☰ Menu eFinancialCareers

Top 10 des business schools françaises pour travailler à la City de Londres

City of London

Vous rêvez de débuter votre carrière en finance à la City de Londres ? Encore faut-il savoir quelles sont les écoles les plus reconnues auprès des recruteurs basés de l’autre côté de la Manche. Pour le savoir, nous avons interrogé notre CV-thèque afin de savoir quelles étaient les écoles de commerce françaises les plus représentées parmi les candidats du monde entier qui postulaient dans les différents métiers financiers.

Voici donc les 10 business schools françaises qui arrivent en tête tous métiers financiers confondus, ainsi que la proportion qu’elles occupent dans la masse de CV des candidats qui postulent pour des jobs en finance basés à Londres :

Les étudiants de ces écoles auraient d’ailleurs bien tort de se priver d’envoyer leur candidature auprès des établissements financiers basés à Londres, d’autant que le site de comparaison de salaires Emolument.com a montré que ces dernières années, les diplômés d’HEC et de l’Essec étaient mieux payés à la City que ceux issus d’Oxford et de Cambridge.

Qui plus est, les diplômés des écoles de commerce françaises (tout comme d’ailleurs ceux issus des grandes universités et des écoles d’ingénieurs) sont particulièrement appréciés à la City, notamment dans les dérivés actions (où les grandes banques françaises sont des leaders mondiaux). Viennent ensuite les M&A, les marchés de capitaux, le fixed income et l’analyse quantitative. Par contre, ce sont dans les activités de finance de marché (trading, ventes, actions, changes, FX,…) qu’ils sont les moins présents, d’après nos statistiques.

Enfin, il est intéressant de souligner que les établissements bancaires parisiens et londoniens ne plébiscitent pas nécessairement les mêmes formations. L’EDHEC, par exemple, semble ainsi proportionnellement bien plus populaire à La City qu’à Paris. « Si les grandes écoles françaises ont clairement marqué des points auprès des recruteurs de la City ces dernières années, certaines ont su comme l’EDHEC davantage se distinguer par leur dynamisme et leurs initiatives pour consolider leur réputation à l’international », rappelle Alice Leguay, COO chez Emolument.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici