☰ Menu eFinancialCareers

Le secteur financier continue-t-il à progresser sur les questions de mixité ?

Dans la finance, 11% des hommes estiment que les femmes... sont mieux traitées qu’eux

Dans la finance, 11% des hommes estiment que les femmes... sont mieux traitées qu’eux

Financi’Elles, la première fédération des réseaux mixité du secteur Banque, Finance, Assurance, a dévoilé mardi les résultats de la troisième consultation Confiance et Mixité réalisée auprès d’un panel de près de 25.000 répondants, cadres, femmes et hommes, de 11 groupes du secteur banque (BNP Paribas, BPCE, Crédit Agricole, HSBC, ING, SocGen), finance (Caisse des dépôts) et assurance (AXA, Humanis, Malakoff Médéric, SCOR).

Menée en partenariat avec l’Institut CSA et Deloitte, cette méta-étude permet d’évaluer, une fois tous les trois ans, la perception des politiques de mixité des entreprises du secteur, les effets de ces politiques mixité sur la qualité de vie au travail, la confiance en l’organisation et l’attractivité pour les talents, ainsi que les attendus des collaboratrices et collaborateurs du secteur en matière d’actions favorisant l’équilibre des genres et le partage des responsabilités.

Le secteur Banque, Finance et Assurance continue-t-il à progresser sur les questions de mixité ? Quels sont les constats dans les faits ? Les hommes se sentent-ils concernés par la mixité ? Sont-ils confrontés eux aussi à des idées reçues liées au genre ? Autant de questions auxquelles tente de répondre la consultation réalisée par l’Observatoire Financi’Elles.

Trois enseignements majeurs

Premier enseignement : le secteur est très majoritairement perçu comme favorable à la mixité. Ainsi, plus de 8 cadres sur 10 estiment que le secteur est aussi, voire plus favorable que d’autres au développement de la carrière des femmes. D’ailleurs, 3 femmes cadres sur 4 se disent satisfaites de leur carrière. Surtout, la mixité fait consensus sur le principe. Femmes et hommes du secteur sont ensemble convaincus des vertus de la mixité qu’ils tiennent désormais pour un facteur de croissance et de création de valeur, autant que d’efficacité, de motivation, de dynamisme, de créativité, de confiance et de meilleure prise en compte de l’éthique.

Deuxième enseignement : des progrès restent à accomplir pour installer une solide et durable culture de la mixité. Car si les mesures des entreprises pour favoriser un meilleur équilibre vie professionnelle/vie personnelle portent leurs fruits, toutes les questions d’égalité professionnelle ne sont pas réglées. Près de la moitié des femmes cadres du secteur estiment ne pas être traitées à l’égal des hommes. Très concrètement, elles estiment ne pas avoir accès aux mêmes opportunités de carrière, et une sur quatre considère qu’à poste équivalent, elle ne perçoit pas le même salaire. D’où une demande de transparence accrue sur les rémunérations d’une part et sur les parcours de progression professionnelle d’autre part.

Enfin, troisième enseignement : les hommes attendent de la mixité qu’elle leur apporte à eux aussi des bénéfices. Près de 10.000 d’entre eux ont répondu à la consultation, ce qui témoigne en soi de leur intérêt pour la question de la mixité. On constate que tout en étant nombreux à penser le secteur favorable au développement de la carrière des femmes et à adhérer au principe d’une mixité porteuse de performance et d’innovation, ils sont conscients des inégalités professionnelles…mais semblent pour une part craindre d’en être victimes : se sentant pour plus de la moitié sujets à des stéréotypes de genre, ils sont 1 sur 4 à considérer la paternité comme un frein de carrière, et au final plus de 8 sur 10 à craindre de heurter eux aussi le plafond de verre. 11% estiment même que les femmes sont mieux traitées qu’eux.

Des actions pro-mixité

L’expression de ces inquiétudes interpelle sur la nécessité de renforcer encore la communication sur les bénéfices pour toutes et tous de la mixité et de prendre des actions tenant davantage compte des évolutions de la situation des hommes et des nouveaux contours de la masculinité au travail.

En parallèle, Financi’Elles s’est donnée pour mission d’accélérer l’accès des femmes au sommet des organisations du secteur. Pour cela, elle mène plusieurs actions en parallèle : une consultation régulière pour évaluer les progrès de la mixité dans le secteur et doter d’indicateurs fins les politiques diversité des entreprises, des rencontres et événements inter-réseaux et avec les DRH et dirigeants des entreprises, pour partager les bonnes pratiques.

A cela viennent s’ajouter des communications sectorielles et grand public pour augmenter le niveau général de culture de la mixité, ainsi que des partenariats nationaux, européens et internationaux avec d’autres réseaux et institutions oeuvrant en faveur de l’égalité femmes/hommes et du leadership équilibré dans le monde économique (Global Summit of Women, eWob, Cercle des Femmes Mécènes d’Orsay…) pour amplifier la dynamique de mixité.

Infographie-consultation-FinanciElles-2-1024x1449


Crédits photo : John Lund / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici