebondir sur ce qu’à dit LEDARON pour confirmer que les grandes écoles françaises sont célèbres … en France ! Ailleurs, personne ne connait. Alors, quand l’inneffable Ségolène Royal dit que l’ENA et X sont les modèles que le monde entier cherche à copier (si, si, elle l’a dit!) comment s’étonner que le système économique et financier français tourne en vase clos ?

    Or cela pose problème car la France est en retard au niveau formation car on croit que les ingénieurs sont capables de tout faire et que les premiers en classe le sont aussi dans la vie réelle ce qui est loin d’être le cas. En effet, les maths ne font pas tout, j’ai d’ailleurs connu (et je ne suis pas le seul) des dieux des maths qui étaient à la limite de l’autisme…

  17. napster swiss, si tu n’as pas eu le poste, c’est peut-être en raison de problèmes d’orthographe..?

    Il faut arrêter un peu de dénigrer la France. Oui, la City est et restera le 1er centre financier européen, loin devant Paris. Il faut tout de même tordre le coup à certaines idées reçues.

    Les salaires, tout d’abord.. ils sont loin d’être misérables, même comparés à Londres. Les grandes banques US ont des salaires “worldwide”, notamment pour les jeunes diplômés, il est donc plus intéressant-strictement financièrement- pour eux d’être à Paris. Après c’est vrai que les banques françaises paient moins, mais commencent à creuser leur retard.

    La qualité de vie reste supérieure à Paris.. Regardez les prix de l’immobillier..: vous préferez un 3 pièces à Canary Wharf ou un 150m2 dans le quartier latin? J’ai vite fait mon choix…

    Ce n’est pas un hasard si beaucoup de français commencent à Londres pour ensuite revenir à Paris lorsqu’il s’agit de fonder une famille. Ou alors est-ce peut-être pour revenir au “centre du monde”, avec leurs copains “de grande école”, tous “arrogants”? Ces commentaires me font gerber.. Merci Thomas pour ton message plein d’objectivité.

  18. Londres est en train de se tirer une balle dans le pied avec les réformes fiscales en cours, Paris devrait saisir cette opportunité…sinon la Suisse s’en chargera ;-)

  19. Paris ne rattrapera jamais Londres car le systeme francais a tjrs voulu privilegie le social sur l’economie. Le resultat est qu’on gagne mieux sa vie a londres… mais la qualite de vie est meilleure a paris. J’aime bcp londres, j’y suis depuis 4 ans, mais depuis le debut je sais que c’est une ville de passage. Il n’y a pas que de l’arrogance et du manq de pragmatisme a paris, il y aussi des gens tres competents et dynamiques.

  20. pour te répondre thib,

    en faisant allusion et je m’en excuse auprès de molière aux nombres de points et virgules manquants dans ce discours et bravo car tu as été le seul à t’en aperçevoir , je te rassure tu comprendras un jour car les réformes en cours de ce gouvernement sont loin d’être terminées et ne sont pas en faveur de la population française et de l’investissement !

    et pour ce qui est du poste tout l’entretien s’est déroulé en anglais et comme tu as si bien dis “peut-être” car je suis parfaitement anglophile !!!!!! l’art et la manière …….

  21. hi paris ne sera jamais devant la city mdr c’est une mascarade, trop d’impots et de charges, vu les salaires miserablement bas a paris, ca ne donne pas envie de revenir! en plus marche emploi rigide et pourri avec une mentalite des DRH incroyablement nulles!!! c est vrai qu’on gagne mieux a londres mais c’est a relativiser car le niveau des prix du loyer est extraordinairement eleve, sachant que le salaire moyen brut d’un anglais est de 25k pounds annee, c est la survie lol

  22. Moi je trouve que les p’tit suisses sont pour le moment très péteux, l’école française pas reconnu? Il faut just regarder le nbr d français qui sont en finance de marché à londres et pas seulement au sein des bk fr mais aussi ds les grosses bk ango-saxonne, il y a des desks entier de français à londres… donc je pense que ceci veux dire un minimum, que nous sommes reconnus pour nos qualifications.
    Une dernière precision, vous connaisez le tx de la pop active en dessous du seuil de pauvreté à londres? faites des recherches ça donne vraiment envie!!! S’il y a autant de personnes qui se branle sur londres c’est pour faire du fric et passer leur retraite sous les cocotier mais surment pas pour y rester…

  23. Quoi qu’il en soit. Que se soit NYC ou la city, les banquiers sont là pour faire du business et pas du social… Elle est jolie notre France mais pour qui? Les chinois qui viennent faire le tour du pays pour claquer dans notre économie. HUM c cool :D. Je suis étudiant pour ma part, et permettez moi de vous dire que dès le diplome en poche c’est direct londres, geneve, ou NYC. La France est trop “oh tu sors pas de polytech, bah alors oublie le trading”… VULGAIRE CONNERIE. alala cet esprit français, il ne changera jamais et restera tjrs renfermé sur lui meme à penser que c’est le best one. (pour sa cuisine lol). en regardant de plus près vos origines, vous etes tous la plupart Français et où vivez vous actuellement??? Pas en France ahaha vous avez bien raison l’équipe. La culture Française ne sera jamais business mais plutot pathos. Des avis ??

  24. Londres 1ère place financière en Europe oui et pour encore un bon moment, mais comme beaucoup d’entre vous l’on dit et répété la qualité de vie y est exécrable : un analyst (débutant) à Paris espère en moyenne toucher 30-35k€, à Londres il en percevra peut etre 40-50k€, mais le Parisien logera pour 1500€/2000€ par mois dans un 2-3 pieces Paris 6, 7, 8 ou 16e… le Londonien devra claquer entre 3500 et 4500€ par mois pour se loger dans un 2-3 pieces à Kensington/Notting Hill et faut voir la difference entre les deux quartiers Kensington fait partie de la crème Londonienne, en France ca vaut à peine un quartier comme le 14 ou 12e arrondissement… et je n’ai pas parlé des transports : à Paris on se paye le “luxe” de rouler en voiture, les rues sont spacieuses, “beaucoup” de parking a disposition, des transports en commun peu chere… ici c’est Tube or notthing, pas de place pour les voitures, accès au centre ville payant, 4X4 sur taxés, Tube à minimum 150€ par mois avec la Oyster!!! Encore heureux que les salaires soient plus élevés à Londres.
    Alors oui London est la 1er place financiere mondiale en terme de volume d’affaires mais si elle attire ces surtout pr ces opportunités…

  25. en tant que français , on devrait la ramener moins , parce que pour un ivestisseur , la france est un suicide , et revoyons notre système financier , parce que vu l’état du business en france , c’est vraiment pitoyable parce que pour ne pas être parmi les premiers c’est pas pour rien , pas d’innovation , et on fait tout après tout le monde et souvent en pire !!!!

  26. “salaires misérablement bas à Paris” ?? un peu exagéré non?

  27. Réponse a IBEXO: MOI! je suis a londres pour le plaisir meme si c’est vrai qu’il y a aussi beaucoup plus d’opportunites de carriere. Mais Londres est une ville tellement plus agreable que Paris! C’est tres vert, il y a plein de quartiers calmes, c’est beaucoup plus ouvert d’esprit ET surtout les gens sont bien plus aimables. Et je vous assure qu’au quotidien, cela change la vie.
    Vive London, Paris a encore du boulot si elle veut rattraper son retard, et ce a tous les niveaux.

  28. Dsl mais je reviens à la charge en soutenant la française à londres pour dire que les mentalités sont complètement différentes de l’autre coté de la manche!!!!! bcp plus ouvert et il te laisse bcp plus la chance du moins l’opportunité de bosser dans leur boite ;°) allez lez zouzous, si y’en a qui veulent débattre encore… mais je crois que tout le monde aime la france pour le tourisme :) et pas pour le taf.

  29. Pour repondre à ceci:

    La France est trop “oh tu sors pas de polytech, bah alors oublie le trading”… VULGAIRE CONNERIE. alala cet esprit français, il ne changera jamais et restera tjrs renfermé sur lui meme à penser que c’est le best one. (pour sa cuisine lol)

    A Londres, c’est également très élitiste, c’est plus ouvert culturellement car toute l’Europe se retrouve la-bas, mais bon les banques en front-office recrutent que dans les top universities

  30. London plus agréable que Paris ? Oui les gens y sont moins agressifs plus sociables, mais London ca urge dans les rues, ca sent le fast food a tout les coins de rues, y a des ordures dispercées un peu partout dans la ville, les parcs sont assez loin d’etre entretenu, idem pour les “maisons” hors des beaux quartiers (et y en peu), les anglais sont hyper déguelasses et assez mal organisés (journaux [Londonpaper et Lite] laissé publiquement dans le métro, à 17h les rames de metro sont bien sales comme il faut.) les gens sont tous alcooliques, la ville est misérablement petite (du moins les coins intéressants), le service medical est a la peine, et les loyers/prix sont honteusement élevés vu leur qualité exécrable. J’ai vu du 4 000 la semaine chez certaines agences immobilieres… Tu veux aller au cinéma ? OK va douiller jusqu’à 12 la place mdr

  31. Londres, plus agreable que Paris? mdr..
    Le metro est tres cher et d’une nullité affligeante, la ville n’est pas reputé pour sa propreté et il pleut trop souvent (ce qui explique aussi pourquoi les espaces sont aussi verts;).
    Londres restera number one comme place financiere mais n’oubliez qu’on se situe en haut de cycle:Les salaires et bonus sont élevés mais au moindre retournement de marché, certains risque de regretter Paris…

  32. Toutes les remarques sont tres interessantes. Je voulais juste ajouter deux points
    1. Le marche du travail a Londres est tres profond et permet d’acceder a une palette bien plus large de metiers financiers alors que Paris est une place plus petite.
    2. Paris est une place financiere locale qui a ses attraits et ses perspectives, bien que les opportunites de faire carriere d’analyste a MD sont relativement compliquees vu que les places sont prises. De plus, l’absence de industry groups et de product teams fait que le metier est tres relationship-based ce qui fait qu’on en est ou en en est pas. En cela, Londres ouvre sur EMEA de maniere plus generale, ce qui a l’avantage d’apporter un marche en croissance et plus d’opportunites de creer un portefeille de clients.

  33. Les critiques de certains sont risibles. Prenons par exemple Tony qui affirme “J’ai vu du 4 000 la semaine chez certaines agences immobilieres…” Bah a Paris aussi, on peut se payer le luxe du luxe, un duplex hors de prix, c’est pas spécifique a Londres. On sent l’etudiant frustré qui n’a pas décroché un emploi a Londres et qui veut prendre sa revanche. En plus cela se voit que tu n’as jamais travaille a Londres – les salaires que tu cites “à Londres il en percevra peut etre 40-50k€” – le peut-etre est tres revelateur du manque de connaissance dans ce domaine) sont ridiculement bas pour un analyste, en tout cas tu ne dois pas parler des grosses boites comme Goldman ou Merill.
    Le “fast food a tout les coins de rues” ? Pareil, on trouve du Macdo, Quick, Burger King, etc. partout a Paris, c’est pas specifique a Londres. J’imagine que tu n’aimeras pas New York non plus, les fast food y sont omnipresents. Paris n’est pas non plus la ville la plus propre du monde, donc le commentaire sur les ordures est mal placé. Et ne me faites pas croire qu’a Paris les gens ne laissent pas trainer leurs journaux dans le metro – j’ai pris le metro pendant 5 ans tous les jours, et j’ai vu des gens laisser trainer leurs journaux et autres detritus (leur reste du MacDo, etc) dans le metro et le RER, et oui je parle bien de Paris…

  34. Il faut arreter d’etre aussi pessimiste sur le positionnement de Paris en tant que centre financier.

    La finance ne se resume pas au corporate finance et a l’asset management. Eh oui, la place financiere de Paris surpasse Londres sur de nombreux segments.

    Les banques francaises (BNP Paribas, SG, Calyon)sont des leaders mondiaux incontestés en syndication, financement de projet, financement eport, financement des matieres premieres avec la plupart des equipes a Paris.

    Elles sont aussi leaders sur toute la gamme de dérivés de crédit.

    Les marchés d’options et de forward de Paris anciennement MONEP et MATIF et integres maintenant dans Euronext sont depuis bien longtemps beaucoup plus actifs que leurs equivalents londoniens.

    Désolé de vous décevoir, mais Paris est déjà un centre financier actif. Toute tentative pour développer (ou sauvegarder) les competences de Paris dans certains domaines de la finance doit etre plutot saluee.

    PS:le taux d’imposition a 75 % m’a beaucoup amusé quand en Suisse on est oblige de prendre des credits sur plusieurs generations pour acheter un appartement.

  35. Pierre : 4 000/mois est un exemple et non à Paris je doute que tu trouves de tel prix, les études le prouvent, le m à Paris VI (le plus élevé) est à 12 000€. A Londres on est à 30 000€. La “rue la plus chère au monde” Kensington Palace… rien d’extra ordinaire mis a part la taille de ses maisons assez grande certes mais 55 millions d’euros faut pas abusé, à Neuilly je trouve la même pour 10 millions. Je suis étudiant et paye 2600€ par mois pour un 1 bedroom bas de gamme à Notting Hill… faut l’faire! Pour ce prix là j’aurai un 3 voire 4 pièces 100 – 150 m à Paris XVI ou VIII… ! L’étudiant frustré : non pas trop je vis bien, si je suis à Londres c’est parce que je suis obligé de faire un stage à l’étranger, j’ai choisi Londres croyant bien faire… franchement je suis déçu par ce qu’on dit sur Londres vu de Paris. Le salaire des analystes dont je parle est celui d’un débutant “graduate”, je me réfère aux estimations de sgrands cabinets qui evaluent un débutant en banque à 25-40 k soit 42-60 k€. Certes plus élevé qu’un “graduate” en France mais au vu des prix il n’y a pas à jouir d’un réel meilleur pouvoir d’achat.

  36. En ce cas mon cher Auguste j’aimerais bien que vous daigniez m’expliquer pourquoi la très grande majorité des français qui gagnent de l’argent vivent ici, en Suisse, au bénéfice d’un forfait fiscal et placent leur argent dans nos banques. Quitte à avoir des situations amusantes comme une actrice célèbre qui milite pour la création d’un impôt de solidarité en France alors qu’elle-même paie ses impôts … en Suisse !

  37. Le probleme a Paris ce sont les conventions collectives. C’est le premier point a revoir avant tout le reste. On ne peut pas avoir une esperance de gain a Paris egale a celle qu’on a a Londres avec si peu de risque. Et pour une femme c’est encore pire!!

    Camille. Structureur a Londres Répondre
     
  38. en effet, l’anglais est la langue de référence aujourd’hui dans le monde des affaires mais malheureusement les français n’ont toujours pas compris ; du moins, ils sont conscients mais ils font comme s’ils ne le savaient pas.
    Il est impossible de comparer la City ou NYC à Paris car il n’existe aucune comparaison voire similitude. Le business des affaires et de la finance est né dans les pays anglo-saxons et pas en France, cette culture libérale n’existe pas en France et n’existera jamais. Cela se traduit par un manque d’ouverture d’esprit et culturel (incapacité de s’exprimer dans une autre langue que le français et incapacité de travailler avec les étrangers, précisément pour les personnes de couleur et personnes d’origine maghrébines ou arabes).
    J’ai multiplié les entretiens en France, même pour trouver un stage… devinez pourquoi… vous avez la réponse.. d’origine étrangère tu es déjà mal parti.. Je souhaite ne jamais plus rester en France à la fin de l’année car la France est un pays de préjugés et de racistes. Les étrangers sont bienvenue dans l’équipe de France de football mais en revanche on ne veut pas d’eux au travail..
    Quelle bande d’hypocrites!! J’ai honte.. Pfff

  39. Cher banquier suisse, êtes-vous au courant de l’existence d’un bouclier fiscal limitant l’ensemble des impôts directs à 50% du salaire? Donc 75%, je ne sais pas d’où sort ce chiffre…

    Stephane2, je veux bien que tu parles d’un manque d’ouverture d’esprit, mais de là à taxer les financiers français de rascistes, tu y vas un peu fort. Je pense que les marocains sortant d’hec ou d’une autre top-school te le diront, ils n’ont pas trop de problème pour trouver un emploi, y compris à Paris!

  40. Louloute69
    T’as bien parlé d’HEC … t’es drôle. C’est bien la crème des écoles. Et tu as bien dit Paris!! lol, je te parle de Paris et des autres régions… Si on faisait une étude générale des recrutements de personnes étrangères ou d’origine étrangère ayant obtenu leur diplôme en finance ou recherchant un stage dans les écoles et facs en France; tu verrais que les chiffres sont alarmants… Pff .. quelle mauvaise foi.. reconnaîssez que vous êtes un pays de préjugés…

  41. Si le bouclier fiscal existe à 50%, expliquez-moi pourquoi M. Sarkozy en a fait une des promesses phares de son mandat au point que Johnny Halliday lui-même a déclaré qu’il reviendrait en France “si le bouclier fiscal était mis en oeuvre” (précisons qu’il se trouve à Gstaad parce que, je cite, “il en a marre de payer 65% d’impôts”. Ok ce n’est pas 75%…
    De toute façon ,quel que soit le montant, tous les riches de France fuient et ce n’est pas pour rien… Or pour attirer les talents de la finance la fiscalité est décisive, c’est triste c’est vrai mais c’est comme ça. Donc Paris est mal placé dans ce débat. (mais attention, je ne m’en plains pas ! Ils deviennent clients chez nous, c’est donc très avantageux !)

  42. Je ne comprends pas pourquoi tout le monde s’emporte sur ce sujet…
    Il est vrai qu’il y a plus d’opportunites a Londres qu’a Paris du aux nombres de banques presentes. Les salaires ne sont pas necessairement plus eleves qu’a Paris car cela depend de votre banque, votre metier et votre experience.
    Cote qualite de vie, Paris me semble plus agreable et comme bcp de francais a Londres, j’y retournerais sans hesiter si on m’offrait des opportunites comparables a celles qu’il y a ici.

  43. Stephane2, oui j’ai bien parlé d’HEC, parce que tu crois qu’à Londres tu vas trouver un job en front-office sans sortir d’une top-school?? L’élitisme y est aussi très fort. Et oui, je parle de Paris, car à ma connaissance il y a quand même peu de postes en front office en province et le débat concerne Paris vs Londres.

  44. Cher banquier Suisse, la loi dit “paquet fiscal” a bien été adopté et le bouclier fiscal est désormais à 50%. C’est plus pour une question d’opportunités que de fiscalité que les français vont à Londres (c’est mon cas).

  45. bonjour à tous.
    Est-ce que quelqu’un sait combien je peux me faire à Londres en tant qu’employé back-office OST sur l’international (annonces clients + compta…) avec 2 ans d’experience et 32K par an ?

  46. Bon, je viens à peine de prendre le fil de la discussion et je trouve assez intéréssant tout ce qui est dit.

    Il y a du vrai et du faux un peu partout dans tous les commentaires et les places londoniennes et parisiennes ne jouent peut etre pas sur le meme tableau.

    Il est clair que les opportunités sont plus nombreuses à Londres qu’à Paris.

    Je conseille sans hésiter à tous ceux qui veulent faire carrière dans la finance de débuter à Londres. Quitte à revenir quelques années après à Paris.

    Les opportunités sont plus nombreuses et surtout beaucoup plus intéressantes.

    La place londonienne joue beaucoup sur la méritocratie, ce qui n’est pas le cas de Paris.

    Et oui, pour répondre à Louloute69, on peut très bien bosser en front office à Londres sans etre passé par Cambridge ou Oxford.

    Les anglo saxons d’une manière générale offrent beaucoup plus de chances de prouver ses capacités que Paris.

    En FO à Paris faut avoir fait polytechnique, pas à Londres.

    Oui les quants made in France sont bien appréciés. Mais la différence c’est qu’a Londres meme en n’ayant pas fait l’X ou Cambridge vous avez toutes vos chances.

    Des gars dans de très grosses banques d’affaires anglo saxonnes n’ayant pas fait l’X ou Cambridge ca existe et à foison.

    Le marché n’est pas aussi marqué par les grandes universités ou écoles comme à Paris.

    Pour les USA c’est presque pareil, oui la ivy league existe mais elle a plutot une connotation d’excellence scolaire et d’ancienneté de l’école plutot qu’une sorte d’élitisme très francais quand on a fait sciences po, ena, hec ou polytech.

    Les opportunités que vous aurez à Londres seront sans commune mesure avec ce qu’on vous proposera à Paris.

    Quelqu’un ayant un parcours et une expérience atypique n’a aucune chance. Les anglo saxons voient les choses différemment.

    Il est cependant clair que le marché immobilier londonien est une catastrophe.

    Mais entre pouvoir travailler dans le domaine que je voulais et n’avoir aucune chance à Paris, facile à choisir.

  47. Je me permets de nuancer ce que dit Phasme: à Londres le lieu de votre diplôme compte quand même, Oxbridge reste une valeur de référence. La vraie différence, c’est que les parcours atypiques ne vous disqualifient pas. J’ai par exemple connu un gérant de fonds ayant comme backgroud un diplôme de … musicologie ! Mais il sortait d’Oxford…

    En clair : si vous avez un diplôme “utilisable” (business, droit…” vous pouvez venir d’Uni moins cotées car on vous jugera surtout lors de l’interview. Mais si vous voulez percer avec un parcours différent, alors les trois-quatre grandes Unis sont nécessaires.

    Cependant, on vous jugera sur vos résultats alors qu’en France toute votre vie on vous jugera sur votre école. (Je précise que je ne suis pas français et que j’ai fait Cambridge: je ne dis donc pas cela par frustration!)

    Mais ceux qui lisent ça doivent tout de même comprendre une chose qui ne ressort pas vraiment : pour sortir du lot l’excellence est la règle et la concurrence beaucoup plus élevée qu’à Paris. D’où des horaires démentiels et inutiles…

  48. Bonjour Banquier Suisse.

    Non les 3 ou 4 grandes unis ne sont absolument pas nécessaires et je le vois au quotidien.

    Les anglo saxons aiment les gens qui ont fait des études, passer par Cam ou Ox est très bien vu mais n’est nullement un passe partout comme est en France Polytech pour bosser en front.

    Pour Goldman Sachs voici un apercu des ecoles ou universités représentées :
    Loughborough University Business School
    University of Berne
    Uni of St Gallen
    European Business School
    New York University
    FernUni Hagen
    Sup de Co La Rochelle
    Uni of Kingston Upon Thames
    Universitat Hamburg, etc etc etc

    Je pourrais aussi te citer quelques unes chez Jp Morgan, mais comme tu peux le voir, on peut avoir fait d’autres ecoles qu’ox et cam et etre chez goldman sachs, par exemple.

    C’est bien si t’es diplome de Cam, mais faut pas avoir fait les 3 ou 4 top unis du royaume uni pour faire carrière.

  49. Cela dit, j’adore la Suisse. J’y suis dès que j’en ai l’occasion.

  50. Je suis désolé phasme, mais toutes les banques ont des écoles Target, y compris au Royaume-Uni, où elles vont faire des présentations et recruter. Je veux bien que les britanniques regardent peu l’école dont on est sorti après qques années d’expérience, mais on a assez peu de chances de commencer en Front si l’on ne vient pas de ces écoles Target. Lors d’un summer inernship que j’ai ralisé à Londres en 2006 dans une banque Tier 1, l’écrasante majorité de mes camarades anglais venait de Oxbridge/LSE/Imperial. Et c’est la même chose pour tous les pays (Bocconi pour l’Italie, ICADE/ESADE pour l’Espagne etc etc).

    Quand à Paris, il ne faut pas non plus exagérer, oui il y aura toujours une certaine forme d’admiration pour qqun ayant fait l’X, mais on ne refusera pas un poste a qqun qui a fait ses preuves sur le terrain sous pretexte que ce n’est pas un X!

    Je ne sais pas d’ou sort cette liste pour Goldman, mais la personne diplomé de Sup de Co La Rochelle, sans dénigrer cette école, n’est surement pas rentré directement en Front chez GS (après un MBA, peut-être, ou après avoir prouvé sa valeur sur le terrain)

  51. Même en me relisant attentivement je ne vois pas où j’aurais dit qu’il était obligatoire de passer par les 3-4 grandes… Et nous sommes d’accord que ce système français compètement fermé est une aberration qui donne à des tâcherons travailleurs (les premiers de classe sont souvent plus cela qu’autre chose) tous les leviers de commande.
    Cependant, relisez mon texte et vous réaliserez mais un peu tard que je parlais des parcours atypiques, auquels il est laissé une chance dans le monde anglo-saxon mais pas dans le monde “européen”.

  52. Louloute69 t’es vraiment hautain !!! lol
    Pourquoi tu parles que de front-office?? lol
    j’ai même participé à une session de recrutement pour une entreprise de la city. j’ai postulé sur ce site et j’ai été contacté pour un recrutement de traders juniors!! j’ai fait une école de commerce, l’ESSCA et je n’ai pas eu besoin de faire partie de faire une parisienne pr être contacté par une boîte londonienne. De surcroît, ils m’ont contacté sachant que je n’avais aucune expérience dans la finance et mon diplôme master pro était un diplôme de gestion généraliste!!!! lol à panam, c’est impossible de faire du trading sans avoir fait école d’ingé, business schools parisiennes, ou dauphine, sorbonne évidemment… donc laisse de côté tes histoires de front-office…pfff cet exemple traduit encore que de l’autre côté du tunnel, les anglais sont plus ouverts d’esprit que les français… ton exemple est dc caduc…pff
    discussion close et ne détourne pas le débat
    … paris derrière Londres whatever happens… :)

  53. Louloute 69 est peut-être hautain mais il a raison: amenez un diplôme de Harvard ou d’Oxbridge ou un diplôme SupCo YX à un recrutement et vous verrez. Pour les postes dans la gestion d’actif chez Blackstone par exemple, ils ne prennent que les MBA de 7 écoles, 5 US, la LBE de Londres et l’IMD de Lausanne en Suisse. Point.

    En revanche, avec le temps ces différences s’amenuisent : à Londres, si vous faites 15% d’alpha ar an, vous progressez. A paris regardez les CV des grands dirigeants : ENA, X, HEC, Norm Sup, Sci Po… Toute sa vie la carrière est déterminée par cela et cela ne favorise pas le renforvcement des élites. Je crois que la France a un problème avec le mérite, vu comme un concet capitaliste dans un pays encore miné de communisme rampant.

    Pour cette raison aussi, Paris n’a aucune chance face à Londres.

  54. Je suis entièrement d’accord avec la 2ème partie du message mais pas avec la première.

    Londres n’est pas Paris et nous sommes sans doute d’accord sur le sujet.

    Cependant l’exemple sur le terrain montre clairement qu’on peut avoir fait une université non réputée, ex oxcam, harvard, etc et se retrouver dans la gestion d’actifs.

    C’est Faux de dire que seules quelques grandes universités permettent de se retrouver dans la gestion d’actifs.

    Quand à Blackstone, désolé de le dire mais le message est aussi en partie faux.

    Pour avoir déjà connu un de leurs gars, ils aiment les parcours académiques très bons. Ils adorent les candidats qui ont recu de très bonnes mentions.

    Ceux qui ont un simple BA avec Hons ca existe aussi chez Blackstone.

    Et encore une fois, au risque de me répeter, oui c’est bien vu d’avoir fait une bonne uni mais ca n’ouvrira pas automatiquement toutes les portes, ce qui n’est pas le càs de la France.

  55. D’ailleurs meme le CFA vient de plus en plus concurrencer les MBA…

  56. A propos banquier suisse, quel est le cursus de “référence” chez vous? HEC Lausanne, IMD, St Gallen, Harvard, OxCam…??

  57. Phasme vous me lisez mal. Je suis d’accord avec vous ! Je fais juste remarquer qu’en début de carrière le diplôme compte aussi dans le monde anglo-saxon mais après le mérite le supplante alors qu’en France, le diplôme détermine tout, tout le temps. Nous sommes donc d’accord.

    Pour anonyme, en Suisse il n’y a pas de cursus type. Certes, certaines Uni suisses (St Gallen, HEC Lausanne, IUHEI Genève, IMD, EPFZ-L) ont une très bonne réputation sur le marché domestique. Cependant, les Unis suisses ont en général bonne réputation donc il n’y a pas de discrimination réelle entre elles.
    En fait, les recruteurs regardent plus le niveau d’étude et les résultats pour une première sélection de CV. Après, les interviews sont très axées sur la personnalité.

    Pour les étrangers, là aussi on a pas trop de cursus type. Dans mon département (gestion d’actifs) HEC Genève et Lausanne, IUHEI Genève, EPFZ, Uni de Berne, St-Gallen, Chicago Business School, LSE, Columbia Business School, Uni Istanbul, Durham University et Uni Libre de Bruxelle. Par, contre, et c’est amusant en fait, les français viennent tous d’écoles réputées. Sci Po, X, HEC, Dauphine et Sorbonne… En fait, il faut admettre que les Unis françaises ont une très mauvaise réputation en Suisse, ceci expliquant sans doute cela.

  58. Cher Stephane2,
    Tout d’abord félicitations. L’ESSCA n’est pas n’importe quelle école non plus. Effectivement, tu n’aurais pas trouvé un poste pareil en France. Si je puis me permettre toutefois, sans que tu le prennes mal une nouvelle fois, dans quelle banque?? Parce bon, entre être trader chez UBS et une “petite” maison (oui oui je suis hautain), ce n’est pas la même chose.
    Je ne parle que de front-office parce que ce sont les postes où la concurrence est la plus forte! C’est ridicule de me balancer ça à la figure, je ne doute pas qu’il y ait des postes en back pour des écoles moins réputées…Bref, je sais d’expérience qu’à Londres la sélection est aussi très forte. Les britanniques regardent moins le “background” (business ou ingé) que la réputation de l’école dont tu sors (qqun qui a fait de la philo a Oxford aura sans doute plus de chance que qqun qui a étudié la finance dans une école moins réputée). En ce sens, c’est plus ouvert que Paris, et l’on est bien d’accord.

    Cher banquier Suisse, quel image des gdes écoles françaises! “donne à des tâcherons travailleurs (les premiers de classe sont souvent plus cela qu’autre chose) tous les leviers de commande” . Il faut arrêter un peu, les étudiants des gdes écoles ne sont pas les plus mauvais. Le système des classes prépa fait que les étudiants doivent travailler beaucoup pour réussir, mais cela ne suffit pas pour intégrer l’X!

  59. Pour répondre à BanquierSuisse concernant les dirideants français, vous avez en partie raison. Les parcours Pipo/ENA/Inspection des finances ou X/Corps des Mines sont effectivement sureprésentées, pour des raisons de réseau. Ce n’est pas nécessairement une bonne chose dans la mesure ou des étudiants brillantissime ne font pas nécessairement les meilleurs managers. Cependant, je pense que les choses bougent peu à peu, les écoles de Commerce font leur trou dans les directions générales.
    Par ailleurs, le réseau est aussi très important aux Etats-Unis. Si l’on regarde le CV des plus grands dirigents, beaucoup viennent de l’Ivy league. Est-ce que c’est réellement différent?

  60. Stephane2,
    Plus je relis tes commentaires, et plus je me dis que tu es surtout frustré de t’être fait dépassé par des étudiants sortant d’une école plus réputée que la tienne.
    La France est un pays de préjugés, de rascistes, de diplômés hautains et sans ouverture d’esprit… Alors pourquoi y fais-tu tes études?
    “Londres devant Paris un point c’est tout” Ben ça dépend ce que tu recherches cher ami, oui à Londres il y a plus d’opportunités professionelles, mais personnellement pour rien au monde je ne souhaiterais passer 15ans là-bas!

  61. Louloute 69 nous sommes d’accord sur de nombreux points mais je me permets quand même de faire remarquer que les bons étudiants ne sont pas douvent les meileurs dans la vie réèlle. Etre bons pour étudier ou bon pour faire face à des situations non-académiques (avec des possibilités infinies donc, ce qui est très différent des examens) ce n’est pas la même chose. Les bons étudiants ont souvent peu d’originalité et sont surtout bons pour répondre aux qustions d’examens forcément formatées.

    Le problème, c’est que en France même si un ancien de grande école n’assure pas dans son job, il restera au top car il est sorti de sa grande école. Dans le monde angl-saxon, Ivy League ok mais si vous ne performez pas vous êtes hors jeu!

    Quand j’étais en Chine je parlais avec un ingénieurs (X puis Mines donc l’élite) qui disait que la France avait un système stérile car avec son diplôme il commençait au même niveau hiérarchique que celui où un ingénieur d’une autre école s’arrêtait après 20 ans de carrière, même si celui-ci était plus brillant ! En clair, il commençait très haut sans aucune expérience mais il était sensé arriver et présomptueusement expliquer sa science théorique à des gens avec 20 ans de métier! Cela, c’est absurde et il faudrait en changer car même si Ségolène Royal prétend que “le monde envie le système d’éducation français” la réalité est bien autre.

    Cela dit, n’étant pas français… Mais bon, nous nous éloignons du débat…

  62. Désolé, mon texte est truffé de fautes d’orthographe mais à ma décharge je fais autre chose en même temps

  63. Le prétendu rapport plaçant Paris à la 11e place est une étude complètement biaisée réalisée et publiée par la city… de la com’ pure, en quelque sorte, où Sydney arrive avant Chicago, Tokyo, Genève ou Paris. Je me marre !

    Les analyses des investisseurs, universitaires ou boites de conseil sont plus fiables et la place de Paris y figure bien plus haut! Alors arrêtons le délire, la déformation des faits et retournons au travail parce que certains contributeurs ont vraiment besoin d’un peu de littérature

    Objectivement, si Paris ne concurrence pas Londres sur les marchés phares de la capitale londonienne (mais ni NY, ni HK n’y parviennent vraiment), la variété des métiers de la finance permet tout à fait à Paris de prétendre devenir le centre mondial de l’innovation financière.

  64. Heureusement qu’à Londres la mentalité générale n’est pas celle de louloute69.

    Tu retournes quand en France rejoindre tes copains de promo tout aussi brillants que toi bosser dans un superbe desk en front ?

    Si Londres était remplit de gens comme toi elle serait sans aucun doute derrière Paris.

  65. Bravo arrêtons les sornettes ! Justement ce débat était un peu trop sérieux et il était grand temps que quelqu’un nous raconte une bonne blague !

  66. ->Banquier Suisse :

    Bonjour !

    Je suis d’accord avec votre point de vue concernant l’élitisme français qui fait que l’on juge les salariés énormément sur leurs diplômes, mais je trouve que la manière que vous avez de cracher sur le système éducatif français est assez arrogante.
    En effet, même si c’est sans doute moins vrai en Suisse, le fait est que, dans notre pays, un diplômé de St-Gall aura autrement plus de chance d’intégrer Goldmann Sachs en M&A ou d’avoir un bon poste sur Zürich ou Genève dans les grandes institutions financières suisses qu’un diplômé en économie de l’université de Neuchâtel par exemple … Il y’a quand même une certaine différence, chez nous aussi, entre les plus grandes écoles (St-Gallen, ETHZ, …) qui proposent bénéficient d’une grande réputation et proposent des programmes d’échanges prestigieux ( avec HEC Paris, l’ESADE, Science-PO Paris, … pour St-Gallen)et d’autres universités moins reconnues, et ça me semble normal !

    Donc oui, le système français a des côtés injustes et juge beaucoup sur le diplôme, mais regardons aussi de notre côté de la frontière avant de critiquer nos voisins français.

    Excellente soirée.

  67. Je pense cependant que le coté injuste est beaucoup plus marqué en France.

    Maintenant sortir d’une bonne école tel HEC ou l’ESADE pour travailler chez Goldman pourquoi pas…Mais quand on voit le cursus “sciences sociales” des sciences po, quelqu’il soit d’ailleurs, je trouve étonnant qu’on leur accorde tant d’importance.

    J’ai même vu en France quelqu’un sortir d’un IEP de province être préféré à quelqu’un qui avait une maitrise de gestion et un dess pour un poste dans la banque.

    On ne me fera pas croire que quelqu’un ayant fait pendant 4 ans des sciences sociales s’en sortira mieux que celui qui avec le meme niveau d’études à fait de la gestion, finance, compta, etc…pendant 4 ans.

    On leur accorde un peu trop d’importance mais je ne devrais meme pas m’étonner, c’est assez Français l’élitisme déplacé.

  68. Cher Phasme, puis-je vous demander quel est la mentalité générale à Londres alors, quand je vois que mes jeunes camarades de desk sont tous issus de Oxbridge/LSE/Imperial pour les anglais, la Bocconi pour les italiens, ESADE/ICADE pour les espagnols etc etc?

    Je ne pretends pas que le système est bon, loin de là, beaucoup d’étudiants d’écoles jugées moins réputées feront de bien meilleurs banquiers que des étudiants jugées plus brillants. Il n’empêche, même à Londres, il est plus facile d’intégrer un poste en front en sortant d’une de ces écoles (j’ai bien dit “intégrer”, c’est sûr qu’avec l’expérience, ces différences s’estompent bien heureusement)

    Phasme, vous pouvez ironiser sur mes interventions et cracher sur Paris autant que vous voulez, il n’empêche que j’ai raison sur ce point. Quand vous dites que vous trouvez étonnant qu’un Science Po (même ayant fait 4 ans de sciences sociales) soit préféré à qqun sortant de la fac en France, c’est que vous n’avez pas compris grand chose au processus de recrutement à Londres. Les banques recrutent en fonction du potentiel et ils estiment (peut-être à tort, je vous l’accorde) que quun qui a intégré l’une des meilleurs écoles/universités a fait preuve de certaines qualités qui sont nécessaires à une carrière en banque(ça marche comme une sorte de “garantie” pour ceux qui recrutent). Et je suis bien d’accord avec vous que ce système a beaucoup de lacunes

  69. Etudiant Suisse vous avez raison. Mais vous contaterez à la fin de vos études que les recruteurs se soucient beaucoup de votre diplôme au moment du CV, ensuite, c’est à vous de les convaincre et le diplôme compte beaucoup moins. Donc je vous conseille d’étoffer votre CV par quelque chose que les autres n’ont pas ! (double formation, laugue sélective, expériences…)

    La différence, c’est que en Suisse vous pouvez sans autre vous inscrire à St-Gall ou l’ETHZ si vous le voulez et ensuite à vous de vous débrouiller pour y réussir. En France, le problème c’est que vous ne pouvez entrer à Polytechnique par exemple que sur examen très sélectif. Je n’ai rien contre la sélection, au contraire, mais le problème c’est qu’elle est faite vers 18 ans. Or à cet âge, nombre de jeunes ne se soucient pas trop de leur avenir (je le sais, c’était mon cas! Je vivais pour la guitare et le ski :-> ) donc ceux qui passent sont souvent des jeunes poussés par des parents eux-mêmes membres de l’élite et qui les font travailler dès leur enfance. En clair, on n’a aucune égalité des chances à la base, les élites ne se renouvellent que peu et même en étant très intelligent vous pouvez passer à côté.

    Pour prendre mon cas, j’ai finalement fait des études au top mais j’étais un étudiant très moyen jusqu’à … 22 ans au moins car on ne m’a jamais poussé et que je viens d’une région où on a mieux à faire qu’étudier ! En France, j’aurais donc fait une école moyenne et ma carrière aurait été fichue avant de commencer. En Suisse, j’ai pu profiter de ma vie avant d’être sérieux et cela sans conséquences.

    C’est cela que je voulais dire. En France on récompense les “binocleux” premier de classe (attention, ceci est une caricature!!) et on récompense l’assiduité. Le problème c’est que le reste de l’éducation est sinistrée car tout l’argent part dans les grandes écoles: regardez les classement internationaux ! Les Français trustent les dernières places avec une belle constance !!

    Maintenant en Suisse on a aussi une hiérachie c’est clair: les employeurs préfèreent largement HEC Lausanne à HEC Genève par exemple. Autre exemple, si vous avez fait vos études secondaires en Valais plutôt qu’ailleurs c’est un gros avantage à tel point que certains parents envoient leurs enfants au Collège en Valais! Donc je suis d’accord aec vous de ce point de vue mais vous admettrez que cela est inévitable, non? Mais ce que vous devez comprendre c’est que l’on ne vous jugera pas toute votre vie sur ce diplôme alors qu’en France c’est le cas. Là est toute la différence.

  70. Banquier Suisse, vous avez raison en ce qui concerne le système de sélection français. Il favorise ceux qui travaillent dur tôt et ceux dont les parents ont un “capital social” important.
    Cependant, pour nuancer, on ne peut quand même pas dire que l’on est jugé sur son diplôme toute sa vie. C’est peut-être vrai dans l’industrie je vous l’accorde (un X-Mine a peu de soucis à se faire quant à sa progression dans l’entreprise) mais c’est loin d’être le cas dans l’industrie financière ! Pour la simple et bonne raison que l’on est jugé en grande partie par son P&L. Bref, un X qui ne rapportera pas un rond à la banque sera rapidement viré, X ou pas, tandis que qqun diplômé d’une école moins réputée progressera vite s’il fait du chiffre!

  71. @Banquier Suisse :

    Absolument d’accord !
    J’ai moi-même fait mon gymnase à Lausanne, et je sais par très bien qu eles valaisans ont des structures (notamment au mythique gymnase de St-Maurice) qui forment très bien aux meilleurs universités.

    En fait, je vais me lancer dans des études à St-Gall, pour la notorieté que m’apportait cette université, alors que la logique aurait voulu que je m’inscrive à HEC Lausanne, du fait que je sois Lausannois !

    Ce qui inspirait ce commentaire personnel, comme quoi il y’a aussi une différence légitime entre les divers universités suisses :)

    P.S : Est-ce indiscret de vous demander quelle formation avez-vous suivi quand vous dîtes, une formation “au top” ?

    Bonne soirée.

  72. Je serais curieux de savoir Louloute69 dans quelle structure vous travaillez. Parcequ’à Londres je ne connais presque pas, voire pas du tout, de structure ayant juste des Oxbridge, Imperial, ESADE, Bocconi.

    Quand au pari que font les recruteurs du devenir des étudiants de sciences po, l’argument me semble caduque.

    Londres est beaucoup plus ouverte que la France, ce n’est un mystère pour personne.
    Que les brillants DRH Français fassent ce genre de paris, cela n’étonnerait personne. Mais de là à dire que les recruteurs préfèrent quelqu’un sorti de sciences po à Londres à quelqu’un ayant fait une fac, c’est sans doute parcequ’on ne fréquente pas les mêmes endroits.

    Ca reviendrait presque à me dire qu’à Londres les recruteurs préfèrent quelqu’un ayant fait l’ENA (que tout le monde connait à Londres n’est-ce pas???!!!) à quelqu’un ayant fait une fac.

    Nous ne sommes pas à Paris, ne mélangeons pas les genres.

    D’autre part je comparais l’exemple absurde de quelqu’un sorti d’un iep de province, je dirais même ça pour IEP Paris, à quelqu’un ayant une maitrise de gestion et un dess.

    Les recruteurs Français oui feraient ce que vous dites, “parier” sur le devenir brillant d’un étudiant ayant fait un IEP.

    Parce que je ne suis pas sorti de ce moule, parceque ceux que je connais à Londres et qui bossent pour beaucoup dans de grosses institutions financières, n’ont pas ce parcours que vous décrivez, je me permets de dire tout cela.

    Maintenant, pour en finir avec ce débat iep/fac, certains iae n’ont strictement rien à envier aux iep.

  73. Pour Etudiant Suisse

    Sans détails : St-Maurice (;>), IUHEI, Cambridge (doctorat), Qinghua (Chine)

    Mais ce que vous savez compte plus que vos titres… Mais nous nous égarons du débat de fond !

    P.S: Bonne idée d’aller à St-Gall mais HEC Lausanne est très réputé aussi…

  74. “L’envie et la haine s’unissent toujours, et se fortifient l’une l’autre dans un même sujet ; et elles ne sont reconnaissables entre elles qu’en ce que l’une s’attache à la personne, l’autre à l’état et à la condition”.

    Donc sans vouloir vous faire l’affront d’une explication de texte, ce tir groupé d’insultes en tous genres est le meilleur signe pour Paris et les professionnels français. Et pour ceux qui me diront que l’histoire joue en la faveur de Londres, je n’aurai qu’un seul mot: Liffe

  75. C’est beau de citer La Bruyère…et de prendre la défense de Paris, comme le feraient les derniers grognards rattachés au service de Napoléon.

    Puisque nous sommes dans les citations, ce qui s’appliquait à un pays du sud peut aussi s’appliquer pour Londres, “et ce pays si beau…avec un oeil d’envie est toujours regardé”.

  76. Banquier Suisse, tous ceux qui travaillent avec vous sont des bac+15?

    Ceux que je connais ont fait de bonnes études, sont pour certains diplomés du CFA et/ou CAIA, mais n’ont pas tout ce parcours.

  77. Cher ton apart à 2600 (bon t’es dans un très beau quartier aussi donc ca joue) je connais quelques personnes à Londres il faut compter 1500€ par mois par contre faut bien chercher l’appart car il y a pas mal d’appartements “moyens” disons … chacun son parcours, chacun ses idées, stick to the facts

  78. On peut aussi faire de la coloc, même en pleine zone 1 dans de très beaux quartiers c’est faisable. Mais le prix suit les prestations, ça reste assez cher pour de “simples” colocs.

    Puis faut aimer aussi.

  79. c’est une blagueuse cette ministre!

  80. Phasme, non il n’ont pas tous cela. Cependant, personne ne rentre ici sans un diplôme sérieux (bac+4 minimum comme vous dites en France et maintenant bac+5), les HR y tiennent car le marketing exige d’impressionner les clients… Tout les gérants senior (moi y compris) ont
    le CFA et tous les autres sortent de l’Uni mais les provenances sont variées, je les ai détaillées plus haut. Cependant, relisez-moi comme je l’ai déjà dit il n’y pas que des gens venant d’écoles très réputées !

  81. Oui, j’ai compris que tous ne sortent pas d’écoles réputées, je demandais juste si tous avaient votre long parcours.

    J’ai ma réponse, thkx

  82. Je rappelle le sujet du jour : Quelles sont les chances de Paris face à La City ? Et non quelles sont les chances de telle école face à telle école.
    Merci de recentrer les débats !

  83. Cher banquier suisse,
    Figure toi que je suis étudiant à l’université de St Gall et donc suisse comme toi. Ton discours est agressif et totalement subjectif et borné. A mon avis, tu dois sortir d’HEC Lausanne ou de Genève et si par malheur tu viens d’IMD, arrete de defouler sur ce sujet et va faire un tour avec la ferrari de papa ou la tienne (voila les belles petites agressions sur blog qu’on appelle “débat”).
    1) Il y a de très bonnes unis francaises comme science po, Insead et HEC Paris. Etant donné que des reproches ne sont pas prouvés, moi je vais le faire voici un petit ranking européen:

    http://rankings.ft.com/european-business-school-rankings

    Ce ranking a ete fait par le financial times, ce qui n’est pas rien.

    2) Ce qui est donc dommage dans ton “raisonnement” ou plutot agression, ce qui tu ne fais pas le pour et le contre. Il est vrai que le systeme francais a de nombreux défauts. Exemple sur l’égalité des chances, car pour passer une prepa pour une grande ecole il faut avoir eu un bac dans un des meilleurs lycées ou encore sur le simple fait qu’il y a 17 universités à Paris ce qui est beaucoup: mieux vaut avoir quatre unis de renommée internationales.

    En conclusion, je veux par là rassurer les francais en leur disant qu’en Suisse, il n’y a pas que des electeurs du MCG (mouvement citoyens genevois) qui entretiennent une haine en vers les francais qui n’est autre qu’une jalousie extrême. Il n’est pas vrai que leur diplomes ne sont pas reconnus ici. Cependant, le fait d’avoir pratiquer l’anglais ou l’allemand lors de ses etudes est requis.

  84. On aimerait bien que les anonymes, quels qu’ils soient le soient un peu moins.

    Je trouve ça amusant qu’on prenne l’exemple du Financial times, surtout quand on sait qu’il y a seulement quelques années on crachait dessus assez facilement, un peu comme pour le classement de shangai.

    Et je crois que le sujet n’était pas quelle est la meilleure école de France.

  85. Hey la finance est un metier elitiste, normale qu on y recrute l’elite!!!

  86. La Finance est un métier élitiste, ça s’adresse à qui?

  87. Anonyme je rampe modestement à vos pieds pour demander vos nobles excuses.

    Mais je ne tomberai pas assez bas pour reprendre votre ton méprisant. Les grandes écoles françaises sont excellentes, je ne dis pas le contraire ? Si vous me relisez, vous noterez que nombre de mes collèques en sort ! Je note seulement leur défaut d’accorder aux maths la places prépndérante dans un domaine où le feeling est roi (sauf dans les quants bien sûr). Par contre leur unis sont peu reconnues et je connais assez le directeur des RH de ma banque pour le savoir! Alors d’où vient votre fiel ?

    Pour le classement qui présente HEC première ok mais allez chez Morgan Stanley et UBS et vous verrez bien si HEC est mieux considérée que la LBS ! Ce sont des foutaises, excusez-moi du mot. Ces classements ont des critères largement non-pertinents et cela se sait donc il ne servent que peu. Connaissez-vous la Kellog School of Business ? Non ?? Et bien, elle est première pour le MBA aux Etats-Unis selon Business Week. Mais sur un CV entre elle et Harvard il n’y a pas photo… HEC est de plus largement derrière l’INSEAD en réputation et en qualité, cela se sait dans le métier.

    Quand à votre agressivité, sans doute votre frustration d’étudiant désireux de faire ses preuves vous joue-elle des tours mais rassurez-vous un jour vous pourrez à votre tour faire des étincelles (à moins que vous ne fassiez des bulles). Cependant, vous vous rendrez compte que le talent financier primera alors sur le talent oratoire!

  88. La kellog est pas mal mais certains ici pourraient confondre avec les céréales…

  89. de la théorie à la réalité, il y a un bon chemin à faire… déjà commencer par changer la mentalité dans le système français : plus de flexibilité, de transparance, moins de pouvoir hiéarchique…

  90. Pour avoir fait un stage a Paris en FO trading, je n’y retournerai jamais. J’ai obtenu a Londres un poste bien plus interessant, certes avec bcp bcp de Francais …
    Trop de frustration a Paris generee par un systeme qui vise l’exploitation par ceux qui ont les bons diplomes Français …
    Le systeme francais est bon pour sélectionner, pas pour former. Qui peut se vanter d’avoir bcp appris dans son ecole ?
    La selection etant basee sur les maths, les Francais sont tres tres bon en marche, y a pas de comparaison, peut etre les chinois/Indien, mais ils n ont pas encore le reseau.
    Pour les US, dites moi combien de MBA Americain vous voyez en salle ? En plus, un MBA de Wharton/Harvard de 28 ans rentre associate au meme niveau qu’un francais de 23 qui sort d une grande ecole qui aura economise au passage 200k USD et qui en connaitra bien plus en finance de marche. Londres est la 1ere place en marche, loin devant NY, mais les New-Yorkais ne l’ont pas encore bien compris.
    Paris c’est bien pour les week-ends et le tourisme, certainement pas pour y bosser en finance de marche.
    L’Eurostar l’a bien compris avec ses tarifs exorbitants …
    La finance c’est la guerre, c’est une chose de rentrer, ca en est une autre de rester … pour ceux qui n’ont pas la bonne ecole, visez le long terme, la foie et la combativite auront souvent raison du diplome.

  91. Amusante ta tirade Anonyme. Les Français au même niveau que les MBA d’Harvard au moment de l’embauche à 23 ans ? You must be joking right ? Et on est des Dieux en business parce qu’on sait faire des équations ? Bêtises. Ok on est réputé en recherche et en quants mais c’est pas eux qui ramènet l’argent dans les caisses.

    On voit là notre pricipal défaut à nous les Français : une certaine arrogance. Heureusement que j’ai quitté la France et cette mentalité il y a bien longtemps…

  92. Tout d’abord, Louloute69, je souhaitais confirmer ce que j’ai dit dans mon dernier message,…ton manque d’ouverture d’esprit et de prise de recul… Tu n’as absolument rien compris à mon message.. pour un financier, c’est surprenant !! lol
    A diplôme égal, autrement dit à master professionnel égal (Finance ou Audit), la France n’est vraiment pas bien placée…
    Je suis français et je critique mon pays! J’ai été formé dans une école française et malgré tout, mon propre pays ne veut pas de moi!! La honte, tu penses qu’aux US ou aux RU, on met de côté ces jeunes diplômés?!!
    Pourquoi tu refuses le dialogue ? :) “tu n’aimes pas la France, donc quitte la France..”pff… le problème est qu’en france, on n’aime pas la critique et on aime pas se remettre en question…pff..le système de recrutement à la sortie des écoles ou de la fac est mauvais et il faut l’admettre! c tout!! il faut changer les choses et tant que les entreprises laisseront partir leurs jeunes diplômés, les choses ne s’arrangeront pas…
    dans ma promo de 25 étudiants, composée de 12 français, 4 indiens, 4 chinois, 5 belges, la majorité a trouvé du travail à l’étranger… autrement dit, les étudiants et d’écoles de commerce ne restent plus en France …dc prend note Louloute 69 et même les français de ma promo, ne veulent pas rester à cause des faibles salaires et parce qu’on ne veut pas les embaucher car ils coûtent trop cher!! pff !! dans son propre pays, on ne peut pas trouver du travail..pff
    cette tendance se généralise à la fac, les étudiants veulent également partir à l’étranger dc Louloute69, ouvre grand tes oreilles et enlève le sable de tes yeux!! c’est à cause de chefs d’entreprise qui ont les mêmes idées que toi “tu n’aimes pas la france…” qu’il y’a du chômage en France!!
    je ne crois pas qu’aux USA et aux RU, on demande à un candidat lors d’un entretien de stage “Comment avez-vous obtenu la nationalité française?” car c’est ce qu’on m’a demandé à un entretien de stage dans une banque française…C triste!! tu devrais avoir honte de ton pays..;allez, tu me fais pitié!! :)

  93. Apres 2 ou 3 bouleversements economiques de grande envergure, c’est envisageable…

  94. Les suisses donnent des leçon maintenant ?

    C’est vrai que la France c’est pas grand chose.
    Mais vous devriez vous rappeler de quelle façon vous êtes arrivés a ce que vous êtes!
    Quand a l’arrogance Française, en l’occurence c’est plutôt l’inverse que je constate sur ce forum.
    Le plus beau ce sont les Français qui ont quittés la France et qui disent qu’ils sont content d’être parti parce que les Français sont arrogant alors que ce sont eux mêmes qui donnent dans les pays ou ils se trouvent cette image là des Français.

  95. Mr Stephane 2 etudiant

    La réponse de vos questions est dans votre texte.
    Comme vous le dites vous même,sur 25 étudiants de votre promo, 12 étaient Français. Vous dites en suite que seulement la moitié on trouvés du travail en France.C’est simple il ne fallait pas laisser étudier les étudiants étranger en France. Pourquoi moi qui suis contribuable Français, je dois payer de part mes impots les études d’étranger qui iront en suite gagner confortablement leur vie dans un autre pays.
    Allez travailler au USA vous verrez ce que l’on vous demandera ???
    Moi j’ai honte de mon pays (la France)honte de la voir devenir ce qu’elle devient.

  96. ça confirme bien l’ouverture d’esprit, M. albert!!
    incroyable, il y’a des gens qui ne changeront pas!!
    bye

  97. Mais Londres a une ambiance et une energie extraordinaires…
    Un reve: tout le monde va a Paris, les prix y montent, Londres devient abordable pour ceux qui y restent….

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici