☰ Menu eFinancialCareers

TÉMOIGNAGE : « Je suis un associate en M&A. Voici comment je réseaute… »

« Quand je réseaute, j'essaie d'y prendre du plaisir »

« Quand je réseaute, j'essaie d'y prendre du plaisir »

Dans la finance comme dans la plupart des professions, le succès repose essentiellement sur deux choses : ce que vous savez et qui vous connaissez. Le ‘ce que vous savez’ est souvent synomyme d’auto-apprentissage, de persévérance et d’expérience. Plus vous lirez, et plus serez habitués à faire face des situations vous poussant loin de votre zone de confort, alors plus vous aurez de chances de décrocher un job.

Quant à ‘qui vous connaissez’, il existe bien quelques pistes à suivre pour améliorer vos chances de succès. Dans la finance, les échelons supérieurs sont souvent décrits comme un ‘petit cercle élitiste’ qui est ‘difficile à intégrer’. Croyez-moi, ce n’est pas vrai ! Les meilleurs éléments dans la finance sont ceux qui réunissent ces trois éléments dans leur communication interpersonnelle: ils sont polis, ils sont proactifs et surtout ils sont pugnaces.

Je suis Associate dans les M&A et j’ai eu la chance d’avoir rencontré diffférentes personnes qui ont eu l’amabilité de me faire partager leurs conseils et leurs expériences. Elles m’ont aidé dans le choix de ma formation (comptabilité et finance) et mon université (Warwick). Elles m’ont également aidé à démarrer ma carrière en M&A (j’ai fait trois spring internships et un summer internship) puis à me faire embaucher dans deux entreprises. Je suis poli, proactif et pugnace, mais j’ai aussi dépensé beaucoup d’énergie à trouver les bonnes personnes pour apprendre.

Alors, comment trouver ses mentors ? Tout d’abord, en essayant d’être utile aux autres. Chaque fois que je rencontre quelqu’un de nouveau, je cherche comment je pourrais l’aider. Et si je lui donnais un aperçu des attentes des jeunes de ma génération face au travail ? Et si je le présentais aux gens talentueux que je connais ?

Ensuite, je ne vais pas à la pêche aux mentors. Lorsque je rencontre de nouvelles personnes, je veille à ne pas raisonner en termes d’opportunités d’emploi ou d’évolution de carrière. Je suis là avant tout pour me faire plaisir ! Je ‘réseaute’ au cours de cocktails et de soirées, où je fais des rencontres précieuses dont certaines aboutissent à de vraies amitiés.

Pour finir, je n’insiste jamais. Si je n’ai pas le feeling avec quelqu’un, quel que soit le bénéfice possible pour ma carrière, je ne reste pas en contact. Ainsi, les gens qui de prime abord ne sembler être particulièrement ‘pertinents’ pour ma carrière sont devenus des amis et se sont souvent avérés être incroyablement utiles pour d’autres facettes de ma vie.

Quand je sors, mon premier but est de me faire plaisir et de rencontrer de nouvelles personnes intéressantes, penser à comment être utile pour elles, et décider ensuite de rester en contact avec elles parce que j’en ai envie et non par parce qu’il le faut. Les bonnes choses ont tendance à suivre tôt ou tard. Croyez-moi.

Surojit est co-fondateur de Guidelighter , une place de marché de networking et de mentoring peer-to-peer qui vise à connecter les étudiants d’universités avec des coachs carrière connaissant les besoins des candidats.


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici