☰ Menu eFinancialCareers

CONSEIL CARRIÈRE : « Foncez ! Le marché des ETF est un marché en croissance »

Clarisse Djabbari, Deputy Head of Lyxor ETF & Indexing, Lyxor Asset Management et Co-Head Sponsorship, Women in ETFs EMEA

Clarisse Djabbari, Deputy Head of Lyxor ETF & Indexing, Lyxor Asset Management et Co-Head Sponsorship, Women in ETFs EMEA

Clarisse Djabbari, pouvez-vous brièvement nous décrire votre parcours académique et professionnel ?

J’ai démarré ma carrière chez Deloitte comme auditeur financier pour le secteur de la banque, dès ma sortie de l’école de commerce Audencia en 1995. Cette expérience a été extrêmement formatrice et enrichissante pour un début de parcours professionnel, de par la diversité des missions confiées et des clients.

C’est suite à une de ces missions au sein de la Société Générale justement qu’on m’a proposé de rejoindre les équipes de la banque d’investissement il y a maintenant 15 ans de cela.

J’ai occupé différents postes au sein des fonctions supports des activités Actions et Dérivés Actions de SGCIB, que ce soit au sein des Opérations ou de la Direction Financière.

Il y a 6 ans il m’a été proposé de rejoindre Lyxor, la société de gestion du groupe Société Générale pour m’occuper des ETF, ces fonds indiciels côtés en Bourse qui constituent une solution d’investissement au succès croissant. Je suis maintenant responsable adjointe de l’activité Lyxor ETF qui se positionne comme le 3ème émetteur Européen avec environ 48 milliards d’encours sous gestion.

Vous avez participé au lancement l’an dernier de l’association internationale Women in ETFs, un réseau de femmes spécialistes de la finance et dont vous êtes membre du conseil d’administration pour la zone EMEA (Europe, Moyen Orient et Afrique). Pourquoi une telle initiative ?

Women in ETFs est une association qui a été lancée par des pionnières de l’industrie aux Etats-Unis en janvier 2014 et s’est rapidement développée. Nous regroupons aujourd’hui plus de 2.000 membres en Amérique du Nord, en EMEA et en Asie Pacifique.

Les ETF représentent l’un des produits les plus en vogue ces dernières années en finance de marché. Les premiers ETF ont été lancés il y a seulement une vingtaine d’années aux Etats Unis, suivis par l’Europe il y a 15 ans, et ce marché représente maintenant 3.200 milliards de dollars d’actifs dans le monde. Une telle croissance se traduit nécessairement par de nombreuses opportunités de carrière

Il apparaissait donc essentiel de s’assurer que les femmes, minoritaires dans cette industrie en pleine expansion, aient les moyens de grandir et de progresser. L’association Women in ETFs repose sur 3 grands piliers : Support, Connect and Inspire. L’objectif est de créer une plateforme d’échange, de networking et d’éducation, un forum au sein duquel les professionnelles du monde des ETFs peuvent accéder à un large panel d’informations, grâce à l’expertise et la bienveillance de leurs pairs.

Combien de membres compte Women in ETFs ? quels sont leurs profils ? Pourquoi vous rejoindre ?

Women in ETFs regroupe des acteurs de tout l’écosystème des ETF : depuis les fournisseurs d’indices jusqu’aux brokers en passant par les émetteurs d’ETFs, les market makers, les dépositaires, les régulateurs, les juristes, etc. Les profils de nos membres sont également très diversifiés, avec de nombreux vendeurs et marketeurs mais aussi des professionnels qui travaillent dans la recherche, le développement de produit, la comptabilité, la stratégie ou la compliance. Notons également que nous accueillons volontiers les hommes ; il est en effet important que ces derniers nous soutiennent dans cette initiative et dans notre engagement de manière plus générale.

La région EMEA totalise à elle seule près de 500 membres, et Paris représente le deuxième pôle d’attractivité après Londres. Nous organisons une douzaine d’évènements sur la région chaque année sur diverses thématiques, entre Paris, Londres, Zurich, Dublin, Amsterdam, Francfort et Johannesburg. Nous sommes également en train de travailler sur une offre de mentoring pour début 2017.

Etre membre présente de nombreux avantages. Outre les invitations aux évènements et webinars, cela permet d’avoir accès à un réseau unique dans l’industrie et à des offres d’emploi.

Pour nous rejoindre, il vous suffit d’aller sur le site womenintefs.com et de remplir le formulaire sous la section membership. Pour toutes questions, contactez l’adresse suivante membership@womeninetfs.com.

Notez par ailleurs que le prochain évènement en date aura lieu à Paris le 13 septembre 2016 sur la thématique « Marchés, quelles perspectives ? ». Il y aura 3 temps forts : la présentation par Marie Coady de PWC des résultats de leur étude globale sur le marché des ETFs, ses perspectives et ses enjeux ; l’intervention de Véronique Riches Flores sur le thème « le grand désordre mondial : quand le politique reprend la main sur l’économique » ; et enfin, nous nous retrouverons pour échanger autour d’un cocktail.

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur la place des femmes dans la finance en général et dans la gestion d’actifs et les ETFs en particulier ?

Dans le monde de la finance, y compris dans celui de l’asset management, les hommes restent encore surreprésentés. Les hommes occupent plus de 80% des postes en asset management pour un peu plus de 10% pour les femmes, et on sait que cette différence reste très marquée sur les postes à responsabilité. Mais les choses bougent et vont continuer de bouger.

De nombreuses études ont fait la preuve que les entreprises qui avaient des femmes au sein de leur comité exécutif, au sein de postes de décision, avaient de meilleurs résultats que les autres.

Il ne s’agit pas de dire, par conséquent, qu’il ne faut plus mettre que des femmes. Ma conviction profonde est que nous avons besoin d’hommes et de femmes, de diversité et d’équilibre. C’est grâce à la confrontation de points de vue et de comportements différents qu’on crée de la valeur, et qu’on se protège de l’erreur.

Quels conseils donneriez vous à un candidat en finance souhaitant faire carrière dans les ETF ?

Foncez ! Le marché des ETF est un marché en croissance, et tout porte à croire que cette croissance va se poursuivre. C’est un marché dynamique et innovant, et surtout il y a tellement à apprendre dans tout un tas de domaine. Je dois dire que j’étais loin d’imaginer en intégrant ce poste en 2010 la richesse et la diversité des problématiques à traiter. Elles vont des questions de développement marché et produits, aux problématiques d’ingéniérie financière, en passant par des problématiques de market making, d’industrialisation de process, de rentabilité business et j’en oublie bien d’autres.

L’industrie a donc besoin de talents, hommes et femmes pour accompagner cette croissance, et ce aussi bien en vente, marketing, structuration, fiscalité, juridique, IT…


commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici