☰ Menu eFinancialCareers

Landwell part en campagne

A l’image d’un secteur très dynamique, Landwell veut attirer de nombreux fiscalistes et avocats d’affaires dans ses rangs. Un projet (trop ?) ambitieux au regard d’un marché franchement tendu.

Il ne s’agit pas là d’une petite manceuvre. Landwell, cabinets d’avocats d’affaires correspondant de PWC, annonce 100 postes à pourvoir, soit +15% de ses effectifs, dans les 18 mois à venir, avec un objectif de croissance de son activité de 10% en 2007.

80% des offres se concentrent autour du métier d’avocat fiscaliste dont 1/3 en fiscalité patrimoniale internationale, précise Jean-Baptiste Lebelle, responsable recrutement de Landwell. Les 20% restant concernent les avocats d’affaires, essentiellement en M&A, private equity et droit des sociétés dont la banque/finance .

Landwell vise aussi bien les jeunes diplômés que les professionnels avec 4 à 7 ans d’expérience. Pourtant, sur ces positions plus seniors notamment, la tâche ne s’annonce pas aisée.

Un marché tendu

Après le passage à vide des années post-Enron (2002 à 2004), le marché est redevenu très actif et assez tendu depuis début 2006. Il s’agit aujourd’hui pour les big four de reformer leurs troupes, partis notamment en cabinet , nous explique Anne-Cécile Nègre, consultante chez equiteam, cabinet de recrutement spécialisé sur les fonctions juridiques et fiscales.

Landwell est sans doute l’un des premiers à s’être réorganisé. Mais pour les autres big four, ça repart aussi et il y a de gros besoins , poursuit la consultante.

Les profils fiscalistes mais aussi les avocats en M&A, les spécialistes en financement (d’acquisitions , LBO…) ou encore en marchés de capitaux dont equity et surtout dérivés sont très recherchés. Et les manques sont criants. A tel point que l’on fait aujourd’hui de plus en plus appel aux chasseurs pour les juniors, selon equiteam.

Les rémunérations grimpent

Reste que les cabinets et les banques conservent cette image d’employeurs généreux. Face à cette âpre concurrence, les big four compensent donc de plus en plus avec d’importants bonus.

Chez Landwell, un avocat débutant gagne 45.000 euros/an en BNC (bénéfice non commercial). Hors bonus, évidemment ! A bon entendeur…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici