☰ Menu eFinancialCareers

Banques : Vers une égalité professionnelle hommes/femmes d’ici à 2010 ?

La profession bancaire, réputée pour son machisme, s’est engagée en faveur de l’égalité professionnelle entre hommes et femmes, principalement en termes de salaires. Un vceu pieux ?

L’accord sur l’égalité professionnelle dans la banque a été signé début décembre par trois organisations syndicales (FO, la CFDT et la CGT). Objectif ? Supprimer les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes d’ici fin 2010, a précisé Jean-Claude Guéry, directeur des affaires sociales à l’association française des banques (AFB). C’est l’un des rares accords de branche signé sur ce sujet, et le premier depuis la loi du 23 mars 2006 sur l’égalité salariale entre les femmes et les hommes .

Univers relativement machiste

L’accord intègre un certain nombre de pistes de travail : orientation professionnelle, recrutement, formation, promotion et mobilité, parentalité. En revanche, la nature des dispositifs qui seront mis en place pour servir ces objectifs reste imprécise. Et le caractère contraignant du texte vis-à-vis des employeurs est pour ainsi dire inexistant. Faut-il pour autant être pessimiste ?

Non !, nous répond Thierry Mageux, directeur division banque/assurance chez Robert Half International, les écarts salariaux, très importants dans les années 80, se sont considérablement resserrés. Le problème se situe en fait davantage au niveau de l’évolution professionnelle des femmes, pénalisées par un univers relativement machiste. Les postes à responsabilités sont encore principalement tenus par les hommes mais les évolutions positives sont rapides .

Evolution positive

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : la profession bancaire emploie 55 % de femmes mais celles-ci ne représentent que 36 % des cadres. Et leur présence rétrécit comme peau de chagrin au fur et à mesure que l’on escalade la hiérarchie. Toutefois, la part des femmes dans la population cadre progresse fortement, 5 points en 6 ans, en passant de 31% en 2000 à 36 % en 2005. Cette évolution très positive doit être confortée dans les années à venir , a affirmé Jean-Claude Guéry.

Et chez nos voisins ? Nous n’avons en tout cas rien à envier aux Anglais ! Une étude récente de Robert Half sur le phénomène dans la City avait révélé que 55% des 242 banquiers interrogés considéraient la discrimination comme “manifeste”. Perception confirmée par les faits : Pour une femme, trois hommes gagnent à Londres plus de 61.000 livres/an (90.000 euros).

Et vous, que constatez-vous ? Comment changer les mentalités ? Faîtes-nous part de vos opinions et de vos témoignages !

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici