☰ Menu eFinancialCareers

Entreprises où il fait bon travailler : une SSII rafle la 1ère place du podium !

Après le classement des places financières, le palmarès 2011 des “Best Workplaces France”. Si le résultat hier du positionnement de Paris par rapport à ses concurrentes nous a peu étonné, ce deuxième hit-parade des “great places to work” nous a davantage surpris.

OCTO, une exception qui confirme la règle ?

Contre toute attente, on trouve en tête du classement des entreprises de moins de 500 salariés une SSII. Méritée ou pas, la (mauvaise) réputation des SSII n’est malheureusement plus à faire. Ainsi on les a vu peupler l’an passé la liste “rouge” du gouvernement des grandes entreprises qui n’avaient mené aucune action pour lutter contre le stress, ni même engagé de négociation dans ce sens.

Revenons-en à notre lauréate, OCTO, c’est son nom:une société de services informatiques de 160 employés, fondée en 1998, qui réalise un quart de son chiffres d’affaire dans le secteur Banque/Finance, pour lequel elle compte 25 consultants spécialisés.

Demander aux équipes une note mensuelle sur leur moral

Son secret pour être LA société dans laquelle les salariés évoluent en toute confiance et dans une atmosphère conviviale tout en étant fiers de ce qu’ils font (dixit la définition de l’Institut Great Place to Work) ? Plein de petites choses en fait: le temps passé par les managers à suivre les consultants (des entretiens toutes les semaines) ; la volonté de trouver des missions motivantes et stratégiques pour les consultants ; des bonnes pratiques de management comme le fait de demander aux équipes une note mensuelle sur leur moral ; lignes hiérarchiques réduites, pratique du feedback à 360…

Surtout, le bien-être de nos consultants dépend du plaisir qu’ils ressentent au quotidien, que ce soit dans leurs missions ou dans les projets internes. Le plaisir est un moteur essentiel, c’est le critère de choix numéro 1 pour motiver les équipes. Il fédère la communauté autour d’une même idée: chez OCTO, pas d’excellence sans fun!, insiste le directeur général François Hisquin.

Argument de poids dans la bataille du recrutement

Son turnover de 8,20% en moyenne sur les trois dernières années (c’est-à-dire deux fois moins que la moyenne dans le secteur) vaut mieux que tous les discours. OCTO prévoit cette année 11 recrutements dédiés au secteur Banque / Finance, soit un tiers des embauches de la société.

Sa première place au classement des entreprises où il fait bon travailler constitue incontestablement un argument de poids dans la course aux consultants que mènent aujourd’hui les SSII françaises spécialisées en finance.

Dans ce même classement, on trouve à la 3ème place Accuracy, une
société de conseil spécialisée en finance d’entreprise, créée en novembre 2004 par une équipe d’anciens d’Arthur Andersen ; à la 15ème place le cabinet de recrutement en finance Robert Half International ; et à la 18ème place SAS, un éditeur mondial d’informatique décisionnelle intervenant notamment dans les secteurs Banque/Finance et Assurances (conformité, gestion du risque, gestion de la fraude, customer relationship management, etc…).

Absence des banques du top12 des entreprises de plus de 500 employés

Il est sûrement utile de préciser enfin que ce sont les entreprises qui postulent auprès de l’Institut Great Place to Work France (127 cette année). Ainsi certaines sont devenues “expertes” en la matière, figurant dans ce même classement à l’étranger. Le classement s’appuie cependant bien sur des enquêtes menées auprès des salariés sur leur niveau de confiance et sur la qualité des relations entre les salariés eux-mêmes et leurs dirigeants.

Il n’empêche, on comprend peut-être aussi pourquoi les grandes banques sont absentes du top 12 de l’autre classement, celui des entreprises de plus de 500 employés. Leur réputation d’employeur étant globalement bonne, en particulier BNP Paribas (élu récemment employeur préféré des Français au niveau national et en Ile-de-France*), elles ne se donneraient finalement pas la peine de postuler?



*Sondage 2011 réalisé auprès de 9 000 internautes

commentaires (2)

Comments
  1. Un peu surpris pas la ssii, je suis moi même employé par l’une d’elle et ce n’est pas la grande joie. Bravo octo

  2. L’ambiance dans les grandes banques s’est tellement dégradée ses dernières années sous l’effet conjugué de sous effectifs chroniques, d’objectifs démoralisants, de managers sans scrupules et de rémunérations au ras des paquerettes pendant que les pdg enchainent bonus sur bonus, qu’en fait elles n’osent plus postuler à de tels classements…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici