☰ Menu eFinancialCareers

Pénurie de hauts profils tech’ dans les banques et les Big Four

Pas facile de trouver le bon spécialiste tech'

Pas facile de trouver le bon spécialiste tech'

Vous êtes un expert IT et souhaitez faire carrière dans la finance ? C’est le bon moment pour postuler. En effet, de nombreuses banques s’alarment des difficultés à recruter de hauts profils dans la tech dans un contexte de plafonnement des bonus instauré par Bruxelles afin de réduire les prises de risque des banquiers. C’est le cas par exemple de la banque espagnole BBVA qui, selon le Financial Times, a récemment adressé un courrier à deux commissaires européens pour les alerter des risques que fait peser ce plafonnement sur le recrutement de hauts profils dans la tech.

Ainsi, les experts IT sont soumis au plafond au même titre que les traders, dès lors qu’ils gagnent plus de 500.000 euros. Or, ils sont loin de faire prendre aux banques le même niveau de risque que ces derniers, et de pouvoir entraîner par leurs décisions une nouvelle crise financière. C’est la définition de « prise de risque » que BBVA voudrait ainsi voir mieux définie dans les textes européens.

D’autant plus que les banques américaines ne sont pas soumises au même régime. « Il nous arrive parfois d’être en compétition avec les banques US ou les sociétes technos en terme d’acquisitions de talents. Leurs bonus n’étant pas plafonnés, nous passons à côté de ces talents », explique au FT Juan Lopez Carretero, responsable du M&A digital chez BBVA.

« Le premier levier historique de recrutement des banques a toujours été financier, et l’industrie est en train de le perdre, analyse Corinne Oremus du cabinet Vendôme et Associés, citée dans Les Echos. En face, les fintech comme les géants de la tech attirent au-delà même de la rémunération qu’ils offrent. Les banques sont donc à la fois obligées de se battre pour défendre leur niveau de rémunération et de formuler une autre proposition de valeur à ces profils venus de la tech ».

Les Big Four eux aussi concernés

Surtout, il n’y a pas que les banques à faire face à une pénurie de hauts profils high tech. C’est également le cas des grands cabinets d’audit et de conseil qui recherchent activement des consultants spécialisés Blockchain mais peinent à les trouver. « Nous recherchons des personnes compétentes dans tous les domaines, mais il n’y en a pas beaucoup », confie au site Coindesk.com Jeremy Drane, directeur fintech chez PwC. Et d’ajouter que les rares professionnels qualifiés du secteur sont parfois… trop spécialisés.

Il faut reconnaître que la demande est soutenue, toutes les grandes sociétés de conseil étant en cours de constitution d’équipes blockchain. PwC a ainsi annoncé en début d’année une équipe blockchain de plus de 40 personnes à Belfast et prévoit d’atteindre une centaine de spécialistes d’ici la fin de l’année. De son côté, le cabinet Deloitte s’apprêtre à créer un centre à Dublin qui réunira 50 collaborateurs, développeurs et designers au cours des 18 prochains mois. En France, sa filiale s’appuiera sur ce centre pour répondre aux besoins du marché français. D’ores et déjà, Deloitte recrute un Lead Developer Blockchain basé en France. A vous de jouer…


Crédits Photo : Ralwel / gettyimages

commentaires (1)

Comments
  1. Dommage que vous ne soyez pas plus précis et exhaustif quant aux banques qui recherchent ce type de profil : il y aurait moyen de les aider quand on a un tel profil !

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici