☰ Menu eFinancialCareers

Un ex-MD de Goldman Sachs vous livre ses conseils pour réussir votre entretien en banque

Banking job interview Goldman Sachs

Bonne nouvelle : vous avez passé le premier test : votre CV a été accepté et vous êtes convié à un entretien de premier round, qui n’est rien d’autre qu’un outil de sélection destiné à réduire la pile de CV qui ont été retenus. Assurez-vous de le considérer comme tel. Ayant procédé à quelques 250-300 entretiens de premier round au cours de mes seize ans d’expérience dans le secteur bancaire, dont environ la moitié passés chez Goldman Sachs, voici donc mes recommandations :

1. Préparez-vous

La préparation est essentielle. Vous devez savoir un maximum de choses sur l’entreprise, la division, le département dont vous parlez. Les intervieweurs veulent pouvoir s’entretenir avec quelqu’un qui est en phase avec l’entreprise. Vous devez savoir comment celle-ci fonctionne, connaître les dernières nouvelles la concernant, les articles récents qui ont été écrit sur elle. Quelles sont les personnes dans l’entreprise qui s’expriment en son nom ?

2. Respirez à fond

Les pires entretiens sont ceux où la personne interrogée est très nerveuse, troublée ou tout simplement incapable de transmettre ce qu’elle souhaite. C’est à la fois frustrant pour le candidat et le recruteur. La façon la plus simple de gérer cela (et que j’utilise encore) est d’effectuer beaucoup de profondes respirations. Souriez. Imaginez-vous en train de réussir. Il est important que vous vous rendiez à l’entretien avec une attitude positive. Utilisez les gestes qu’il faut pour faire du langage corporel votre allié.

3. Soyez pro

Les recruteurs en banque veulent faire en sorte que vous adaptiez une fois à l’intérieur de l’entreprise. Ils ne veulent pas être tenus responsables de l’embauche d’une personne non professionnelle et désagréable. Votre première étape lorsque vous entrez dans la pièce est de sourire, d’être courtois. Agissez de manière professionnelle dans la façon de vous exprimer, de vous asseoir et de vous déplacer. Assurez-vous que vous regardez votre interlocuteur. Idéalement, vous pouvez apporter quelque chose pour l’interviewer, et même plus… Jetez donc un coup d’oeil sur le livre Influence & Manipulation de Robert Cialdini, pour savoir ce que je veux dire par là…

4. Faites en sorte que le courant passe

La chose la plus importante que vous devez faire pendant l’entretien, dès les 5 premières minutes, est de s’assurer que le courant passe.Trouvez un point commun avec votre ou vos interlocuteur(s). Ce pourrait être leur université, leur lieu de vacances préféré, là où ils ont grandi, etc. Les gens apprécient ceux qui leur ressemblent, et si l’intervieweur vous apprécie, vous serez probablement retenu pour le prochain round. Trouvez des choses que vous avez en commun ou sont susceptibles de l’être. Essayez de sentir ce qui est important dans leur vie. Si vous en êtes incapable, alors lisez le livre de Dale Carnegie intitulé Comment se faire des amis.

5. Posez des questions

Les meilleurs entretiens sont ceux où l’intervieweur peut dire que vous êtes réellement intéressé. Et la meilleure façon de mettre en avant votre intérêt est de poser des questions. Si n’avez pas de questions en tête, l’intervieweur va en déduire que vous n’êtes pas très intelligent ou bien pas très motivé. Si vous voulez éviter ce genre de jugement, écrivez au moins 10 questions avant de vous rendre à l’entretien. Cela vaut le coup de ramener un ordinateur portable rien que pour cette raison.

6. Racontez votre histoire

Vous devez décider ce que vous voulez transmettre dans votre conversation avec l’intervieweur. Quelle est votre histoire ? Comment voulez-vous qu’on s’en souvienne ? Trop de gens pensent qu’un entretien se limite à leur poser des questions auxquelles ils doivent répondre. Cela ne suffit pas. Un entretien est l’occasion idéale pour vous de raconter votre histoire, de mettre en évidence la raison pour laquelle vous devriez être embauché et ce que vous avez fait jusqu’à présent. Il faut raconter une histoire aux interviewers. Je recommande d’utiliser la technique STAR pour vous aider à construire une vision d’ensemble de vos réalisations.

7. Démarquez-vous

L’enquêteur aura probablement faait passer un entretien à 4-5 personnes le même jour que vous, et peut-être à 15-20 personnes la même semaine. Comment allez-vous vous démarquer ? Se souviendront-ils de vous à la fin de la semaine ? Les gens dont les recrutreurs se souvenaient positivement sont ceux qui ont été retenus pour le prochain round d’entretien.

8. Assurez un suivi dans le temps

Vous avez fait de votre mieux; les choses se sont bien passées. Vous pouvez être reçu au prochain round, comme vous pouvez ne pas l’être. Quoiqu’il en soit, vous avez rencontré des gens intéresssants. Même si vous ne savez pas quelle décision ils prendront par la suite, c’est probablement une bonne idée que de rester en contact avec eux. Trouvez un moyen d’échanger vos coordonnées et si possible assurez un suivi pour les remercier du temps qu’il ont bien voulu vous consacrer

L’auteur est un ancien managing director de Goldman Sachs et blogueur sur le site What I learnt on Wall Street.

Crédit Photo : James Woodson

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici