☰ Menu eFinancialCareers

Les 11 attitudes qui vous permettront de réussir un entretien en banque

How to succeed in a banking interview

J’ai passé ou fait passer des entretiens 200 fois en 17 ans. Voici ce que j’ai appris sur la façon de se comporter si vous voulez passer le prochain round…

1. Respirez à fond

Les pires entretiens sont ceux où l’interviewé est très nerveux. Vous avez des interviewés qui sont tellement agités qu’ils sont tout simplement incapables de communiquer sur ce qu’ils veulent. C’est frustrant pour l’intervieweur et l’interviewé. La façon la plus simple de gérer cela (et que j’utilise encore) est de faire de profondes respirations avant d’entrer dans la salle.

Puis de sourire.

Imaginez-vous en train de réussir. ll est important que vous vous rendiez à l’entretien avec une attitude positive. .

2. Soyez pro

L’intervieweur veut s’assurer que vous allez correspondre à l’entreprise. Il ne veut pas être tenu pour responsable de l’embauche d’une personne grossière, non professionnelle. Votre première étape lorsque vous entrerez dans la salle sera de sourire, d’être courtois.

Agissez de manière professionnelle dans la façon de vous exprimer, de vous asseoir et de vous déplacer.

Assurez-vous que vous regardez votre interlocuteur. Idéalement, vous voulez lui donner du ‘biscuit’. Quelles informations susceptibles d’être intéressantes pour lui professionnellement pouvez-vous lui apporter ?

3. Faites parler le recruteur

L’intervieweur est la personne la plus importante dans l’interview. Pas vous. Alors parlez-lui.

L’une des questions les plus simples que vous puissiez lui poser : « Comment avez-vous débuté votre carrière dans la finance ? ». Chaque fois que j’ai posé cette question, je n’ai jamais obtenu une réponse inférieure à 10-15 minutes. Les gens adorent parler d’eux. Cela les fait se sentir bien.

4. Écoutez attentivement

Alors qu’ils parlent d’eux-mêmes, la chose la plus importante que vous puissiez faire au cours de l’entretien est d’écouter, et d’écouter attentivement. Cela facilite l’établissement de rapports.

Des études ont montré que les intervieweurs qui apprécient la personne interviewée sont plus susceptibles de la convier au prochain round.. Trouvez quelque chose en commun avec eux : leur université, leur lieu de vacances préféré, là où ils ont grandi. Essayez de deviner ce qui est important dans leur vie.

5. Comprenez l’entreprise

Les gens de la banque aiment l’entreprise pour laquelle ils travaillent; Après tout, c’est leur vie. La meilleure chose que vous puissiez faire est de les impressionner avec vos connaissances de l’entreprise, de leur activité, de leur groupe.

Renseignez-vous sur tout cela autant que vous pouvez avant de passer l’entretien.

6. Racontez une histoire

Le monde de la finance est féru d’histoires. La personne capable de raconter une bonne histoire va être instantanément être remarquée. Le cerveau humain est fait pour emmagasiner des histoires et des images. Vous devez raconter une histoire que votre auditoire appréciera et trouvera inoubliable.

Quelle est votre histoire ? Comment voulez-vous qu’on s’en souvienne ? Trop de gens pensent qu’un entretien se limite à leur poser des questions auxquelles ils doivent répondre. Cela ne suffit pas. Un entretien est l’occasion idéale pour vous de raconter votre histoire, de mettre en évidence la raison pour laquelle vous devriez être embauché et ce que vous avez fait jusqu’à présent.

Supposez que personne ne sait ce que vous avez fait, et que vous avez trente minutes pour y remédier. Je vous recommande d’utiliser la technique STAR.

7. Exprimez-vous lentement

L’astuce pour une bonne narration est de parler lentement.

Imaginez le contraste entre d’un côté un adolescent nerveux parlant avec des trémolos dans la voix, et de l’autre le ton lent et solennel d’un juge prononçant un verdict. Tâchez d’être le juge.

La façon avec laquelle vous parlez révèle beaucoup de choses sur vous, notamment comment vous vous percevez et comment vous voulez être perçu. Assurez-vous que vous transmettiez la force et la confiance.

8. Marquez des pauses

Les gens qui inspirent confiance font souvent une pause pendant qu’ils parlent. Ils s’arrêtent une ou deux secondes entre les phrases voire même au milieu d’une phrase. Cela traduit le sentiment qu’ils sont tellement confiants dans leur pouvoir qu’ils ne craignent pas que les autres ne les interrompent.

9. Posez de bonnes questions

Les meilleurs entretiens sont ceux où l’intervieweur pourra dire que vous êtes très intéressant. La meilleure façon de manifester votre intérêt est de poser des questions.

Si aucune question ne vous vient en tête, l’intervieweur va supposer que vous n’êtes pas très intelligent ou pas très intéressé.

Vous ne voulez pas qu’ils aient cette impression ? Alors notez au moins 10 questions avant de vous rendre à l’entretien. Ayez toujours un bloc-note avec vous, que ce soit pendant l’entretien téléphonique ou l’entretien en face-à-face.

10. Terminez en beauté

La plupart des gens redoutent la fin de l’entretien. Il y a une bonne et une mauvaise façon de terminer une entretien.

Lorsque vous sentez que l’entretien arrive sur sa fin, assurez-vous de faire ce qui suit avec vos interlocuteurs :

Remerciez-les pour le temps qui vous a été consacré. Dites que vous aimeriez rester en contact avec eux. À ce stade, ils vous offriront probablement leurs cartes de visite.

Une carte de visite est un moyen de rester en contact, d’assurer le suivi, et soyez certain que même si vous n’avez pas excellé pendant l’entretien, vous aurez peut-être une deuxième chance.

11. Assurez le suivi

Ce n’est pas parce que l’entretien est terminé que votre travail s’arrête là. Assurez-vous de faire un suivi. Je suis un grand fan d’envoyer des cartes de remerciement. Oui, j’entends par là des cartes physiques. Elles constituent un bon moyen de se démarquer.

La plupart des gens envoient des e-mails bidons. J’ai reçu des centaines de ces courriels génériques dans ma boîte de réception déjà surchargée. Croyez-vous que je les ai appréciés ?

Mais de temps en temps, certains me relancent avec une lettre physique, une carte, voire un coup de fil. Ce qui me montre que cette personne est sérieuse. Je sais qu’elle a de bonnes manières. Et à la fin, parfois c’est tout ce qui compte.

L’auteur est un ancien managing director de chez Goldman Sachs et blogueur sur le site What I Learned on Wall Street


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici