☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « Les leçons que j’ai apprises en travaillant des nuits blanches entières chez Lazard »

Nachtschicht

Aux premiers jours du millénaire, peu de temps après l’éclatement de la bulle d’Internet et avant le 11 septembre, j’ai accepté un emploi dans une banque d’investissement française. J’ai travaillé des nuits blanches en tant qu’assistante de projet pour Lazard Frères dans leur bureau à New York au Rockefeller Center, où j’étais en support des équipes en banque et gestion d’actifs spécialisées dans les M&A sur les marchés émergents en Asie et en Amérique latine.

Faire des nuits blanches avait ses avantages. J’étais indemnisée pour les repas et disposais d’un service de taxis gratuit pour rentrer chez moi en banlieue. Et à l’inverse des assistants de direction travaillant à temps plein en journée, je pouvais m’habiller de façon décontractée, une petite victoire pour la personne créative que j’étais et qui parfois ressemblait à une extra-terrestre au milieu des salles de conférence lambrissées et les terminaux Bloomberg.

En plus de répondre aux appels téléphoniques pour trois managing directors seniors, j’étais responsable de la planification et la coordination des réunions stratégiques, de l’assemblage du matériel d’analyse de marché pour les pitchbooks, de l’organisation des présentations ainsi que d’autres tâches administratives comme l’agenda, la réception et la commande de nourriture pour les réunions sur place.

Avant Lazard, je n’avais travaillé qu’en tant que spécialiste des médias numériques pour une grande chaîne de télévision. Ainsi, le passage vers le secteur financier, même à titre temporaire, a constitué un énorme saut pour moi. Ces deux années où j’ai travaillé chez Lazard ont été une expérience révélatrice, qui m’a permis d’être en première ligne et aidé à comprendre les effets de la mondialisation dans les affaires.

Cela a également été pour moi l’occasion d’observer les comportements de professionnels ambitieux et brillants et voir comment ils géraient le stress quotidien auprès d’interlocuteurs exigeants. Ces leçons de vie m’ont été bien utiles.

Soyez courageux, confiants et tenaces

Gandhi a dit une fois que « L’histoire du monde est remplie d’hommes qui sont devenus des leaders grâce à la force de la confiance en soi, de la bravoure et la ténacité ». Autant de points forts qu’il vous faut commencer à cultiver pour votre vie professionnelle. Au fil de votre carrière, vous allez rapidement acquérir d’autres compétences et accomplir des choses dont vous n’aviez même pas conscience d’être capable.

La persistance, l’adaptabilité au changement, la détermination, le travail d’équipe collaboratif, la pensée innovatrice et peut-être même le codage. Ces qualités ne sont pas seulement des buzzwords pour votre CV; Elles définissent qui vous êtes en tant que professionnel et ouvrent la voie à de nouvelles perspectives. Affichez-les avec fierté.

Bossez à fond mais ayez conscience de vos limites

Des horaires à rallonge. Des environnements de travail stressants. Ces réalités ne sont plus circonscrites à la banque – il suffit de parcourir les commentaires en ligne postés par les employés des entreprises de technologie afin de vous faire une idée par vous-même. Si vous êtes impliqué dans votre travail et avez une forte éthique professionnelle, alors « vivre au travail » peut faire partie de votre carrière pendant un certain temps.

À court terme, cela fonctionne tant que vous arrivez à sortir la tête de l’eau. Mais entre essayer de vous en sortir par vous-même et vous mettre au défi d’accomplir l’impossible, il y a une énorme différence. Votre santé doit toujours primer. Savoir quelles sont vos limites, quitte à les ajuster si besoin…

Gardez en tête ce qui vous anime, tout le reste suivra…

Il y a deux sortes de succès : celui  que l’entreprise définit pour vous et celui que vous définissez pour vous-même. Pour certains, travailler dans un métier qui paie bien leur offre la possibilité de vivre une vie meilleure, que ce soit en remboursant par anticipation vos crédits, en emménageant dans un appartement cossu ou en voyageant pour découvrir les pays de vos rêves.

Pour d’autres, un poste en banque d’investissement enrichit leurs connaissances et dépasse de loin un MBA en termes d’expérience de vie réelle pour booster une deuxième carrière – qui dans de nombreux cas finit par mener à une troisième. Pour d’autres encore, qui se projettent à long terme, il s’agit simplement d’être passionné par leur travail – la montée d’adrénaline lors de la conclusion d’un deal ou l’acquisition d’un nouveau business font partie des choses qui les motivent.

Lorsque vous pouvez définir clairement ce qui vous pousse à réussir et donner ainsi le meilleur de vous-même dans votre travail, le succès sera bientôt au rendez-vous, que vous restiez dans la banque d’investissement, travailliez dans un secteur connexe ou décidiez de faire quelque chose de radicalement différent.

Andrea Preziotti est fondatrice et CEO de Modern Vintage Ink, une société de marketing et de stratégie de contenu basée à Brooklyn.


Photo credit: Pixabay

commentaires (0)

Comments

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici