☰ Menu eFinancialCareers

La division Investment banking de l’UBS est bien partie pour licencier, et celle de Wealth Management pour recruter

Malgré un contexte difficile, le numéro un bancaire suisse a poursuivi sa croissance au troisième en dégageant un bénéfice net de 1,66 milliard de francs suisses, contre une perte de 564 millions un an auparavant. En réintégrant les éléments exceptionnels, le bénéfice n’est plus que de 818 millions.

Si la division Global Asset Management affiche un bénéfice stable et la division Wealth Management voit ses revenus baisser de 7% d’un trimestre à l’autre, tout comme chez son rival Credit Suisse, c’est la division Investment Banking la plus touchée, avec une perte avant impôts de 406 millions de francs suisses contre un bénéfice de 1,3 milliard trois mois plus tôt, en raison “la diminution des flux d’investissements dans les actions et surtout dans les liquidités et les dérivés”.

“Le troisième trimestre a été inhabituel dans la mesure où l’on n’a enregistré qu’une très faible activité de la clientèle ainsi qu’un raffermissement du franc suisse par rapport à la plupart des principales monnaies. Ce phénomène s’est fait ressentir dans toutes nos activités, a déclaré Oswald J. Grübel, CEO du Groupe, dans un communiqué. Néanmoins, nous avons bon espoir que toutes nos activités profiteront d’une reprise au quatrième trimestre”.

Mais si les revenus en banque d’investissement continuaient à stagner, des licenciements ne sont pas à exclure, même si le directeur financier du groupe, John Cryan, n’est pas de cet avis. Son optimisme demeure cependant bien relatif, puisqu’il a annoncé que l’UBS avait toujours l’intention de procéder à quelques recrutements de sales et de traders l’an prochain, l’augmentation des effectifs de banque d’investissement ne serait pas “massive”.

Une division qui revient de loin…

Il pourrait en être tout autrement pour la division Wealth Management. En effet, pour la première fois depuis le quatrième trimestre 2007, l’UBS a renoué avec un afflux net de capitaux frais. “Il s’agit d’une étape supplémentaire dans l’effort que nous avons entrepris pour rétablir la situation”, a estimé John Cryan, tout en soulignant qu’il restait “un long chemin à parcourir pour arriver au niveau où nous souhaiterions être”.

“Je sens que ce trimestre constitue un tournant, observe Christopher Wheeler, analyse chez Mediobanca à Londres (Bloomberg). Il y a eu des changements massifs dans la gestion de fortune sur les douze derniers mois, un large dispositif humain ayant été mis en place”. Dans le top management tout d’abord, avec une série de débauchages comme celui de Lukas Gaehwiler (ex-Credit Suisse) qui devient co-responsable de la division Wealth Management et Swiss bank, Robert J. McCann (ex- Merrill Lynch) qui va diriger la division Wealth management Americas ou Jakob Scott (ex-JPMorgan Chase) qui sera responsable de la clientèle européenne de la division Wealth Management.

Sans oublier Christian Wiesendanger (ex-Credit suisse) qui dirigera l’activité Wealth Management en Suisse et Paul Raphael (ex-Salomon Brothers, Merrill Lynch et Credit Suisse) nommé pour diriger l’activité relative aux marchés émergents. Tous ont pris leurs fonctions depuis le 1er octobre 2010. Et UBS n’a pas hésité à payer le prix fort pour s’adjoindre leurs services. Au niveau middle management, la banque qui évolue actuellement sur un rythme d’embauche de 30 à 40 banquiers privés par mois, pourrait être amenée à embaucher davantage de conseillers au cours du second semestre de cette année, d’après Juerg Zeltner qui dirige le Wealth Management (hors Americas).

Une décision qui fait sens lorsque l’on sait que par rapport au trimestre de l’année précédente, alors que les effectifs en banque d’investissement progressaient de 5%, ceux des autres divisions chutaient, que ce soit Weath Management & Swiss Bank (-4%), Wealth Management Americas (-8%) ou Global Asset Management (-2%). Maintenant que ces activités se portent mieux que la BFI, la priorité des recrutements pourrait très bien s’inverser.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici