☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : « Etes-vous fait pour le trading sur options ? »

Georges Castel : « Je l’ai fait 15 ans et c’est un job génial et qui peut rapporter beaucoup si l’on est bon, au long cours !  »

Georges Castel : « Je l’ai fait 15 ans et c’est un job génial et qui peut rapporter beaucoup si l’on est bon, au long cours ! »

Vous êtes un jeune diplômé ou un professionnel de la finance désireux de devenir trader sur option dans une banque d’investissement ou pour compte-propre ? Encore faut-il savoir si vous êtes fait pour ce métier et si votre profil correspond à la réalité du terrain.

Pour le savoir, nous avons interviewé George Castel, lui-même ancien trader sur options, directeur des Etudes Paris ESLSCA Business School et directeur fondateur du Pôle TRADING ESLSCA, qui intervenait sur ce thème lors du dernier Salon du Trading le mois dernier à Paris.

En tant qu’ancien trader sur options, pouvez-vous nous décrire les caractéristiques du trading sur options, et les qualités requises par ce métier ?

Le trading sur options exige une grande maîtrise de soi, une capacité de travail très importante (dur à la tâche), à la fois des qualités de sprinter (capacité à faire vite des opérations complexes et nombreuses) et un coureur de fond (puisque vous gérez vos deltas, gammas, thétas, végas 24 h sur 24 notamment sur les options FX.) dès que vous avez un book options (notamment en OTC et particulièrement sur le FX), vous êtes en permanence en position. Vous quittez votre book le vendredi soir tard, et vous le retrouvez le lundi matin tôt, avec toutes ces grecques complètement modifiées.

Tout bouge en même temps (et non pas comme dans les livres où on vous isole des paramètres un par un) toutes choses égales par ailleurs : la volatilité, le spot, le temps qui passe (effet théta mais aussi bleed factor sur l’érosion de la position face au passage du temps), la position même (les deltas), les sauts de gammas (accélération), etc…. Vous ne pouvez en aucun cas gérer un book d’options comme un book de spot, de futures ou de swaps, en d’autres termes un book de Delta One.

Egalement nécessaire : une bonne connaissance du sous-jacent de son book d’options (actions, indices, matières premières agricoles (soft commodities) ou énergétiques (hard commodities,) Forex FX, Taux, Obligations principalement. Car ainsi vous n’avez pas une vision de votre book comme exclusivement mathématique.

Une bonne connaissance de l’analyse technique et de l’analyse fondamentale vous permettront de mieux appréhender les différents seuils ce barrières activantes, désactivantes, digitales, One touch, No Touch triggers ainsi que les prix d’exercice Strike Price à atteindre pour un acheteur ou pas pour un vendeur d’options.

Un sens aigu de l’organisation, de la chronologie complèteront le tableau des qualités requises. Pour finir, je rajouterai une capacité exceptionnelle à la résilience, en d’autres termes, avoir une aptitude à rebondir dans tout type de situation et gérer les situations de crise avec un grand sang-froid. Bon courage !

Je l’ai fait 15 ans et c’est un job génial et qui peut rapporter beaucoup si l’on est bon, au long cours !

Quels sont les besoins au sein des banques ?

Toujours des besoins nombreux, en Asie notamment, comme sales pour les fonds et les corporate qui se doivent de gérer des risques financiers toujours présents dans un environnement volatile. Le prop’ trading est moins demandé en banque, mais ces besoins sont reportés sur les fonds qui prennent les risques que les banques ne peuvent plus prendre (ou plutôt moins prendre).

A quels niveaux de rémunération peut aspirer un trader sur options ?

De 60 K euros à plus d’un million (voire des multiples de millions plus pour les stars). Un bon senior sera à 300/400 K euros. On peut l’être en 3/4 ans.

Quels sont les profils de candidats les plus aptes à exercer cette profession ?

Les moutons à 5 pattes à la fois techniques, résistants, travailleurs (60 h par semaine minimum), disposant d’un mental d’acier, toujours un esprit vainqueur sans tomber dans l’arrogance et tout ceci au long cours. Fiabilité, Loyauté, Intégrité intellectuelle, Implication forte.

Donc a priori les meilleurs Ingénieurs et/ou Ecoles de commerce (et qui le restent ! qui ne se reposent pas sur leurs lauriers, notion importante) avec un Bon Master de Finance à la clé comme par exemple le Pôle TRADING ESLSCA ! Mais il y en d’autres !

Ce qui compte avant tout c’est la Personne très ambitieuse, travailleuse et néanmoins Honnête et Droite. Ce n’est pas incompatible. La Compliance est là pour vérifier et déceler les apprentis fraudeurs et voyous financiers. Qu’on se le dise. On a changé d’époque. Plus de Cow-Boys, et c’est tant mieux !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici