eFinancialCareers

Les cinq erreurs rédhibitoires qui plombent l’espérance de vie d’un CV

wrong CV

On vous les répète depuis longtemps, que vous soyez directeur financier, analyste financier confirmé ou spécialiste en risque de crédit : la liste des choses à faire et ne pas faire dans un CV est bien connue. Vous en connaissez probablement déjà un bon nombre : éviter les fautes d’orthographe et de grammaire, les abréviations, le papier couleur ou une longueur excessive. Au-delà des basiques, mon parcours d’ancienne consultante en recrutement et directrice du recrutement me pousse à partager cinq points supplémentaires à bannir absolument pour éviter que votre CV passe directement à la poubelle.

1 – Commencer votre CV par la phrase  “ avec plus de 25 ans d’expérience…” : Quand je lis cette phrase, j’imagine un cadre fanfaron, imbu de sa personne comme un paon qui fait la roue, vivant sur ses acquis et contemplant son passé. Les entreprises recherchent des meneurs d’hommes, des battants qui se projettent vers l’avenir, ne voient en leurs récents exploits que de simples souvenirs et sont pressés de se jeter dans la bataille en quête de nouveaux défis. Evitez de faire le paon.

2 – Vous qualifier de « cadre expérimenté » : C’est vous qui le dîtes. Et puis, expérimenté par qui, sur quoi ? Rien à ajouter. Oubliez !

3- Réutiliser un vieux modèle de CV qui rappellerait la veste de Don Johnson dans Deux Flics à Miami ou de Dylan McKay dans Beverly Hills – ce qui revient à laisser votre CV dans un format complètement dépassé. Vous vous souvenez de votre premier CV de jeune diplômé en 1988 ou 1998, auquel vous n’avez cessé d’ajouter les différentes expériences de votre carrière ? Il est grand temps de l’envoyer aux oubliettes et de passer à un format plus actuel. Vous embaucheriez aujourd’hui un financier habillé style années 80 ? Sûrement pas ! Croiriez-vous en un candidat looké à la Dylan, qui vous supplie  « Faites le bon choix, embauchez-moi ! » ? Pas franchement ! Concrètement, un CV tout droit sorti d’un autre âge part directement à la corbeille. Mentionnez les résultats de vos actions dans un style clair et concis.

4 – Oublier votre adresse email : Sur le marché actuel, il ne fait guère de doute que votre email est bien plus important dans votre CV que votre adresse postale. Ne pas mentionner votre adresse de messagerie revient quasiment à dire au recruteur « Laissez tomber, vos jobs ne sont pas pour moi. » Bref, votre candidature ne sera même pas prise en compte.

5 - Commencer votre CV par un objectif : Les objectifs en tête de CV sont comme des baisers de la mort ! Ils annoncent vos aspirations et vos besoins. Honnêtement, la plupart des directeurs du recrutement s’en fichent royalement – la seule chose qui les intéresse, c’est de savoir comment vos compétences et votre expérience peuvent apporter une valeur ajoutée à l’entreprise et résoudre les problèmes auxquels elle peut se trouver confrontée. Un CV non focalisé sur les attentes de l’employeur a toutes les chances d’être ignoré. Les professionnels de la finance capables d’éviter ces cinq erreurs verront leur CV atterrir en haut de la pile « oui, candidat à contacter » et générer plus d’entretiens.

À propos de l’auteur :

Lisa Rangel, directrice générale de Chameleon Resumes, est une ancienne recruteuse, rédactrice professionnelle certifiée de CV et détentrice de six autres certifications propres au recrutement. Basée aux Etats-Unis, elle est régulièrement citée par eFinancialCareers.com, Investors Business Daily, About.com, BBC, Forbes.com, LinkedIn, Monster, US News & World Report, Fox Business News et Good Morning America. Elle est l’auteur de six ebooks autour du CV de niche et de la recherche d’emploi, dont 99 Free Job Search Tips from An Executive Recruiter.

LIRE AUSSI : 

Voilà à quoi ressemblera le CV de demain

Six règles incontournables pour rendre votre CV plus efficace

commentaires (4)

Comments
  1. Mouais,
    L’article aurait été pas mal avec des alternatives ou des propositions

  2. Je voudrais tout de même qu’on m’explique la valeur que l’on attribue (ou pas) au fait d’avoir de l’expérience. Soit le candidat n’en a pas assez (et il est incompétent), soit il en a trop (et il est trop cher, sans doute trop rigide et pas assez flexible…)
    En outre, les CV trop longs étant eux aussi mis à la poubelle, il faut aller à l’essentiel. Citer un objectif dans son CV n’est dès lors ni plus ni moins qu’une réponse anticipée à une question existentielle que tout recruteur posera à tout candidat à propos de ses motivations.
    De toute évidence, il y a autant de types de “bons” CV que de profils de recruteurs. La performance réelle d’un département de recrutement ne se mesure toutefois pas en termes de productivité mais plutôt selon la pertinence à long terme de ses recommandations. Le jour où le rapport entre offre et demande d’emplois s’inversera, ceci deviendra sans doute une évidence.

  3. Adaptez votre cv à chaque cabinet de recrutement, et je dirai même à chaque interlocuteur qui sera susceptible de “gérer” votre candidature et là ça devrait fonctionner….
    Le problème est d’être en contact avec des “experts” recruteurs ou plutôt psychologues qui décident de votre vie en quelques secondes, surement trop fatigués pour faire fi de leurs propres sentiments et a priori et qui décident en un claquement de doigt que vous êtes telle ou telle personne. J’ai rencontré tellement de cabinets de recrutement, véritables “psychanalystes” inutiles, fanfarons, n’ayant pas la moitié de mes diplômes ni même mon age, et pourtant jugés aptes à décider de mes capacités…c’est le monde à l’envers !
    Le recrutement est une jungle où chacun y va de sa soit-disante technique infaillible…..il serait temps que ça change

  4. Dramatique, j’ai l’impression de lire “Jeune et Jolie” dans la rubnrique “que ne pas faire lors du premier RV”.
    1. D’un oeil le recrtueur doit savoir sur quelle ancieneté il table
    2. Je suis d’accord
    3. Forcement on actualise ses informations, mais encore …. des tuyaux de recruteurs expériementés, vous auriez ????
    4.bien entendu que l’adresse mail et primordiale….. maintenant on se la fait moderne dans vos conseils et on élargit à Linkdin ou viadeo. On attends de vous un avis sur un renvoi vers un CV 2.0 !
    5. Tout le monde vous dira qu’il faut 10 seconds à un recruteur pour lire un CV et qu’il a besoin de connaitre votre cible. Un candidat non déterminé sur un objectif est un candidat qui justement n’offre rien.

    Je ne suis pas recruteur mais bien offreur de compétence…..votre point de vue est très “jeune” d’expérience.

Réagissez

Pseudo

Champ obligatoire

Adresse e-mail

Adresse e-mail invalide

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici

Vous avez un scoop ?

Envoyez un e-mail à la rédaction avec vos remarques, infos, astuces ou propositions de sujets.

Vous avez un scoop ?

Please fill out the following form:
First Name:

Last Name:

Adresse e-mail:

Your Story:


Thank you. Will contact you shortly.
A server error occurred. Please try