☰ Menu eFinancialCareers

Allez-vous bientôt regretter de travailler chez SocGen ?

Tout comme Bank of America (Merrill Lynch) et Morgan Stanley, SocGen vit une période difficile. Ainsi, la semaine dernière, la banque française a annoncé une dépréciation avant impôts de 395 millions d’euros sur les obligations du gouvernement grec et a déclaré que son objectif de résultat pour 2012 serait difficile à atteindre . Sans même parler de cette information apparemment erronée publiée dans le Daily Mail (et qui, depuis, a été retirée du site) qui suggérait que le gouvernement français était en train de préparer un plan de sauvetage.

Société Générale n’a d’ailleurs pas tardé à réagir. Ce matin, elle dément catégoriquement les allégations totalement fausses et irresponsables faites par le Daily Mail insinuant des discussions avec le gouvernement français concernant la situation de la banque (La Tribune.fr).

Un argument qui plaide en sa faveur

D’un autre côté, la banque de financement et d’investissement SocGen se porte plutôt bien. Tandis que d’autres banques d’investissement ont littéralement sombré, ses revenus ont augmenté de 6,5 % au premier semestre 2011 par rapport au premier semestre 2010. Cela est en partie dû à la cession d’actifs existants, mais aussi à l’activité Global Markets qui a vu ses revenus augmenter de 5,6 % (alors même que Goldman Sachs enregistrait une baisse de 25 %).

Dirk Hoffman Becking, analyste chez Bernstein Research, indique que les préoccupations au sujet de la banque sont exagérées, le besoin en liquidités chez la Société Générale étant même susceptible d’être sensiblement moins important que dans les autres banques . Et pour étayer ses propos, il rappelle que la banque a augmenté son niveau de trésorerie de 23 milliards d’euros et son portefeuille disponible à la vente de 16 milliards d’euros depuis la fin de 2010 pour justement stimuler sa marge de liquidités.

commentaires (2)

Comments
  1. Ce n’est pas pour les “Socgeniens” qu’il faut se faire du souci… Ce ne sont pas les plus mal lotis.

  2. The Mail Public Apology: Mail on Sunday article on Societe Generale

    “In an article that appeared in the print edition and online version of the Mail on Sunday on 7 August 2011, it was suggested that according to Mail on Sunday sources Société Générale, one of Europe’s largest banks, was in a ‘perilous’ state and possibly on the ‘brink of disaster’.
    We now accept that this was not true and we unreservedly apologise to Société Générale for any embarrassment caused.”
    à bon entendeur, salut
    D.B.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici