☰ Menu eFinancialCareers

Vivre dangereusement : journal d’un spécialiste ABS* (16e épisode)

L’épisode au cours duquel M. ABS voit ses amis se faire remercier un par un.

La semaine dernière fut la semaine des cartons.
J’ai déjeuné avec un ami qui travaillait chez Merrill Lynch depuis quelques années. Son moral est plutôt bas depuis qu’il a appris qu’il y aurait des suppressions d’emplois à son étage. Au moins c’est sa direction qui l’a informé, pas la presse. Le top management est souvent enthousiaste à l’idée de divulguer de telles nouvelles à la presse, espérant que cela aura un effet positif sur les cours de leurs actions chahutées. Informer ceux qui vont être licenciés passe souvent au second plan. Or être mis au courant de son licenciement avant que la presse ne divulgue l’information fait toute la différence pour les employés concernés.

On lui a dit qu’il pourrait être épargné, mais au cas où, il prévoit déjà de ranger toutes ses affaires dans un seul carton. Cela semble difficile de faire tenir plusieurs années d’une vie professionnelle dans la même société à l’intérieur d’une seule boîte, mais il ne reviendra pas sur sa décision. Il explique que s’il part, il n’a aucune chance de trouver du travail dans le même secteur, aussi n’a-t-il rien besoin de prendre avec lui.

J’admire sa décision, il est difficile de tourner le dos à son passé ainsi. Contrairement à lui, l’assistante de mon équipe m’a envoyé une quinzaine de boîtes en carton après que mon patron se fasse virer et moi avec. La moitié d’entre elles étaient pleines de livres que je gardais au travail car je vivais alors dans un appartement étroit. Les autres étaient remplis à ras bord de paperasses diverses (recommandations de vente, avis financiers, etc.). Je les ai depuis tous jetés à la poubelle. Sauf un carton qui me sert de cale-porte.

Mon ami de chez Merrill a des mots sévères à l’égard de ses anciens collègues de l’équipe CDO qui se sont fait licencier quelques mois plus tôt. Lui a travaillé dans une agence de notation et, selon lui, aucun des analystes spécialisés dans les RMBS, CMBS, ABCP** n’était capable de comprendre la méthodologie de leurs collègues CDO. Ce qui explique en grande partie l’état actuel du marché. J’espère que mon ami ne sera pas licencié : il a deux enfants et un important crédit immobilier.
Citibank a annoncé plus de pertes et des licenciements à venir. Bientôt, je ne connaîtrai plus personne là-bas. J’avais bien de bons copains dans l’équipe CDO, mais ils sont partis depuis longtemps maintenant.

Le plan du gouvernement d’injecter 50 milliards de livres de liquidités à travers la BoE (Bank of England) est bienvenu. C’est dommage qu’il n’ait pas été effectif plus tôt : peut-être qu’Alistair Darling, le ministre des Finances, était simplement trop occupé à taxer toujours plus les pauvres. Sévèrement critiqué, le gouvernement pourrait maintenant avoir besoin du soutien de la cohorte de banquiers sans emploi. Subventionner les boîtes en carton pourrait être un bon début.

* Asset-Backed Security : dans le cadre d’opérations de titrisation, titres émis par le véhicule ad hoc afin de lui permettre d’acheter des actifs, comme des stocks ou des créances clients, auxquels ils sont donc adossés.

** Residential Mortgage Backed Securities, Commercial mortgage-backed securities : titrisations de crédits hypothécaires résidentiels et commerciaux. Asset-backed commercial paper : billet de trésorerie adossé à des créances titrisées.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici