☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « J’ai échoué dans la fintech mais je bosse les week-ends pour pouvoir revenir »

Hong Kong fintech

Medhy Souidi a travaillé quatre ans dans la banque avant de rejoindre une start-up fintech dans sa ville d’adoption : Hong Kong. « La plupart de mes amis de Hong Kong travaillant dans la finance reconnaissent qu’ils ne pourraient jamais faire ce que j’ai fait », indique le Français. « La pression parentale les incite à rester dans les grandes banques et toucher un revenu pérenne et significatif ».

En mai dernier, Medhy Souidi a quitté son job de conseiller en gestion de portefeuilles chez Indosuez Wealth Management pour rejoindre la société blockchain XNotes Alliance à un poste de recherche, stratégie et communication. Bien qu’il continue d’effectuer des missions occasionnelles de conseil pour l’entreprise, sa carrière d’employé à temps plein n’a pas duré longtemps. En janvier, Medhy Souidi est retourné en banque pour occuper un poste contractuel chez UBP.

« Vous pourriez considérer mon premier emploi dans fintech comme un échec car il ne m’a pas rapporté d’argent et que j’ai dû retrouver un job pour payer mon loyer – ce n’est pas bon marché que de vivre à Hong Kong », indique Medhy Souidi. « Mais travailler pour une start-up pendant quelques mois m’a encore davantage motivé pour revenir dès que possible dans la fintech ».

Dès lors, pourquoi être attiré par un secteur qui l’a quasiment laissé sur la paille ? « Pour être honnête, j’ai appris plus de nouvelles compétences en six mois chez XNotes Alliance que lors de mes trois années passées en banque », répond-t-il. « En tant que junior dans une grande banque, vous consacrez l’essentiel de votre temps à cocher les cases d’une liste limitée que vous a confiée votre manager, tandis que dans la fintech, vous prenez plus d’initiatives et engrangez des connaissances beaucoup plus variées ».

« Dans mon job bancaire, mon manager disait systématiquement non à tout projet entrepreneurial que je suggérais. Mais je suis un entrepreneur dans l’âme – c’est pourquoi la fintech m’attire. Une grande banque vous met dans une boîte et le patron de votre patron ne connaît même pas votre nom, sauf si vous commettez une erreur », poursuit Medhy Souidi qui passe désormais presque tout son temps libre à tenter de réseauter pour intégrer une autre société fintech de Hong Kong.

« Du lundi au vendredi, je travaille de 8h30 jusqu’à 19-20 h dans la banque. Ensuite, j’ai souvent des réunions avec des gens de la fintech jusqu’à 21 heures – il est effectivement facile de réseauter ainsi de cette façon à Hong Kong. Ici, c’est une culture de couche-tard et la plupart des gens travaillent à proximité les uns des autres », précise Medhi Souidi.

«Je consacre aussi les samedis à la fintech : vous devez faire des sacrifices si vous voulez entrer dans cette industrie. La plupart des gens ne sont pas prêts à le faire », ajoute-t-il. Plus précisément, Medhi Souidi travaille bénévolement en freelance pour Metta, un club d’entrepreneurs de Hong Kong qui organise régulièrement des rencontres fintech.

« Je suis la personne à joindre si vous voulez venir à Metta pour un événement. J’aide à organiser des déjeuners d’affaires et autres événements, je m’occupe de la billetterie et accueille les invités. En faisant tout cela au cours des derniers mois, j’ai vraiment élargi mon réseau dans la communauté fintech de Hong Kong. A présent que davantage de gens me connaissent et que les vacances du Nouvel An chinois sont terminées, j’espère que des opportunités vont bientôt se concrétiser ».

À plus long terme, Medhi Souidi voudrait lancer sa propre société fintech. Et reconnaît que l’année où il a travaillé pour l’Agence Française de Développement, qui finance des projets dans les pays en développement, a suscité un intérêt pour l’inclusion financière. « Je voudrais créer un produit fintech qui aide les gens dans les pays pauvres avec de petits transferts de fonds », conclut-il.


commentaires (1)

Comments
  1. Pingback: Revue de presse – Viens, allons voir du côté de la blockchain !

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici