☰ Menu eFinancialCareers

Synergies BNP Paribas Fortis : l’activité CIB en première ligne

Six mois et 340 groupes de travail. C’est ce qu’il aura fallu au groupe BNP Paribas pour préciser les contours de son plan industriel . L’intégration de Fortis à BNP Paribas permettra au groupe de dégager 900 millions d’euros de synergies annuelles à partir de 2012, 80% de plus que l’estimation communiquée en mai. Les économies d’échelle portent sur l’organisation, les systèmes d’information, les locaux, les achats et les ressources humaines.

Les professionnels de la banque de financement et d’investissement ont du souci à se faire. L’activité CIB représente 41% des synergies de coûts planifiées, liées à l’intégration des activités du Merchant Banking de Fortis sur la plate-forme mondiale de Corporate and Investment Banking de BNP Paribas, soit 368 millions d’euros.

Le casse-tête de la mobilité

En France, l’activité de Fortis Bank Succursale, vitrine de la BFI de Fortis dans l’Hexagone qui emploie 151 salariés, sera fusionnée avec la BFI de BNP Paribas à compter du 1er janvier, selon des sources syndicales.

Si le groupe s’est engagé à ne procéder à aucun licenciement sec, on voit mal comment l’intégration peut se faire sans heurt, notamment pour les salariés de Fortis Bank Succursale, estime Ana Andrade, représentante CGT au comité européen de BNP Paribas (awp/afp).

Certains salariés pourraient avoir des difficultés à retrouver un poste équivalent à celui qu’ils occupaient chez Fortis, et avoir de mauvaises surprises quant au niveau de leur rémunération variable et de leur progression salariale, selon elle.

1.500 embauches annuelles

Les centres d’affaires du réseau Commercial Banking de Fortis en France sont aussi largement concernés par le plan de restructuration. BNP Paribas avait indiqué en septembre qu’elle fermerait en France quarante des soixante agences Fortis ainsi que l’ensemble des vingt centres d’affaires, sans procéder à des licenciements. L’intégration des salariés des succursales fermées devrait être cette fois plus aisée.

Ces mesures ne freineront pas l’embauche. Le groupe continuera à recruter au rythme de 1.500 embauches annuelles , a affirmé Baudouin Prot, directeur général.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici