☰ Menu eFinancialCareers

En 2016, SocGen a mieux résisté dans la banque de financement que d’investissement

Societe Generale's Headquarters in Paris

Deuxième banque française après BNP Paribas à présenter ses résultats annuels 2016, Société Générale a dégagé un bénéfice de 3,9 milliards d’euros de bénéfices en 2016, en baisse de 3,2% par rapport à 2015 mais supérieur aux estimations des analystes qui tablaient sur un bénéfice net de 3,6 milliards d’euros, selon un consensus fourni par Factset.

Pour 2016, la banque fait état d’une bonne performance des activités de Banque de détail et Services Financiers Internationaux, d’une résilience des activités de Banque de détail en France et de Banque de Grande Clientèle et Solutions Investisseurs.

« La qualité des résultats 2016 reflète les bonnes performances commerciales et opérationnelles dans tous ses métiers et sa rigueur dans la maîtrise des coûts et des risques », souligne son directeur général Frédéric Oudéa, qui évoque « un contexte économique moins porteur et beaucoup plus contraignant sur le plan réglementaire ».

La BFI fait preuve de résilience

Les activités de financement et de conseil affichent une bonne tenue en 2016 grâce à la solidité des activités de marchés de capitaux (financements d’acquisition, DCM…) et de financement des ressources naturelles. A contrario, la banque fait mention d’un ralentissement des financements structurés et de l’activité de banque d’investissement.

Les activités de marché sont demeurées stables. Dans les métiers actions, la banque constate un regain d’intérêt pour les produits structurés compensant une demande modérée sur les flux. Les activités FICC profitent quant à elles du dynamisme des activités taux, matières premières et produits structurés. A noter également une croissance de la part de marché du prime services et un niveau soutenu des commissions dans les métiers titres. 

SocGen res

Recrutement dans les métiers titres

D’ailleurs, concernant les métiers titres, Société Générale Securities Services (SGSS) n’a pas hésité à débaucher une pointure.afin de renforcer l’offre globale des services auprès de sa clientèle d’investisseurs institutionnels, gestionnaires d’actifs, intermédiaires financiers et corporates. La banque a en effet annoncé fin janvier la nomination à Paris en tant que Directeur de Solutions de Matthew Davey qui a plus de 25 ans d’expérience à des postes seniors dans l’industrie de titres.

Ce diplômé en pathobiologie en chimie de Reading University a démarré sa carrière en tant qu’analyste chez J.P. Morgan avant de rejoindre State Street Bank & Trust en 1996. En 2007 il retourne chez J.P. Morgan puis rejoint HSBC en 2011 avant d’être nommé directeur des relations auprès des consultants pour la région UKMEA chez State Street Bank & Trust, poste qu’il occupe jusqu’à son départ en 2016.

« L’expérience considérable de Matthew Davey dans l’industrie de titres est un atout important dans l’identification et l’analyse des besoins de nos clients qui sont en constante évolution afin de fournir des services alignés en permanence avec leurs attentes », a indiqué Christophe Baurand, Directeur Commercial, Marketing et Solutions de SGSS. Toujours bon à savoir si vous vous apprêtez à postuler dans la filiale de Société Générale spécialisée dans les métiers titres…


Crédits photo : Chesnot / gettyimages

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici