☰ Menu eFinancialCareers

Les lieux incontournables pour réseauter entre financiers à Luxembourg

luxemburgboulevardroyale-e1334578310218

Tel un village, la place financière du Luxembourg est un lieu idéal pour se construire rapidement un réseau. Encore faut-il savoir sélectionner les lieux stratégiques. Après vous avoir livré les meilleures adresses parisiennes, nous vous avons concocté sur la base des conseils de banquiers et de chasseurs de têtes luxembourgeois la liste des adresses où vous pourrez activement faire du networking ou simplement booker des rendez-vous au Grand-Duché, qui s’avère être une place financière beaucoup plus glamour qu’elle n’y paraît !

Les organismes de place

« Je conseille toujours aux candidats d’aller aux évènements qui sont organisés par les différents Big Four ou l’Association des banques et banquiers du Luxembourg (ABBL), », explique Yannick Radermacher, Manager Banking & Insurance chez Huxley Associates. Il y a également les grands salons annuels des différents métiers, organisés par des organismes publics (ABBL, Luxembourg for finance, ALFI), ou privés comme les différents salons sur la banque privée, l’assurance, le secteur RH, etc. organisés par l’agence de communication Farvest ». Les financiers désireux de networker sont donc priés d’honorer les invitations qu’ils reçoivent pour assister à des réunions, conférences, séminaires et autres workshops proposés par les banques, les grands cabinets d’avocats ou les Big Four sur des sujets très spécifiques, comme l’application de la directive AIFMD au Luxembourg. « Je reçois tout le temps ce genre d’invitations, du fait de notre statut de société de gestion de fortunes », relève Thanh Liêm Nguyen, Administrateur délégué d’Alpha Wealth Management Luxembourg.

« Parmi les associations qui organisent des évènements dédiés au secteur financier, je pense en premier lieu à l’ALFI, mais aussi au Luxembourg Private Equity & Venture Capital Association (LPEA). Pour la plupart de ces évènements, il faut être membre ou connaître un membre », nous confie Nicolas Henckes, directeur de l’éditeur juridique et fiscal luxembourgeois Legitech. « En plus d’être membre il faut travailler spécifiquement dans le secteur financier et les cotisations sont élevées. Le réseau des chambres de commerce est plus accessible et moins cher », complète Thanh Liêm Nguyen. Parmi les chambres de commerces étrangères les plus fréquemment citées par les personnes que nous avons interrogées reviennent l’AMCHAM Luxembourg ou la British Chamber of Commerce for Luxembourg. Sans oublier la Chambre de commerce belgo-luxembourgeoise (CCBL) qui, parallèlement à ses activités d’information et de services aux entreprises, a choisi de favoriser les échanges, la réflexion et les rencontres, afin d’offrir aux membres de cette Chambre la possibilité de tisser des liens et de créer des réseaux.

Sachez enfin qu’il est possible de réseauter au Luxembourg…hors du Luxembourg, et notamment depuis Paris grâce au séminaire Luxembourg for Finance qui chaque année réunit dans la capitale française le temps d’une journée tout le gotha de la finance luxembourgeoise. Un lieu de networking redoutablement efficace !

Les clubs et cercles d’affaires

« Il y a les grands classiques, comme le Cercle Munster mais c’est assez difficile d’y rentrer : il faut être présenté par 2 membres et la candidature doit être approuvé à l’unanimité par un jury de 5 personnes », poursuit Yannick Radermacher. Plus facile d’accès (un seul parrainage suffit), on peut citer l’Economist Club Luxembourg qui, au travers de débats réguliers, rassemble entre autres des économistes, consultants, réviseurs ou gestionnaires de fond.

« En terme de networking, je pense également au paperJam Business Club qui organise des rencontres de haut niveau où l’on croise facilement des executives », nous rapporte le directeur gestion privée d’une banque de la place qui a souhaité conserver l’anonymat.  Le club d’affaires du magazine paperJam, premier média économique et financier du Luxembourg, propose ainsi à ses membres plus de 120 activités et événements par an . Le dernier atelier en date, Talent Management, s’est tenu le 22 mai et était dédié à la gestion des talents au Luxembourg avec pour invités des professionnels RH et du recrutement. « Ce qui rend le paperJam Business Club unique, c’est son approche non sectorielle, mais par cycles basés sur des fonctions. Cela permet de faire se rencontrer des gens de secteurs complètement différents (finance, business administration, legal…) mais confrontés aux même problématiques – ce qui aboutit à des échanges très fructueux », explique Vincent Ruck, project manager du paperJam Business Club. Le ticket d’entrée commence à partir de 1625 euros pour une adhésion annuelle.

Egalement cité par les banquiers : Networking.lu qui organise 10 soirées par an. Chacune d’entre elles commence par un “free networking » (19h00-19h30) suivi d’un invité (19h30-20h00) puis d’un “networking actif” où vous présentez votre société en quelques minutes autour d’une table ronde (20h00-21h00) et de nouveau un free networking, pour vous permettre de vous regrouper par affinité (à partir de 21h). Qui dit mieux ? Enfin, ceux qui veulent faire du networking à moindre frais tout en perfectionnant leur anglais  pourront toujours s’inscrire aux déjeuners organisés par The Business Lunch, fondé par  Michael Doyle qui en plus de ses fonctions de International Financial Planner chez l’assureur The Spectrum IFA Group préside The Scottish Association of Luxembourg. « J’ai voulu que ces événements soient abordables : pas de droit d’adhésion, pas d’abonnements mensuels ou annuels : les participants paient juste leur repas », explique t-il.

Les écoles et réseaux d’anciens

« Personnellement, j’applique une stratégie de réseautage qui ne me coûte rien et qui me rapporte ! Je donne des cours à l’institut de formation bancaire au Luxembourg (IFBL) qui offre une vaste palette de formations allant jusqu’au niveau mastère et en donnant des cours de portfolio management à des private bankers travaillant dans différentes banques au Luxembourg, je leur parle “incidemment” de mes activités de structurations de fonds d’investissement spécialisés !, nous confie Thanh Liêm Nguyen. Donc c’est une stratégie de réseautage bien particulier, difficilement applicable par un jeune diplômé venant d’arriver au Luxembourg ! ». Ceci dit, comme l’IFBL dispense une multitude de cours, aller s’inscrire à un de ces cours via l’entreprise où on travaille est un bon plan pour connaître d’autres personnes travaillant dans le même secteur ou dans d’autres secteurs de la finance. « Les cérémonies de remise de diplômes de l’IFBL sont un bon moyen de faire du networking », confirme un autre banquier privé.

« Au niveau des anciens des grandes écoles, il y a une association “œcuménique” regroupant plusieurs grandes écoles françaises (Essec, ESCP Europe, HEC, Audencia, etc) qui fait de temps en temps des soirées où on peut faire des connaissances intéressantes », poursuit Thanh Liêm Nguyen pour qui l’association des anciens HEC est certainement l’une des plus dynamiques au Luxembourg, comparée par exemple à celle des anciens Sciences-Po dont il est aussi membre.

Les bars et les restos

Pour les financiers installés au Luxembourg comme pour les professionnels de passage, la Place d’Armes et surtout les ruelles de la vieille ville regorgent de cafés à ambiance et restaurants branchés et gastronomiques, et sont donc incontournables. Le quartier “branché” de la ville, la rue de Hollerich compte plusieurs bars et restaurants où les nuits du mercredi et du week-end sont très longues. Enfin, dans les quartiers Grund et Clausen (ville basse), plusieurs pubs anglais et irlandais garantissent une ambiance bon enfant et conviviale. Le quartier “Rives de Clausen », sur les friches industrielles de l’ancienne Brasserie Mousel et Clausen, est le nouveau “place to be” de la ville .

« Il n’y a pas à proprement parler de bars dédiés aux financiers », relève Thanh Liêm Nguyen. Ce qui n’empêche pas certains d’avoir leur préférence ! « Les bars favoris des banquiers sont généralement le piano bar de l’Hôtel Le Royal (un peu vieillot), le Skybar au dernier étage Sofitel Grand Ducal (avec vue plongeante sur la ville), le Havana Lounge au Sofitel au Kirchberg (très agréable pour fumer un cigare, même si je conseillerai d’aller acheter les cigares ailleurs), le Gloss au Kirchberg (quartier général d’UBS), les bars près du Palais (Urban, Le Palais, Go Ten, Apotheca, Vinotheca, etc), avec un public un peu plus jeune », conseille Yannick Radermacher.

Côté resto, notre chasseur de têtes conseille le Clairefontaine (une étoile au Michelin), La Lorraine, Basta Cosi, Le Roma (meilleur Italien dans le centre), le Bacchus (resto Italien très brasserie, mais Juncker, Frieden & co y sont très souvent car juste à côté de la chambre des députés), la brasserie Guillaume (très bons produits mer & terre), le café Bel Air (c’est tout petit avec des hamburgers au menu ainsi que d’excellents vins), le Scheiss (resto du club de tennis à Belair). Si vous voulez vraiment bien manger, il faut un peu sortir de Luxembourg-Ville et opter pour des tables comme Guillou Campagne, Toit pour toi ou bien encore Ma langue sourit que le chroniqueur gastronomique Gilles Pudlowski présente sur son blog comme une « table insolite qui est à la campagne mais guère loin de la ville, donc prisée des banquiers venus du centre de la capitale du Grand Duché en étant sûrs de se garer !».

LIRE AUSSI

Les adresses parisiennes incontournables pour réseauter entre financiers

Luxembourg : une destination pour les financiers plus glamour qu’elle n’y paraît !

Parlez-vous le “Lëtzebuergesch”? Un plus si vous cherchez un job au Luxembourg

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici