☰ Menu eFinancialCareers

Pas de reprise significative des recrutements en finance avant 2013

La France ne retrouvera pas son niveau d’emploi dans les services financiers atteint l’an dernier avant 2013. Tel est le constat d’une étude qui vient d’être publiée par la City of London. Il en va de même pour les deux autres principales places financières européennes, à savoir l’Allemagne et le Royaume-Uni.

Cette année, les établissements devraient supprimer quelque 84000emplois dans toute l’Europe. C’est La City de Londres qui paiera le plus lourd tribut à la crise, avec au total 35 000 suppressions d’emplois sur l’ensemble de l’année.

Les banquiers français ont été bien moins impactés par les licenciements que leurs homologues britanniques. Le corollaire, c’est que les prévisions d’embauches seront également plus faibles dans l’Hexagone qu’au Royaume-Uni (voir tableau ci-dessous).

La résurgence des embauches dépend directement de la croissance économique , explique Stuart Fraser, responsable de la City of London (Bloomberg). Or, la France devrait enregistrer une croissance quasi nulle en 2010, et aux alentours de 2 % en 2012 et 2013, contre 3 % au Royaume-Uni. Il ne s’agit bien évidemment là que de prospectives, mais si elles se confirmaient, cela signifierait que les banquiers français pourraient de nouveau être tentés de travailler de l’autre côté de la Manche.

OCDE

commentaires (7)

Comments
  1. à n’en pas douter, l’industrie financière est encore malade

  2. Merci à Julien Vivenot pour nous avoir signalé une erreur de chiffres qui a été rectifiée…

  3. Bonjour, c’était prévisible à la lecture des bilans de Calyon, Natixis, BNP et la SG.
    Il faut faire place à l’innovation surtout au Risk Management afin d’avoir une vue assez réaliste du reste à perdre.

    Les services financiers restent néanmoins porteur car il va falloir refondre la chaîne de valeur lors de l’implémentation des Regulatory Services du fait des nouvelles lois TAX AGREEMENT EXCHANGE, RAROC, et MIFID

  4. Et on fait quoi en attendant? Surtout les jeunes diplômés qui sortent tout frais pour la rentrée et qui n’ont pas trop d’expérience (avec parfois plusieurs stages dans les pattes cependant). On repart pour un MS tricotage et mots croisés? ou un stage photocopie et tasses à café?

  5. Question : comment ce scénario a t-il été créé ? Comment savoir que les britons vont récupérer plus vite que nous ? Peut-être parce qu’ils ont pondu l’étude hahaha ! petits malins !!!

    Et en plus ils faudrait les croire et repartir la bas!

  6. Cela ressemble à un scénario catastrophe, j’ai du mal a y croire !!

  7. Reponse a Joe:

    Rigidite du systeme de travail francais, c’est bien connu. Et ca se voit clairement en analysant les historiques

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici