☰ Menu eFinancialCareers

Pourquoi vous aimerez et détesterez travailler chez PwC, Deloitte, EY et KPMG

Tattoos

Les Big Four sont souvent agrégés ensemble dans l’esprit des candidats. Il est vrai que tous sont prestigieux, emploient et recrutent des dizaines de milliers de personnes chaque année. Mais cela ne signifie pas pour autant que les Big Four soient identiques. Il existe de grandes différences entre travailler chez PwC, Deloitte, EY et KPMG.

Voici donc ci-dessous, sur la base des témoignages des employés actuels sur le site de gestion de carrières Vault.com ainsi que des modalités d’entretiens que les candidats nous ont fait remonter, les éléments clés dont vous avez besoin de connaître au moment de décider dans quel grand cabinet de conseil et d’audit postuler…

Pourquoi vous aimerez travailler chez PwC

Les employés de PwC rapportent que c’est « la firme la plus prestigieuse ». Elle compte dans ses rangs des « gens très intelligents ». C’est la « référence de l’industrie » et « l’équivalent d’Harvard » lorsque vous travaillez dans le conseil. PwC offre également une « formation continue et approfondie », possède une « grande culture d’entreprise » avec des « horaires flexibles » et fait que vous vous sentez être apprécié.

Pourquoi vous n’aimerez pas travailler chez PwC

Le revers de la médaille est la forte probabilité que vous devrez suer à grosses gouttes. Certains employés se plaignent de travailler « comme des dingues ». Ils rapportent aussi qu’il y a chez PwC des gens qui peuvent être « aussi arrogants et snobs qu’un banquier d’investissement ». Et bien que tout le monde est compétitif et high-level, le cabinet ne paierait pas aussi bien que ses concurrents, d’après ses employés (à noter que cette doléance se retrouve dans tous les cabinets).

Pourquoi vous aimerez travailler chez EY

Les employés d’EY disent qu’ils aiment y travailler parce qu’il y a des « opportunités de progression et de formation continue », « un travail stimulant et agréable » et « une exposition incroyable à des clients réputés ». Le cabinet est également décrit comme étant le « meilleur » et « hautement professionnel ».

Pourquoi vous n’aimerez pas travailler chez EY

D’un autre côté, les employés d’EY disent aussi que c’est « étouffant et dur », « arrogant et coincé », « vieux et stagnant » et que travailler dans le cabinet implique des horaires à rallonges et imprévisibles.

Pourquoi vous aimerez travailler chez Deloitte

Les gens disent qu’ils aiment travailler pour Deloitte parce que c’est « le plus sympathique et le plus compatissant » des Big Four. En outre, le cabinet offre « prestige » et « croissance professionnelle ». Les gens qui y travaillent sont « de first class, très talentueux, très intelligents » (du moins le prétendent-t-ils).*

Pourquoi vous n’aimerez pas travailler chez Deloitte

Moins reluisant, des employés de Deloitte se sont plaints à Vault de salaires fixes faibles, du manque d’équilibre travail / vie privée, de la pression réglementaire et d’une atmosphère « étouffante » en general.

Pourquoi vous aimerez travailler chez KPMG

Ce que les employés de KPMG apprécient chez leur employeur, c’est d’être bien payés, être dignes de confiance, côtoyer des « collègues intelligents, talentueux, amicaux et authentiques », sans oublier de vraies « opportunités de formation et d’évolution professionnelle ».

Pourquoi vous n’aimerez pas travailler chez KPMG

Ceux qui travaillent chez KPMG considèrent que leur cabinet est « le moins prestigieux des Big Four », que les heures de travail sont très longues entre janvier et avril, avec des « horaires imprévisibles » et que la rémunération n’est pas aussi importante qu’on pourrait l’imaginer.

Des traits communs à tous les Big Four…

Quel que soit le Big Four et le secteur d’activité dans lequel vous travaillerez, vous serez tenu d’aller là où est le client, ce qui implique un calendrier de voyage épuisant. Pour survivre, vous aurez non seulement besoin de vous adapter à cela, mais aussi d’être compétitif pour grimper dans la hiérarchie.

« Les Big Four constituent des environnements très concurrentiels et si les individus ne sont pas en mesure de développer leurs compétences en matière de business, il est très difficile pour eux de grimper dans la hiérarchie », fait observer un recruteur. « Dans un Big Four, votre carrière ne peut généralement qu’emprunter deux directions : soit vous progressez, soit vous partez ».

« C’est particulièrement vrai en bas de la hiérarchie où les employés juniors des Big Four travaillent dans des environnements en constante évolution et sources de stress », poursuit-il. « A contrario, les cadres seniors des Big Four ont plus de contrôle sur leur charge de travail et sont davantage susceptibles de se rapprocher d’un certain équilibre de vie ».

Cependant, quiconque rejoint un Big Four doit s’attendre à travailler de longues heures. D’après les résultats du sondage de Vault.com, un ancien employé de KPMG déclare : « Les heures de travail peuvent être TRÈS longues, parfois en fonction du client dont vous vous occupez. La combinaison entre horaires de banque d’investissement et rémunération d’auditeur peut être décourageante et frustrante ».


Photo caption: Stockbyte via Thinkstock

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici