☰ Menu eFinancialCareers

Vivre dangereusement : journal d’un spécialiste ABS (13e épisode)

L’épisode au cours duquel M. ABS* comprend le bonheur d’être licencié si vous êtes jeune, libre et célibataire, et venez de toucher un bonus garanti.

L’autre jour, j’ai bu quelques verres avec l’un de mes anciens collègues qui a quitté l’an dernier la banque en échange d’un bonus garanti. Ce dernier vient justement de lui être payé mais, malheureusement pour lui (ou pas), il n’a plus de travail.

Lui et toute son équipe ont été congédiés par leur nouvel employeur mais, à la différence de ses collègues, il dispose d’un filet de sécurité avec la garantie d’un paiement en attendant que les choses rentrent dans la normale. Il y a un an de cela, je me souviens qu’il m’avait demandé si je pensais qu’il avait fait le bon choix d’opter pour un bonus garanti plutôt que d’être payé un tiers de plus. Au mois d’août, j’imagine qu’il ne devait plus trop se poser de questions…

En tant que spécialiste CDO, il sait que son marché est bel et bien mort et qu’il ne risque pas de ressusciter de sitôt. Il subsiste bien quelques opportunités, mais elles sont toutes temporaires, personne ne souhaitant recruter un type des CDO pour une période indéterminée.
Cela ne semble pas le perturber plus que ça. À la place, son bonus garanti en poche, il s’est donné 3 semaines pour organiser un congé sabbatique de 6 à 12 mois pendant lequel il ferait le tour du monde, commençant par l’hémisphère sud et revenant par l’hémisphère nord au retour de l’été. Je le soupçonne d’avoir vu Endless Summer, un film culte sur le surf, à moins qu’il ne se soit découvert un destin d’oiseau migrateur.

Il est célibataire, n’est pas propriétaire, et prend un malin plaisir à me dire qu’une fois qu’il aura quitté sa piaule – qu’il loue – il lui restera assez pour tenir entre 7 et 20 ans, selon son degré d’extravagance… et probablement jusqu’à sa mort s’il retourne vivre chez ses parents.
Je dois dire que je l’envie, non pas pour la perspective de moisir chez ses parents, mais d’être capable de faire une vraie pause. Prendre une année sabbatique est l’un des conseils que j’ai reçus d’un lecteur d’eFinancialCareers la semaine où je me suis fait virer, et cela m’a fait réfléchir un instant, jusqu’à ce que je pense à ma famille et mon crédit immobilier.

Je n’ai pas entendu parler d’autres spécialistes ABS faisant de l’intérim comme moi, mais il semblerait que pas mal de spécialistes CDO s’y soient mis. J’ai entendu parler d’un nom très connu qui, après s’être fait licencier, a été réembauché deux semaines plus tard par sa banque en contrat temporaire pour mettre sur pied une structure complexe. Cela est ingénieux de sa part : il a visiblement dû insérer de fortes clauses de confidentialité car sa banque ne voulait pas qu’il y ait de fuites sur le marché.

Je me suis récemment rendu à deux entretiens pour un pseudo-CDI. Avant d’y aller, je me suis renseigné sur le nombre de personnes qu’ils avaient embauchées cette année, tout en m’assurant qu’ils l’avaient bien fait. J’ai demandé confirmation à l’entretien. Depuis, on m’a dit qu’il n’en était rien. Quelle perte de temps !

* Asset-Backed Security : dans le cadre d’opérations de titrisation, titres émis par le véhicule ad hoc afin de lui permettre d’acheter des actifs, comme des stocks ou des créances clients, auxquels ils sont donc adossés.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici