☰ Menu eFinancialCareers

NATIXIS : 600 à 700 postes menacés ?

Alors que le nouvel établissement financier, né de la fusion entre Natexis et Ixis, amorce un marathon social de quatre ans, un cabinet indépendant vient jeter de l’huile sur le feu en estimant à 600 voire 700 le nombre de postes en danger.

Les réunions du comité central d’entreprise s’enchaînent depuis la cotation de l’action, qui a rencontré un fort succès. Un accord relatif à la mobilité et à l’accompagnement de l’évolution de l’emploi se négocie actuellement entre la direction et les syndicats.

Jusqu’à Noël, les directions des différents métiers du groupe nous informent sur leurs projets. Par la suite, nous serons amenés à nous exprimer sur les transferts de postes , nous explique Gérard Fortin, délégué syndical national de la CFDT.

Un solde positif de 3.000 à 4.000 emplois

La publication d’un rapport d’un cabinet d’expert commandité par les syndicats estimant entre 600 à 700 le nombre de postes en doublon vient toutefois de renforcer les craintes des salariés.

La DRH infirme ces chiffres : Les organisations cibles à ce stade – métiers comme directions fonctionnelles – ne sont pas toutes définies. De plus, les business plans font globalement état d’un fort développement des effectifs .

Nous souhaitons obtenir un accord cadre pour permettre la gestion des emplois et des compétences, relève Patrick Louette, délégué syndical national FO. C’est-à-dire déterminer les emplois qui vont croître ou décroître, et faciliter la mobilité et la formation pour les nouveaux postes .

Selon nos sources, ce sont les effectifs des métiers titres qui devraient être réduits au profit de la banque de financement et d’investissement, en particulier les postes de traders.

La pyramide des âges en soupape

Les chiffres de création de 3.000 à 4.000 postes à l’horizon 2010, que nous a transmis la direction de Natixis, soit plus que le nombre de postes annoncés officiellement mi novembre (2.000 à 3.000), prendraient toutefois en compte les doublons liés au rapprochement.

De plus, ces derniers ne devraient pas entraîner de “départs secs”. Si des chevauchements apparaissent, la pyramide des âges constitue une marge de manceuvre permettant de gérer des sureffectifs éventuels – non déterminés à ce jour , a insisté la direction de Natixis.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici