☰ Menu eFinancialCareers

Les meilleurs Masters Finance pour décrocher un premier job à l’étranger

Airport terminal

Après avoir établi les palmarès des Masters Finance en fonction de leur taux d’insertion professionnelle et du salaire moyen à la sortie de l’école, nous avons décidé cette fois-ci de retenir comme critère la proportion de jeunes diplômés décrochant leur premier job à l’étranger. Et pour cause : jamais l’international n’a autant attiré les jeunes diplômés français !

Tel est le constat du dernier baromètre Deloitte/Ifop sur l’Humeur des jeunes diplômés qui indique qu’ils sont dorénavant 27% (contre seulement 13% il y a deux ans) à envisager une recherche d’emploi hors de l’Hexagone, dont un tiers sont issus des grandes écoles et 45% de 3e cycle universitaire. “L’expatriation est subie mais elle est aussi en majorité choisie et motivée par la volonté de travailler dans un environnement culturel différent (58%), de progresser dans une langue étrangère (45%) et d’enrichir son CV (44%)“, commente Jean-Marc Mickeler, associé directeur des RH chez Deloitte.

Peut-être est-ce aussi un phénomène Internet, c’est beaucoup plus facile aujourd’hui de chercher un emploi à l’étranger et de recruter à l’étranger pour une entreprise “, explique Manuelle Malot, directrice Carrières & Prospective à l’EDHEC où en 1995, par exemple, seuls 15% des diplômés partaient à l’étranger versus plus de 30% en 2013. Et c’est encore plus significatif concernant les filières finance où les taux d’expatriation flirtent souvent avec la barre des… 70% !

Londres au top

Selon Deloitte, l’appétence des jeunes diplômés Français se porte en premier lieu vers les pays anglophones, qui occupent les trois premières places au podium des pays les plus attractifs. Le Canada arrive en tête des pays cités (37%), suivi des Etats-Unis qui continent de faire rêver près d’un tiers (32%) des diplômés, devant le Royaume-Uni (26%). Chez les jeunes financiers, Londres domine très nettement les autres destinations. “45% des diplômés du Master 203-Financial Markets décrochent leur premier poste à Londres“, rappelle Gaëlle Le Fol responsable du Master Dauphine.

Pour vous donner un ordre de grandeur, vous trouverez donc ci-dessous le classement de quelques écoles emblématiques en fonction de leur pourcentage d’expatriés. A noter que nos classements s’effectuent toujours en fonction des données fournies par les écoles et les différents classements déjà existants (FT, SMBG, Le Point…). Il convient aussi de rappeler que ce critère n’est pas le seul à retenir pour orienter votre choix de Master, surtout que les pourcentages affichés masquent parfois une autre réalité : si par exemple 42% des diplômés du MS Techniques Financières de l’ESSEC travaillent à l’international, ils sont 68% à occuper une fonction à forte dimension internationale.

Pourcentage de diplômés expatriés (promotion 2013) :

1 – HEC Paris
MS / MSc in International Finance : 72,5%

(Ensemble HEC Paris : 38%)

2 – Université Paris-Dauphine

Master 203-Financial Markets : 71%

(Ensemble Dauphine : 11%)

3 – EDHEC Business School
MSc in Financial Markets : 70%

(Ensemble Edhec : 32,5%)

4 – ESCP Europe

MS Finance : 60%

(Ensemble ESCP Europe : 44,4 %)

5 – ESSEC

MS Techniques Financières : 42%

(Ensemble ESSEC : 23%)

LIRE AUSSI

Vous pensiez tout savoir sur les VIE en Finance ? Lisez plutôt ça…

Salaire à la sortie de l’école : les Masters Finance français qui paient le mieux !

Classement des Masters Finance qui vous offriront un job le plus vite

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici