☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un directeur des ressources humaines dans une banque d’investissement de premier plan ?

Un panel de chasseurs de têtes spécialisés donnent leur avis sur le package typique payé à Londres: directeur des ressources humaines dans une banque d’investissement de premier plan, le salaire pouvant dépasser 360 000 €, + bonus jusqu’à 100% du salaire ou plus.

Dans le secteur en constante transformation de la banque d’investissement, peu de fonctions ont connu de changements aussi radicaux que celles connues aujourd’hui sous le nom de ressources humaines.

Dans les années 1970 et 1980, les banques avaient, à la place des DRH, des départements du personnel: ils étaient perçus comme ennuyeux et accessoires et cantonné essentiellement à une fonction support; ils sont désormais considérés comme aussi démodés que les pantalons à pattes d’éléphant oranges et le disco.

Stephanie Staton, directeur général adjoint chez Redwood Search, explique: “Aujourd’hui, les responsables RH ont beaucoup d’influence – notamment dans les banques d’investissement, mais aussi dans les banques de réseaux et commerciales. Ils font partie des décideurs de l’entreprise, et sont par conséquent bien rémunérés.”

Il est surprenant de constater que les banques d’investissement aient mis si longtemps à comprendre ce que l’on savait déjà dans l’industrie et dans d’autres organisations – une activité est performante si les gens qui y travaillent le sont aussi.

Le rôle des DRH ne se limite pas à trouver et à retenir les meilleurs éléments de l’entreprise – dans les banques d’investissement, ils doivent aussi savoir éteindre les crises, apaiser les conflits au sein du personnel, et être parfaitement au fait de toutes les questions juridiques et des problématiques de recrutement.

Ainsi, un bon DRH doit posséder un savoir quasi-encyclopédique en droit du travail, bien connaître la stratégie de la banque – dans l’idéal, avoir contribué à l’élaboration de cette stratégie – être diplomate, et connaître ce que font les concurrents.

Mme Staton explique: “Les DRH sont des hommes d’affaires; ils doivent avoir un fort pouvoir d’influence, être des stratèges capables de diriger une équipe: ils sont avant tout des décideurs.”

Bien sûr, ils ont aussi leurs fonctions quotidiennes, plus routinières.

“Le DRH est directement impliqué dans le processus de “reconstruction” de la fonction ressources humaines: il peut modifier la structure des coûts et prendre l’initiative d’externaliser certaines activités et il a un rôle capital dans la mise en place des programmes de performances qui ont de fortes répercussions sur le personnel,” explique Lynette Eastman, Directeur non-exécutif chez Alexander Mann Solutions.

Même si on leur demande peut-être beaucoup, les meilleurs DRH en banques d’investissement sont bien rémunérés – en partie parce qu’ils sont peu nombreux à être compétents et aussi surtout parce que les banques veulent les meilleurs et qu’elles sont prêtes à payer pour les avoir.

D’après Mme Staton, le salaire de base normal en banques d’investissement pour un DRH se situe entre 360 000 € et 500 000 €, avec des bonus pouvant représenter jusqu’à 100% du salaire; cependant, pour les quelques individus travaillant dans des entreprises prestigieuses, avec des responsabilités à l’échelle mondiale, le package peut se monter au total jusqu’à plus de 1 million €.

En général, les banques de détail et commerciales rémunèrent moins bien leurs DRH. D’après Mme Eastman, pour un poste européen ou à l’echelle mondiale, le salaire de base normal est de 290 000 €, avec – également – des bonus se montant jusqu’à 100%.

Quel est le profil des DRH en général ?

La réponse est: toutes sortes de profils. Chris Lowney, ancien DRH chez JP Morgan en Europe, est connu pour son passé de Jésuite; cependant, la vocation religieuse n’est pas la norme.

D’après Mme Eastman, le DRH typique à Londres est membre de l’ Institute of Personnel and Development , il peut avoir commencé sa carrière dans le monde de l’entreprise grâce aux formations dédiées aux jeunes diplômés des sociétés telles que Ford, Grand Met, Kingfisher, ou Marks & Spencer, avant de rejoindre le secteur financier.

Cependant, pour la plupart des DRH en banque d’investissement, dont la tranche d’âge se situe actuellement entre 40 et 60 ans, avoir une formation universitaire n’est pas un prérequis: beaucoup ont commencé leur carrière dans l’armée ou à un poste quelconque en banque d’investissement, avant de découvrir le potentiel des RH et de rejoindre cette fonction.

D’après les chasseurs de têtes, il y a une forte demande pour plus d’hommes. Les départements du personnel ont toujours été considérés comme réservés aux femmes – mais, comme les RH sont de plus en plus centrales dans tout le secteur de la banque d’investissement, les choses changent.

Mme Staton indique: “Les hommes commencent seulement à s’intéresser aux opportunités de carrière – et de rémunération – au sein des RH: celles-ci sont de plus en plus perçues comme une carrière intéressante et rémunératrice.”

Chiffres et commentaires de Redwood Search et Alexander Mann Solutions.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici