☰ Menu eFinancialCareers

Pourquoi vous devriez quitter la banque pour le family office

Dans un family office, le rythme de vie est plus relax

Dans un family office, le rythme de vie est plus relax

C’est décidé, vous voulez faire carrière dans le secteur bancaire ? N’oubliez pas qu’un banquier n’est qu’un intermédiaire qui est payé lorsque les parties entre lesquelles il se retrouve littéralement ‘pris en sandwich’ décident de faire affaire. Pensez ô combien votre aimable voisin de bureau en banque d’investissement doit être cupide : il est payé lorsque deux individus donnent le coup d’envoi et sautent dans le lit. D’où la tentation pour ledit banquier de bien habiller les deux parties, allumer une bougie, jouer de la musique sensuelle et s’assurer que l’ambiance est tamisée. Dans le secteur bancaire, plus d’opérations sont réalisées, plus le bonus à la fin de l’année est conséquent. C’est la raison pour laquelle l’animal bancaire est sans cesse en train de jouer l’entremetteur.

Cela peut sembler attrayant, mais la pression est énorme. C’est particulièrement vrai pour les banquiers juniors qui font le plus gros du travail – permettant au passage d’enrichir les banquiers seniors – et doivent jongler avec les transactions où la moindre erreur peut s’avérer fatale.

J’ai à la fois travaillé dans la banque et pour un family office (FO). Voici les trois raisons pour lesquelles le FO est de mon point de vue beaucoup plus agréable :

1. Dans un family office, vous aurez un meilleur train de vie et moins de stress

La première chose que j’ai remarquée lorsque je suis entré dans le family office  – un FO anglais valant quelques milliards de livres – était l’atmosphère détendue qui y régnait. Venant de la banque, j’étais habitué à travailler sans répit, mais les gens me disaient : « Take it easy, ce n’est pas une banque ! ».

La différence essentielle est que le FO n’a pas besoin de mendier en permanence auprès des clients pour réaliser des opérations dans le but de ramasser des commissions. Ils ont déjà de l’argent – beaucoup d’argent. Ils ont eux aussi de l’appétence pour le business mais sont en mesure de surveiller patiemment le marché en attendant les meilleures opportunités. Cela crée un point de départ complètement différent de celui du banquier à qui l’on donne une lance et une demi-journée pour attraper sa proie, sans quoi il sera mis à terre.

2. Dans un family office, vous verrez et ferez plus de choses

Il est vrai que dans une grande banque d’investissement, vous allez traiter avec les entreprises les plus prestigieuses et les plus rentables dans le monde. Mais faire le travail pour les clients est souvent abrutissant et ennuyeux. Vous êtes l’un des innombrables rouages dans la ligne d’assemblage de la machine bancaire bien huilée. En outre, avec des régulateurs qui scrutent de près chaque mouvement, il n’y a pas vraiment de place pour la créativité dans une banque, à moins que vous ne considériez que choisir entre deux différents types de diagrammes sur un diaporama PowerPoint relève d’une sorte de bonheur créatif.

Dans un FO, les transactions peuvent être plus petites, mais vous aurez une vue plus large de l’ensemble. Vous serez témoin d’un flux régulier et coloré d’opportunités d’investissement qui se présenteront à votre porte. Les occasions d’investir dans des actifs vont des yachts de luxe aux compagnies pétrolières et gazières, en passant par les casinos, les appartements de luxe, les îles exotiques et les films hollywoodiens.

Dans une banque, vous verrez la même chose jour après jour avec des différences mineures. Jour 1 : la plus grande société espagnole de télécoms. Jour 2 : la plus grande société espagnole de télécoms. Jour 3 : la plus grande société italienne de télécoms. Jour 4 : On vous laisse deviner…

3. Dans un family office, vous rencontrerez des gens très intéressants

Mon carnet d’adresses a augmenté de façon exponentielle à partir du moment où j’ai rejoint un FO. Des entrepreneurs, gestionnaires de hedge funds, fondateurs de firmes de private equity aux restaurateurs célèbres, hôteliers excentriques, politiciens importants et célébrités, y compris les acteurs bankables de Hollywood et Bollywood : les gens que je rencontrais régulièrement  impressionnerait le commun des mortels.

Rappelez-vous, un solide réseau sert un ‘faiseur de deals’ tout au long de sa carrière. Dans un FO, le vôtre prospère.

The ibanker est un ancien banquier d’un bulge bracket qui a fondé une société d’investissement adossée à un family office. Il est l’auteur d’un guide conçu pour les étudiants désirant faire carrière dans la banque d’investissement, le private equity, les hedge funds et autres établissements financiers. Si vous utilisez le code ‘eFinancialCareers’ pour acheter ce guide, vous bénéficierez d’une remise de 35%.

Photo credit: born1993/iStock

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici