☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : Juniors, la crise vous rend la tâche plus difficile mais pas impossible !

Mieux vaut être parfaitement transparent avec les jeunes candidats de la banque d’investissement : il ne fait pas bon être junior ces temps-ci. Bien que la définition soit souvent galvaudée, est junior le professionnel qui a jusqu’à 2-3 ans d’expérience (hors stages). C’est généralement le profil qui paye le plus les pots cassés pendant les crises. Celle que l’on traverse aujourd’hui ne fait pas exception : les jeunes sont les principaux fusibles pour les établissements.

En tant que chasseur de têtes, je constate, côté recrutement, une tendance nette du marché à se sénioriser . Les juniors représentaient 20 à 30 % de mon activité avant la crise contre 10 à 15 % aujourd’hui. Les recrutements (lorsqu’ils ont encore lieu !) concernent des profils qui vont davantage rassurer le client par leurs résultats, leur track record. En un mot : des professionnels ex-pé-ri-men-tés ! Un choix que les banques d’investissement, les brokers ou encore les sociétés de gestion estiment plus sécurisé , jugeant ces derniers mieux armés pour les aider à sortir de l’ornière, à préparer la relance des marchés.

À l’inverse, l’embauche de juniors est perçue comme une prise de risque, un investissement à long terme. Un pari certainement accepté et même encouragé en période d’euphorie, mais abhorré en période de crise.

Cela signifie-t-il qu’il n’y a plus de places pour les juniors ? L’heure est clairement au stand-by. Et il est difficile de faire des pronostics pour ces prochains mois. Pour ceux qui ont le sentiment d’avoir été stoppés dans leur élan, il y a toutefois des raisons d’espérer :

1. Le turn-over des candidats reste une réalité, même en période de bear-market .

2. Certains acteurs, même affaiblis par la crise, mettent en place une stratégie de recrutement visant à s’entourer des meilleures ressources du marché lorsque celui-ci est au plus bas de sa forme. L’intérêt est double : anticiper la reprise et, surtout, recruter d’excellents profils aux packages financiers beaucoup moins onéreux. Les boutiques se sont, par exemple, montrées agressives récemment sur le marché.

3. Tous les métiers ne sont pas logés à la même enseigne. Aujourd’hui, l’ensemble des institutions repensent leur stratégie de développement. Les métiers du contrôle et de la gestion des risques sont à l’honneur. En front-office, les métiers de vente sont privilégiés à ceux du trading, de même que les activités de flux (produits vanille) peuvent encore recruter ponctuellement là où l’activité structurée (produits exotiques) a été fortement ralentie. Les banques disposent toujours de desks qui performent et qui nécessitent des ressources.

4. Ce que les recruteurs recherchent encore actuellement, ce sont des profils porteurs de business . D’où leur penchant pour les profils seniors, qui, pourtant, peut se révéler trompeur. Nous sommes souvent en contact avec des jeunes candidats hypermatures qui ont, en peu de temps, réussi à développer leur business de manière très intéressante. Certes, je place encore au compte-gouttes des profils d’un tel acabit. Mais ceux-là ont su apporter des gages malgré leur jeune âge : des contacts, une reconnaissance dans l’entreprise, une bonne connaissance des clients et du secteur, une vue sur les marchés, bref une attitude proactive convaincante.

Certes, l’étau se resserre et les exigences sont de plus en plus pointues. Mais rappelez-vous : votre valeur n’évolue pas en fonction de la physionomie du marché, mais en fonction de votre P&L !

Jérémie Lempkowicz est consultant senior au sein du bureau parisien du cabinet Aston Carter International, en charge de l’activité finance de marchés front-office auprès des banques d’investissement, des brokers, des asset managers et des hedge funds. Aston Carter International est présent dans 16 pays et couvre l’ensemble des principales places financières européennes et asiatiques.

commentaires (47)

Comments
  1. Très bon article!! En effet en tant que jeune diplômé il est très difficile de trouver un emploi, les employeurs sont de plus en plus frileux et font passer un nombre considérable d’entretiens pour un simple stage par exemple… Vivement la fin de la crise!!

  2. Y’a tjrs eu un max d’entretiens, y compris pour un stage. C’etait comme ca avant la crise, et ca le sera encore apres la crise.

  3. @ george : bof ça dépend de la durée du stage , de l’endroit où tu fais le stage , de la mission du stage etc/etc

  4. Le marché parisien est mort, depuis Juillet 2007 ça ne fait que se dégrader surtout pour ceux qui ont le malheur de ne pas sortir d’X, ECP, les mines avec le master El Karoui en poche…

    N’est-ce-pas les chasseurs de têtes? Les RHs, chasseurs ou chasseuses de têtes et les personnes qui sont en postes dans les banques ont tué le marché du travail sur Paris et Londres n’y échappe pas…à cause des français qui exportent cette mentalité à la con comme quoi un élève sortant d’X ou ECP ou El Karoui serait plus doué qu’un type qui s’est déchiré pour valider son bac+5 en maths ou physiques appliquées à l’université Jussieu Paris 6 avec 1 spécialisation en finance de marché (très bon master moins bien coté qu’El Karoui)…

    Attention, je ne crache pas sur les élèves sortant de ces écoles ou masters (cité + haut), je dis seulement qu’il faut arrêter avec cet élitisme qui a montré ses faiblesses. J’ai vu ce que c’était le spread trading et franchement y’a pas besoin de BAC+5 ou 8 ou 10 pour faire ce que font les traders sur les marchés financiers à moins de traiter des produits très exo…

    Je pense qu’on ne donne pas leurs chances à des gens qui ont faim et qui en ont …

  5. Mais qu’apporte cet article!? Que nous apprend il qu’on ne connait pas déja?!
    Trop vague pour en juger l’exactitude et en tirer quoi que ce soit.
    Article inutile

  6. @ James

    Tu as parfaitement raison, entre un diplôme de grandes écoles et un diplôme de bas étages, moi je choisirais le gros diplôme.
    Plus t’es diplômé et plus t’es bon

    ++

  7. Je ne suis pas français mais je voudrais dire que je comprends les recruteurs car il faut que vous sachiez qu’hors de France vos unis et votre système éducatif ont une très mauvaise réputation. Alors il ne faut pas s’étonner que les recruteurs préfèrent ceux des grandes écoles. Les grandes écoles ont 8 fois plus de budget que les Facs et des élèves sélectionnés! Le problème est donc politique: tous les moyens sont donnés aux grandes écoles!!

    Et encore le résultat est moyen: polytechnique, fleuron de l’élitisme version France, n’a été classée que 28ème école mondiale lors du dernier classement du FT (c’est déjà bien mais loin derrière des unis sans concours d’entrée dans d’autre pays) ! Et le classement n’est pas US-UK-centré: les Suisses, Chinois, Indiens, Alemands sont devant vous. Alors avec l’X 28ème je vous laisse imaginer le reste des facs…

  8. @ X

    C’est complétement faux de dire que plus tu es diplômé et plus tu es bon. J’ai vu des gens sans diplôme qui ont commencé au back office et qui sont passé trader au bout de quelques années et je peux t’assurer que même les concepts les plus hardcore ils sont capable de les comprendre…par contre j’ai rencontré des gens qui ont un milliard de diplômes (X, ECP, Mines, PHDs, El Karoui) qui ne sont même pas capable de comprendre des concepts simples…

    La triste réalité c’est que aujourd’hui les diplômes sont devenus un leurre…

    Tu cites “diplômes de bas étages”, serait tu capable d’endurer 5 longues années d’études en mathématiques ou en physiques appliquées à l’université Denis Diderot ou Pierre et Marie Curie? bien entendu livré à soi même dans cette jungle? Je te signale qu’on fait exactement les mêmes programmes que les grandes écoles si ce n’est plus. On a notamment de très bon profs à la fac, des gens de sup éléc, normale sup, même Pagès je l’ai eu en tant que prof…

    Le système est pourri, les gens en banques se recrutent entre eux (même école, même master spécialisée) et malheureusement c’est cette triste réalité qu’on retrouve partout dans les banques…

  9. oui ce sont ces gens là qui ont developpé les modele de pricing de cdo , qui ont decide d ‘investir dedans et perdus des milliards etc/etc mais c’est pas grave ils restent quand meme en place

  10. @James

    Je crois que tu mélanges tout et tu t’emmêles un peu les pinceaux…du piston et du favoritisme yen a tjrs eu et ça touche autant l’industrie que la finance.
    Quand tu recrutes et que tu tombes sur quelqu’un de ton école, ton jugement est forcement affecte en bien ou en mal d’ailleurs

    Pour ce qui est du diplôme, de l’apprentissage…certes c’est perfectible mais il faut bien sélectionner les gens sur quelque chose
    En même temps vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps…il faut forcement un retour sur investissement derrière tout ca…sinon personne ne ferait prepa

    ++

  11. @ X

    Hummm….je suis d’accord sur le fait qu’il y a de la sélection pour intégrer une école d’ingénieur et pour ça il faut passer par la case prépa…
    Mais je voulais que tu saches que le taux de réussite en Deug Sciences de la Matière (2 années d’études en physique fondamentale) est de 30% à l’université Denis Diderot…et en licence la sélection est encore plus rude…

    Franchement, je n’ai aucun respect pour des gens qui sortent d’X, ECP, Mines ou le fameux Master El Karoui et je pense que c’est réciproque vu ton argument “vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps”…

    Qu’on arrête de dire que les gens venant de la FAC sont des glandeurs car c’est complétement faux la preuve je connais des gens qui ont le même profil que le mien qui réussisse très bien (j’ai 2 potes quant, et un pote trader sur les warrants à la SG)…

    De plus dans le classement 2008 des meilleurs univeristés aux monde Paris 6 est classé 42ième (http://www.arwu.org/rank2008/ARWU2008_A(EN).htm)

    Tu as raison du piston y’en a beaucoup surtout dans le secteur de la finance…

    Sache que dans la vie tout le monde n’a pas les mêmes opportunités

  12. @ X

    Une dernière chose, si je reprends ton argument “vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps” ça veut dire que Nicole El Karoui et ses collègues commettent une grave erreur de recruter des étudiants de Paris 6 ayant validé une Maitrise en Mathématiques puisque selon toi ils ne savent qu’un dixième de ce que tu as appris en prépa…

    De qui tu te fout franchement? Tu n’es même pas crédible…c’est bien si tes prédécesseurs ont tourné le système à leur avantage et que aujourd’hui des gens comme toi en profite et que d’autres ne puisse pas en profiter mais la crise financière a levé le voile sur soit disant les dieux de la finance que vous êtes, franchement bravo les élites! Ne t’inquiète surtout pas pour ton avenir, on reprendra les mêmes et on recommencera…

    Sache que dans les pays anglo saxons, c’est la culture du résultat alors qu’en france ça ne changera jamais on recrutera toujours sur les diplômes et sur les origines du candidat (même si certains y parviennent, je parle de ceux qui sortent d’ECP, X ou Mines).

    ++

  13. il faut pas comparer l’incomparable: si l’X est classé 28ieme c’est tout simplement parceque elle ne remplie pas les critères des gars qui ont inventé ce classement: dans le classement il regarde le nombre de filieres (donc déja pour les grosses écoles d’ingé genre X-Mines-Centrale c’est mort, car tu ne trouveras pas par l’enseignement de la philo, medecine et autres…), il regarde le budget, les anciens…
    donc on peut pas vraiment comparer. Peut êtr que s’il compare le département ingénieurie d’oxford ave celui de l’X ou MinesPa, là les classements vont se resserer.

    oui c’est vrai, en prépa tu ingurgite en 2 fois moins de temps: la licence tu peux la passer avec tes connaissances de spé, et la moitié de la maitrise aussi. Si les recrteurs préférent les gdes ecole d ingé c paskil savent que c’est là où se trouvent la majorité des bons éléves.
    ensuite s’il le taux de réussite à diderot est de 30% au deug c’est tous simplement paske les bons élèves ils se sont barrés en prépa.

    je dis pas que la fac c’est nul, je dis juste qu’il faut arreter de dire que les gars de fac sont aussi bons que ceux des ponts ou autres, peut etre quelque uns mais pas +.

  14. Non, le classement se base surtout sur la satisfaction des employeurs ce qui est sans doute le seul critère vraiment valable.

    Je ne dis pas qu’ils sont forcément moins bons, je dis juste que la différence de réputation est si grande que l’on peut comprendre les recruteurs. Mais je suis sûr que dans l’ensemble ils sont meilleurs dans les grandes écoles malgré tout, ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas de gens exceptionnels dans les facs!!

  15. @ YBSOFT

    tu racontes vraiment n’importe quoi…et pour être franc avec toi je perds mon temps à poster ici…

    sache que j’ai partagé les bancs de la fac avec des gens qui ont échoué en prépa, je te l’accorde ils ont plus de facilité que les autres mais ce ne sont pas des stars pour autant, la raison de leurs succès à la fac je pense que c’est en raison dû aux méthodes de travail qu’ils ont développé pendant une année très difficile…sans oublier les connaissances acquises!

    je pense qu’avec une très très bonne prépa tu as le bagage technique équivalent à un niveau licence (3 ans) à l’université Pierre et Marie Curie mais pas plus il ne faut tout de même pas exagérer…

    sache une chose, les gens de la fac sont très débrouillard et ils ont un sacré mental contrairement à des étudiants sortant des meilleurs écoles

    tout est une question de discipline, de beaucoup de travail dans un environnement où tu es livré à toi même (pas de documents durant les examens, des fois pas de TDs tout court avec des cours non remis à jour donc des contenus plus que complexe)

    mon meilleur pote à intégré une école d’ingé en aéro sur toulouse (en avant dernière année) il a majoré ceux des

  16. Au sujet de l’article,
    les seniors n’ont pas evité la crise et face à la crise tout le monde etait juniors…
    (cf les pertes…)

  17. bonjour a tous,

    tout je ne suis pas francais alors excusez moi pour ne pas connaitre entierement le systeme educatif francais. Qui est el karaoui? c est quoi X, la centrale… mais bon ce n est pas le point je peux regarder sur internet. il est vrai que j’ai eu des jeunes collegues francais par le passe qui me demandaient tres rapidement dans la conversation de quelle ecole je venais , ca m a choque les premieres fois. ca avait l air de les aider a caracteriser leur interlocuteur et savoir ou se situer par rapport a lui. mais apres quelques temps ca leur passait

    sinon juste pour dire que j ai trouve que l article n apportait strictement rien. je l ai trouve pretentieux, emprunt d’anglicisme et veut generaliser a partir du situation particuliere: tout se resume dans cette phrase : “En tant que chasseur de têtes, je constate, côté recrutement, une tendance nette du marché à se sénioriser . ”

    je reste d accord sur le point 3, il y a une demande en hausse pour le controle /risque.

  18. oui on a vue ce qu’a donné toute la clique des x et compagnie pendant la crise … c’et pas eux qui sont a la tete des banques françaises et qui ont decide d’investir dans des produits foireux et qui passent des milliards d euro en depreciation?GG

  19. Si le niveau à la fac est mediocre comme vous dites. Pourquoi le DEA d’El Karoui se fait à la fac avec des profs de fac et pas à polytechnique!???
    Je passe le fait que la selection est d’une injustice ecurante ( c un diplome de fac et seulement 5 ou 6 étudiant de la maitrise de l’unversité paris 6 y sont admis pour 80 places!!)

  20. @ James

    On dirait que tu veux te prouver quelque chose…arrête de chercher des niaises aux diplômes de grandes écoles bon sang!

    Je pense que les mecs comme toi de la fac passent beaucoup plus de temps à se comparer aux diplômes de grandes écoles que l’inverse…La réalité c’est qu’on fait une prepa et après on se la coule douce en école avant d’avoir un bon poste…on ne passe pas beaucoup de temps a parler de la fac a vrai dire oO
    Si tu as des pbms avec le système actuel tu devrais en parler aux recruteurs…

    “Les gens de la fac sont très débrouillards…” mais tu vends quoi la???Franchement on n’est pas recruteurs, on s’en tape royalement, et c’est complètement hors sujet alors vas vendre ton CV ailleurs stp

    @ Billy
    Les bêtes de concours ne font pas forcément de bons profs.
    “ecurante” ? va te plaindre toi aussi aux recruteurs, y’en a marre de jeter des pierres gratuitement aux mecs qui ont des diplômes

    ++

  21. @james007

    Je vois que tu as mal pris une mes phrases, alors je vais te la décortiquer histoire que tu comprennes un peu…

    “vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps”

    Tu dis que le cursus fac met à peu prés 5 ans
    Moi je dis qu’en gros une prepa ça met 2.5 ans (après on glande en école)
    Tu dis qu’on acquiert au final des compétences égales, et je crois volontiers !

    —>donc vous prenez en gros 5 ans pour apprendre ce que les mecs en prepa apprennent en 2.5 ans , ça fait en gros la moitié, d’où le “2 fois moins de temps”)

    Alors “de qui je me fous franchement”? Et bien à toi de me le dire lol
    Franchement tu cites ma phrase à 2 reprises donc j’imagine qu’elle t’a choqué…mais je te comprends pas oO. En fin de compte plus je te lis et plus j’ai le sentiment que tu as quelque chose contre les gros diplômés comme nous…et la on peut pas t’aider oO
    Nous perso on s’en tape de ta vie…tu fais ce que tu veux ça nous regarde pas…et c’est pas notre faute si les recruteurs n’aiment pas la fac…

    @++

  22. @ X

    tu dois être un grand comique IoI … je pense que tu as du mal à comprendre ce que j’ai pu écrire auparavant

    ta phrase “vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps” met en exergue une chose:: tu es très prétentieux…

    n’oublie pas que le Master 2 El Karoui est à la fac et que tous les profs sont de la fac…et que Nicole (pour la citer) recrute des élèves ayant acquis un Master 1 en mathématiques, probabilités (avec mention très bien) certes elle n’en recrute pas beaucoup mais certains parviennent à s’inscrire malgré le nombre de postulant… donc si toi en prépa tu en apprend plus que les élèves de la fac ça veut dire que l’élève qui a eut mention très bien à son Master 1 et qui est admis au Master 2 El Karoui est très faible à ce moment là (si on suit ta logique)…

    sache que je n’ai rien contre les élèves sortant de l’X, ECP, Master 2 El Karoui j’ai travaillé durant mon stage à la SG avec un X et un ECP et je suis même devenu pote avec l’ECP…

    j’ai une dent contre le système en place et malheureusement je perds mon temps car ça ne changera rien…

    bonne journée à toi sans rancune

    ++

  23. “vous prenez des années a apprendre ce que les gens qui font prepa ingurgitent en 2 fois moins de temps”

    Je pensais pas faire le comique avec une phrase comme ça, ni même paraitre prétentieux avec une phrase du style x=y/2 &&…c’est du français ni plus ni moins, je ne me fous pas de toi, et je ne parle pas de “très faible” comme tu le dis dans ton dernier post

    Bref bref j’ai un peu l’impression de parler a un mur qui n’écoute pas ce que je lui dis, donc on va en rester la je pense. Tu es tellement sur la défensive que tu n’écoutes pas ce qu’on te dit. C’est vraiment triste pour toi…moi je dirais que tu es atteint du syndrome “fac”, tu as un complexe ça crève les yeux et on peut pas t’aider la dessus…

    Sans rancune evidemment

  24. Bah c’est fait sur des gamins de 15 ans? Si on prend les futurs entrants en fac en compte c’est évident qu’on score peut pas cartonner : /
    Il faut un classement sans boulets !

    +

  25. @ X

    c’est marrant comme tu déformes mes propos IoI et franchement tu tires des conclusions trop hâtives alors qu’on ne se connait même pas…

    je tiens à te rassurer, je ne suis ni complexé, ni frustré parce que j’ai fais mes études à la fac, je sais d’où je viens et je sais très exactement où je veux aller, oui j’ai la rage et une soif de réussir (je veux ma part du gâteau IoI)…j’aurais préféré que tu rebondisses suite à mon dernier post mais au lieu de ça tu choisi la facilité en m’attaquant une nouvelle fois avec des critiques “infondées” …

    merci à l’équipe efinancial (c’est pas cool!) d’avoir censuré mon précédent post, va falloir que je retape tout…

    ++

  26. @ Z

    je t’invite à me relire depuis le début car il y a de l’incompréhension de ta part…je n’ai jamais critiqué les grandes écoles, perso je n’ai pas que ça à faire et je n’ai rien à gagner je suis conscient de la réalité du marché oui en France plus qu’ailleurs on ne recrute que sur les diplômes donc oui quelqu’un qui sort d’X ou ECP ou … a plus de chance de réussir dans le monde professionnel après il y’a toujours des contres exemples…je voudrais que les gens comprennent une chose essentielle : on peut être bon voire même très bon et le fait de sortir d’X, ECP, Les Mines, Paris 6, Paris 7, M2 El Karoui, M2 Laure Ellie, LES, Cambridge, Oxford,…ce n’est pas le plus important sauf peut être pour les recruteurs, rhs, chasseurs de têtes…je pense qu’avant tout c’est à l’homme (l’être humain) d’être bon, doué dans son domaine le reste vient avec…un métier ça s’apprend sur le tas et pas sur les bancs de la fac ou dans ton cas en école d’ingénieur…

    oui le système en place ne fait que favoriser les mêmes personnes, que veux tu que j’y fasse et même si je le criais sur les toits ça ne changerais pas grand chose c’est une mentalité typiquement française (c’est bien ancrée)…

  27. @ Z

    lorsque je dis que les élèves des facs sont plus débrouillard c’est juste une constatation car j’ai fais la fac et je ne cherche en aucun cas à vendre mon CV ou me vendre tout court…

    en france il y a de la diversité mais de la diversité avec des gens de la même école et parfois on aimerait de la diversité tout court!

    encore une petite frappe IoI…non mais sérieux un peu de respect!

    bravo les élites!

    ++

  28. Bravo le loozer frustre

  29. @ Saverio

    No comment…
    De toute façon il n’y a que la vérité qui blaisse hein ?….
    Ne t’inquiète pas pour moi, je fais du stat arb sur amsterdam et perso je n’ai rien à envier aux élèves des grandes écoles !!! De toute façon ne t’inquiète pas pour ton avenir, on reprendra les mêmes et on recommencera…

    Courage!

    ++

  30. la france ne changera pas car elle est cultivée par la culture du jacobinisme et de l’élitisme “ecole de commerce/ingé”!

    les drh français évolueront de manière globale qud ils arrêteront de recruter en fonction du diplôme et discriminer à l’embauche en raison de critères de débile!! continuons ainsi…

  31. @James

    Et c’est justement pour ca que tu postes 40 fois sur efinancial careers…

    cqfd

    bye bye le blairo

  32. Salut tous,

    Je suis un diplômé de Paris 6 ( pas El-Karoui ) ayant réussi à me faire embaucher comme Quant, mais évidement pas à Paris.

    James n’a pas tort dans ses jugements : sur Paris il est impossible de trouver un poste de Quant pour un mec de la fac. Tout ce qu’on me
    proposait était des postes d’IT ! (dont l’auteur de cette article qui avait essayé de me placer comme IT dans un HF parisien l’été dernier ! heureusement j’ai trouvé mieux).

    Pour le débat “en prépa on fait 5 ans de fac en 2 ans”, j’ai quelques petites choses à dire :

    Personne en prépa ne fait de théorie de la mesure et intégration (niveau licence 3)

    Et donc de vrai cours de proba (niveau licence 3 et Master 1)

    Personne en prépa ne fait de vrai cour d’analyse fonctionnelle (distribution, espace de sobolev, …) (niveau Master 1)

    Et donc de l’analyse des EDP (niveau Master 1)

    Vous me direz : “on en fait en école”. C’est vrai et encore heureux !
    Mais en école vous ne bossez (pour la plupart) presque plus.

    Bonne chance à tous.
    Cette crise est dur pour tout le monde.
    Et n’est de la faute d’aucun junior, de fac ou d’école.

    Un seul conseil : Quittez Paris !

  33. @ Saverio

    No comment…
    Inutile de t’énerver ou de prendre la mouche! Bravo tu sais bien compter (40 fois non mais si tu veux allons y pour 1000 fois spèce de bouffon), de toute façon je n’ai pas besoin de me justifier auprès d’un imbécile comme toi…

    Hey , today it is a day off for me !!! Jealousy is not a good thing!

    Good luck with your dear friends from the same school!

    Take care!

    Peace!

    BYE SPECE DE ZGEG

  34. C’est clair qu’il a l’air sacrement frustre le pauvre !!!

  35. Franchement pourquoi serais je frustré ? Parce que je suis en recherche algorithmique à Amsterdam? Vous me faites bien rire en tout cas avec vos faux arguments à la con, “le pauvre il est frustré…” on dirait des puceaux de la vie qui n’ont que ça à la bouche car tout ce que j’ai pu poster ici ce n’est que la réalité et que parmi vous beaucoup sont blessé dans leurs égos…

    Ma boite se porte bien voire même très bien, les saen options, Imc, optiver sont derrière nous…

    Ne vous inquiétez pas les élites (français de souche), une fois la crise passé on reprendra les mêmes et on recommencera…

    Allez adieux

    Peace and longevity!

    BYE BYE …

  36. “Jealousy is not a good thing! ” et c’est justement pour ça que tu te plains sur Efinancial careers (relis tous tes posts…)

    Essaye de suivre tes propres conseils, ca sera un bon départ

    ++ le frustre

  37. @Youssef

    Viens a l’X et tu verras qu’on bosse encore en école :D
    Vous parlez beaucoup et vous posez beaucoup de questions sur le systeme actuel. Moi je vous propose de garder toutes ces petites questions et de les poser en entretien aux RH…

    Et oui c’est une chose de pousser des coup de gueule a la James, encore faut il s’adresser aux bonnes personnes—->les RH
    Et ouai James tu te trompes de cible…tu en veux a toute la terre &&

    Peace

  38. @ X

    je ne sais pas qui tu es, mais franchement bravo enfin quelqu’un qui relève le niveau de ses collègues dans la conversation…car les “blairo”, “frustré” ça devenait redondant…

    @ bono

    encore une grande gueule qui ne comprend rien à la langue française tu me fais bien rire en tout cas RESPECT…relis moi et tu verras que je n’ai jamais critiqué les élèves des grandes écoles, je tenais à donner mon opinion sur le recrutement en france que je trouve complètement biaisé…mais vu ta répartie à 2 cent, je ne peux malheureusement rien faire pour toi et si ça t’amuse de m’insulter et de me manquer de respect ça montre que tu es un faible…

    pas de temps à perdre bon courage à tous espérons que les mentalités évoluent en france une fois pour toute et que prenne fin cet apartheid contemporain…

    sans rancune!!!

    ++

  39. comment les mentalités peuvent évoluer alors que les hauts cadres des banques françaises isssus des ‘meilleurs ecoles’ ont perdu des milliards dans des produits super sophistiqués developés par…des gens issus des mêmes écoles ! super les modeles !

  40. Cette analyse du consultant d’Aston Carter n’est que le triste reflet de la réalité…la finance de marché va devenir progressivement un secteur ultra bouché, donc pas la peine de tergiverser sur qui sort de telle ou telle école, il n’y a quasiment pas d’offres, pour énormément de demandeurs.

    Soit on licencie à tour de bras (on prévoit 200 000 destructions de postes aux US cette année dans la finance) soit on gèle les recrutements…alors comment tirer son épingle du jeu? Les spécialistes du recrutement eux-mêmes ne le savent pas! Peut-être que les pots-de-vin vont revenir à la mode…

  41. L’argument qui consiste à dire : regardez les élites qui ont perdu des milliards, finalement ils ne sont pas si fort que ça.. est une preuve de mauvaise foi certaine car on ne sait absolument pas si les autres auraient fait mieux s’ils étaient aux commandes (je ne vous livre pas mon avis sur la question mais je crois que vous le devinez quel est-il).

    En revanche, le système français qui favorise la cooptation entre étudiants de grandes écoles a des limites. Il crée de la frustration chez les autres (en gros, les cursus fac), qui n’appartiennent pas à ce monde. La route est tellement plus difficile pour eux, et même quand ils y arrivent (souvent par des chemins détournés…) ils ne seront jamais considérés comme les égaux de ceux qui sortent des grandes écoles. Ces derniers ont l’air de penser : ce mec n’a pas fait de prépa et n’a pas fait de calcul stochastique, il est forcément moins bon que nous autres. Cela occasionne de la frustration (et on la sent très palpable sur ce forum…) et un besoin de reconnaissance qui peut amener à de graves conséquences : cf Kerviel.

  42. Alors je m’adresse aux deux clans.

    Aux faqueux : oui, pour un recruteur il est plus “simple” d’aller recruter chez les grandes écoles, surtout quand lui même vient de ce moule. La raison est toute simple, elle est statistique. Les meilleurs profils et potentiels se dirigent statistiquement vers ces filières élitistes :ce n’est pas parce qu’ils ont fait une prépa qui est dure ou pour ce qu’ils ont / n’ont pas appris. Que vous le vouliez ou non, ces gens là ont statistiquement un potentiel plus élevé que les fac. Beaucoup d’entre vous ne seront pas d’accord avec cette assertion statistique et je le conçois. et donc c’est un pari conservateur et peu risqué que de recruter dans ce moule.

    En revanche, et là je m’adresse aux diplômés des grandes écoles, comme le dit le dicton, les statistiques c’est comme les maillots de bains, ça donne une idée mais ça cache l’essentiel. Ce n’est pas parce que quelqu’un a fait un cursus universitaire qu’il est forcément moins bon. La vie est une histoire de choix, et malheureusement en France on paye pour les choix qui sont fait à l’adolescence (vers 16 ans, en 2de quand il s’agit déjà de faire une 1ère S ou pas …) …

  43. Primo, tout le monde à cet âge là n’a pas le même accès à l’information. Un fils d’ouvrier qui habite en banlieue est moins conditionné qu’un fils de CSP+ qui est conditionné à faire une grande école car tout le monde dans son entourage le pousse à le faire.

    Secundo, en se basant même sur le fait que cette inégalité n’existe pas. il est concevable que quelqu’un qui est très bon et qui aurait pu réussir en prépa n’ait pas fait le choix de sacrifier deux de ses plus belles années et plutôt d’avoir un régime qui lui convient, où il est plus responsabilisé dans ces études. Cette personne doit-elle payer toute sa vie, toute sa carrière pour un tel choix ?

    Dans la jungle qu’est une fac, j’ai beaucoup de respect pour ceux qui tracent leur route en 5 ans sans échouer aucune année, surtout quand ils viennent d’un milieu peu nanti qu’ils ont été obligés de bosser à côté pendant leurs études quand les fils de CSP+ se la coulaient douce en soirée d’écoles. A mon sens, ces profils là qui se sont démenés pour y arriver sont à bien des égards nettement plus intéressants que les profils qui sortent du même moule monocorde des grandes écoles.

  44. Quant au potentiel d’une personne, qu’on assure en recrutant DE FACTO dans les grandes écoles, il y a les entretiens, les stages et les périodes d’essais qui permettent de le jauger. Mais encore faut-il à ces anciens élèves de grandes écoles désormais recruteurs se départir de ce complexe de supériorité pour pouvoir réaliser que certaines personnes qui ne viennent pas de leur moule peuvent être aussi bon voire meilleurs qu’eux. Malheureusement ce n’est pas le cas.

    Cela va sans dire que tout métier s’apprend avec un minimum de bagage et de bon sens. Il n’y a guère que les exos qui seraient le domaine privilégié des matheux (trading, structuration, quants). Croyez-moi, à part sur ces postes là, il n’est pas nécessaire d’être calé en calcul stochastique pour réussir et être bon dans TOUS les métiers de la finance de marché (y compris le trading de produits dérivés de flux…) Je ne dis pas que ça n’aide pas pour faire un bon trader options, mais je dis que ce n’est pas une condition nécessaire. Une bonne approche des sensibilités, un sens affiné des ordres de grandeurs et avoir une culture marché détachée des modèles mathématiques peuvent aussi beaucoup aider…

  45. J’avais une question pour l’auteur de l’article qui au passage est très bien. Vous dites “Les banques disposent toujours de desks qui performent et qui nécessitent des ressources.” Pourriez-vous svp être plus précis sur ce point? Quels sont les secteurs dans la finance qui, selon vous, seront amenés à être performant assez rapidement pour décloisonner l’embauche des juniors en finance?
    Merci

  46. Ce qui est dommage dans votre “analyse” Fac vs Prepa c’est qu’à aucun moment vous ne parlez des gens comme moi qui sont… docteurs.

    Je n’arrive meme pas a passer un petit entretien dans une des banques du marché français… Ma formation doit être vraiment pourrie ;)

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici