☰ Menu eFinancialCareers

Lancement du Club des jeunes dirigeants financiers à Paris, avant Francfort, Bruxelles et Luxembourg

Bertrand Badré, fondateur et PDG de BlueOrange Capital, était le premier invité du Club...

Bertrand Badré, fondateur et PDG de BlueOrange Capital, était le premier invité du Club...

Il y a quelques mois, le Centre des Professions Financières se posait la question de l’immobilisme français. « Ce que notre lever de rideau propose, c’est une réponse à l’appel, un premier acte fort et concret, un plaidoyer pour notre esprit d’entreprise ainsi que pour notre envie d’agir. Ainsi nait le Club des Jeunes Dirigeants Financiers ! » explique Richard Deville, délégué général du Centre des Professions Financières (CPF).

Siégeant au 6, avenue Mac-Mahon, dans le 17e arrondissement de Paris au sein des locaux du CPF qui abrite déjà le Club des Jeunes Financiers, le Club des Jeunes Dirigeants Financiers (CJDF) a officiellement été lancé cette semaine, le 16 mai, dans les locaux parisiens de l’European Business School (EBS), école d’où est issu le tout nouveau président du CJDF, Rainier Brunet.

Objectif du Club ? « Rassembler les jeunes dirigeants financiers et celles et ceux qui aspirent à le devenir », répond Rainier Brunet. Ouvertement pro-européen, ce dernier entend bien que le CJDF fasse des émules sur le vieux continent, avec le lancement d’une antenne à Francfort le 6 juillet prochain, sous la houlette de Sophie Jourdain, cross asset sales à la Société Générale Francfort. Bruxelles et Luxembourg suivront en septembre.

Des financiers en guess stars…

« Conscients que la finance est avant tout un formidable outil qui ne saurait être blâmé pour ses propres excès; nous avons à cœur d’exposer notre vision résolument positive de la finance, de la France, de l’Europe, et par extension du monde qui lui a donné naissance », indiquent les organisateurs de l’événement. Et de poursuivre : « Cette envie se traduit aujourd’hui par la venue de Bertrand Badré, visage incontournable de la “good money”. S’il fallait imprimer un visage sur les billets de la finance positive, c’est vers lui que nous nous tournerions ».

Diplômé d’HEC Paris, Sciences-Po et de l’ENA, Bertrand Badré, 48 ans, est PDG et fondateur de BlueOrangeCapital, un fonds d’investissement à impact social basé à Washington. Il est actuellement en tournée en Europe pour lever des fonds. Auparavant, Bertrand a successivement été directeur financier de la Société Générale et du Crédit Agricole, associé-gérant à la banque Lazard, conseiller Afrique auprès du Président Jacques Chirac et inspecteur à l’Inspection Générale des Finances, avant de rejoindre la Banque Mondiale comme directeur général et directeur financier. Il est par ailleurs auteur du livre Money Honnie – Et si la finance sauvait le monde préfacé par l’ancien premier ministre britannique Gordon Brown.

L’idée, on l’aura compris, est donc d’organiser des conférences-débats avec des financiers de premier plan, tel que ce fut le cas pour la cérémonie de lancement intitulée La Finance s’engage, ceux qui font bouger la France. Sur les évènements, l’idée est d’alterner conférence-débat mais aussi évènement(s) en petit comité sur format petit-déjeuner/diner. Ce sera le cas le 14 septembre prochain avec un petit déjeuner limité à 30/35 personnes pour favoriser les échanges avec Augustin de Romanet, PDG du groupe Aéroports de Paris (ADP) et ancien directeur général de la Caisse des dépôts et consignations.

Faisons connaissance avec le bureau élu…

Créé le 1er mai 2017, le conseil d’administration chargé d’animer le CJDF est composé de 14 personnes élues pour deux ans. Parmi elles, d’anciens diplômés d’école de commerce et d’ingénieurs devenus banquiers, consultants, assureurs, avocats, financiers d’entreprise, patrons de fintechs, mais aussi quelques profils plus atypiques. Retour rapide sur leur parcours académique et professionnel. Peut-être d’ailleurs connaissez-vous déjà certains d’entre eux ?

À la présidence, on retrouve Rainier Brunet, diplômé de l’EBS Paris, qui a débuté sa carrière à la Caisse des Dépôts et Consignations avant de rejoindre le groupe Engie en 2014 où il est actuellement trésorier.

La vice-présidence est occupée par Clémence Arto, Normalienne (ENS Cachan, Droit Economie Gestion), titulaire d’un LLM de New York University, passée par la Commission européenne et aujourd ‘hui avocate-associée au sein du cabinet Samman où elle intervient sur les questions de politique publique et de réglementation, en particulier dans le domaine de la finance et du numérique.

Également vice-président : Florian Bercault, diplôme de Science Po et HEC Paris, a débuté sa carrière dans une plateforme d’investissement participatif incubée par Engie et est aujourd’hui président et co-fondateur d’Estimeo, une plateforme de notation automatique et d’information dédiée aux start-ups et à l’innovation.

Vice-président lui aussi : Stanislas Betoux, diplômé de l’EBS Paris, qui a commencé sa carrière comme business developper dans une start-up avant de rejoindre BNP Paribas où il est actuellement en charge de la gestion patrimoniale et du développement commercial d’un portefeuille Haut de Gamme.

Le secrétaire général est Julien Pennecot. Après des études d’ingénieur, il se spécialise en intelligence économique à l’école de Guerre Economique puis débute sa carrière à la Macif dans la lutte anti-fraude et au contrôle interne pour se rapprocher ensuite de la stratégie, où il est actuellement chargé d’études à la direction des alliances du groupe.

… ainsi que les autres membres de l’équipe

Après avoir suivi une formation en management aux IAE de Lyon et Lille, Maxime Barbarant a exercé plusieurs fonctions notamment dans le conseil (chez Mazars entre autres) ainsi que dans les secteurs automobiles et bancaire.

Polytechnicien, Razvan Dordea a débuté sa carrière à Engie en tant que consultant pour le management avant de s’orienter peu à peu vers l’intrapreunariat, en lien avec son intérêt grandissant pour les nouvelles formes de management.

Laura Frantz est analyste performance des marchés à la Société Générale. Après des études en finance qui l’ont menée au Pérou et à Hong Kong, elle s’est forgée un parcours professionnel varié allant du front-office aux dérivés en passant par l’assurance-vie.

Diplômée du master en finance de Skema Business School, Sophie Jourdain a commencé sa carrière internationale à Bruxelles comme FX sales dans une fintech, avant de rejoindre SocGen à Francfort comme cross asset sales.

Diplômé de Dauphine, Antoine Lafon exerce la profession d’avocat spécialisé en droit des affaires. Il enseigne également le droit des contrats à l’Université Paris Nanterre et est membre de l’association des juristes européens.

Titulaire d’un double master (affaires européennes à Science Po et politique internationale à l’Université Fudan en Chine), Aymeric Petetin est aujourd’hui Industrial Internet University Program Manager à General Electric.

Johann Domas-Conzemius est country manager Belgium & Luxembourg pour la plateforme européenne de financement participatif Raizers.

Après un diplôme d’ingénieur, un MBA en gestion d’entreprise et un Executive Master Management Sciences Po Sidi Sakho, a travaillé dans l’innovation d’abord à la BPI, puis aujourd’hui à Inen (filiale du groupe Engie) comme responsable financement support innovation.

Terminons par un profil atypique : Thibaut Merckel qui, après des études de cinema, s’est tourné vers la littérature puis le journalisme et la télévision. Preuve que des littéraires dans la finance, c’est possible !

Pour plus d’informations :

Compte twitter : @ClubJeunesDirig

Contact : betoux.stanislas@gmail.com

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici